Les manières de se protéger du Dajjal (partie 3)

Demander régulièrement protection contre le Dajjal pendant la prière :

Le Messager de Dieu -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- récitait pendant la prière cette invocation : « Mon Seigneur ! Je demande Ta protection contre le châtiment de la tombe, Ta protection contre la tentation du Dajjal, et Ta protection contre les tentations de la vie d’ici-bas et celles liées à la mort. Mon Seigneur! Je Te demande de me protéger contre les causes de péché et de responsabilité (financière trop lourde). » [Rapporté par Al-Boukhari n°789]

D’après Abou Hourayra -qu’Allâh l’agrée-, le Messager de Dieu -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- a dit : « Quand l’un de vous prononce les deux professions de foi (qui prélude à la fin de la prière), qu’il demande à Dieu de le protéger contre quatre : qu’il dise : mon Seigneur ! Je Te demande de me protéger contre le châtiment de la géhenne, contre le châtiment de la tombe, contre les tentations de la vie et celles liées à la mort et contre la tentation du Dajjal » [Rapporté par Mouslim n°924]

S’éloigner de lui :

Le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- a mis en garde contre lui en disant : « Quiconque entend parler de lui, alors laissez-le et éloigner vous de lui. Et quiconque l’a l’atteint, alors qu’il récite les versets du début de Surah Kahf sur lui” ou “qu’il récite les verset du début de Surah Kahf. » [Rapporté par Mouslim]

D’après Imran Ibn Houssayn -qu’Allâh l’agrée-, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : « Que s’éloigne quiconque entendra parler du Dajjal. En effet, un homme le rejoindra pour le suivre parce que les soupçons qu’il aura suscités l’amèneront à le croire véridique. » [Rapporté par Ahmad n°19118, Abou Dawoud n°3762, et al-Hakim 4/531]

Réciter sur lui les 10 premiers et les 10 derniers versets de la sourate 18 Al Kahf (La caverne) :

D’après Abou Darda -qu’Allâh l’agrée-, le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- a dit : «Celui d’entre vous qui aura mémorisé les dix premiers versets de la sourate de la Caverne sera protégé contre la tentation du Dajjal. » Selon Mouslim, Shuba a dit : « A la fin de la sourate de la Caverne » tandis que Hammam a dit : « au début de la sourate de la Caverne. »

An-Nawawi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dit : « Cela est dû au fait que le début de la sourate contient des choses étonnantes et des signes dont la méditation permet de se mettre à l’abri de la tentation du Dajjal. Il en est aussi de même de la fin de la sourate qui contient les propos du Très Haut : « Les mécréants croient-ils pouvoir prendre ». » [Source : Commentaire du Sahih de Mouslim, tome 6, page 93]

Pour en savoir plus sur l'Islam : www.toutpourlemusulman.fr

Partagez :