Québec : Les femmes voilées invitées à quitter le pays

Le climat islamophobe au Québec à l’heure actuelle n’en finit pas et s’intensifie. Par ses propos, Yves Michaud, homme politique québécois de 83 ans a choqué l’ensemble de la communauté musulmane mais également à tout religieux et toute personne ayant un quelconque bon sens.

Ce personnage politique a demander à celles et ceux qui ne voulaient pas renoncer au port de signes religieux comme le voile ou la kippa de partir du Québec et d’aller vivre dans un autre pays.

Ses propos surviennent à la veille du commencement des débats de la commission parlementaire sur le projet de loi concernant la charte des valeurs québécoises visant à interdire le port du voile aux fonctionnaires, dans les garderies et établissements scolaires ainsi que dans les services de soin. La prohibition de la nourriture halal pour les enfants dans certains cas y est même discutée.

“Les croyants de toute confession qui sont outrés par la Charte des valeurs n’ont qu’à plier bagage et trouver refuge ailleurs”, a soutenu sans vergogne ce politicard.”

«Ils perdront [leur travail] ou ils l’enlèveront , qu’est-ce que vous voulez. Et ils iront dans un pays où c’est toléré. S’ils veulent aller dans un État religieux, qu’ils ne viennent pas dans un État laïque, que voulez-vous que je vous dise.»

Yves Michaud a tout de même tenté de corriger ses propos et de formuler des excuses aux anti charte. Cependant, il n’en fait pas de même quant au voile et estime que les employées portant un foulard devront être renvoyées et empêchées de trouver un emploi. Le Québec fait concurrence à la France par ses positions islamophobes non condamnées ou si peu que cela en devient pitoyable…

 

 

Partagez :