Arabie Saoudite – Le jihad puni d’une peine allant jusqu’à 20 ans de prison

L’Arabie Saoudite est accusée de financement de groupes de combattants musulmans à travers le monde et notamment en Syrie actuellement. Afin de montrer sa bonne volonté à ses alliés occidentaux, le roi Abdallah a promis de punir sévèrement tout sympathisant du jihad dans le royaume.

“Est puni de trois à 20 ans de prison toute personne qui a participé à des combats hors du Royaume sous n’importe quelle forme ou qui appartient à des organisations ou des groupes religieux ou de pensée, extrémistes ou considérés comme tels au plan intérieur, régional ou international.
”

Le roi ne s’est pas arrêté là car désormais toute personne qui apporterait même un soutien moral serait susceptible d’aller en prison.

“Les personnes qui approuvent ou adoptent les idées ou les méthodes des groupes extrémistes, font montre de sympathie à leur égard de quelque manière que ce soit, leur apportent un soutien matériel ou moral ou promeuvent leurs idées.

”

Pour les spécialistes de la question saoudienne, derrière cette loi se cache le prince Mohammad Ben Nayef Ben Abdulaziz, Ministre de l’Intérieur, qui s’impose et réussit un coup de force qui pourrait rapidement amalgamer “terroristes” et opposants politique / religieux. Le “Jihad” qui était jusque là une question religieuse ouverte en Arabie Saoudite sera désormais non discutable.

Partagez :