Une nouvelle affaire du voile ou la tombe des fossoyeurs

Le Conseil d’Etat se prononcera ce soir sur un rapport concernant la circulaire de Luc Chatel de 2012 sur l’interdiction faite aux mères portant le voile d’accompagner leurs enfants lors d’activité scolaires ou périscolaires.

Le rapport remis est favorable à l’abrogation pure et simple de cette circulaire scélérate et islamophobe comme d’ailleurs tous les rapports basés sur le droit. Mais malheureusement, les politiques s’empareront sans doute de cette affaire aussitôt  la décision rendue. Nous avions d’ailleurs déjà vécu cette situation lors des précédentes lois antimusulmanes interdisant le voile et le niqab.

En effet, les rapports de légistes et du Conseil d’Etat considèrent systématiquement ces lois excessives et inappropriées. Et pourtant …

Malheureusement l’islamophobie régnant au sein des élites françaises de droite comme de gauche, le “débat” aboutit à chaque fois à une surenchère dans le “laïcisme” teinté de racisme néocolonial avec des lois de plus en plus manifestement dirigées contre les populations musulmanes. Ces tentatives de rejet de l’autre sont d’autant plus ridicules qu’elles finiront, comme pour le cas du niqab, par être sanctionnées par la CEDH …

Par ailleurs, ces lois créent de facto désordres et tumultes, du fait qu’elles sont, par essence, stigmatisantes et donc légitimement refusées par les victimes de ces mesures d’apartheid. Plus grave encore, la minorité musulmane est devenue l’otage des politiques et des médias qui ne cessent de créer des “affaires musulmanes” pour détourner la population des réels problèmes des français tels que le chômage, la crise et l’insécurité.

La nouveauté est que désormais il apparait clairement, depuis l’affaire du voile à l’Université, de Baby Loup, du fameux rapport réautorisant faussement le voile à l’école, que le Parti socialiste a lui aussi choisi de surfer sur la vague islamophobe. Les héritiers de Mitterrand ont bien compris que pour éviter une trop grande débâcle aux prochaines élections, rien de mieux que de faire monter un FN face à l’UMP par des “scandales musulmans” à répétitions. La technique “Buisson” a fait des émules au PS mais cette fois le but est clairement annoncé : faire monter Marine Le Pen à la défaveur de la droite traditionnelle.

Plus encore, un éventuel présidentiable nommé Manuel Carlos Valls a de grandes raisons de préparer sa candidature en se démarquant du PS “mou” en multipliant les sorties antimusulmanes. Ses discours accompagnés de citations de Fourest et son ignorance des agressions anti-femmes voilées ont fini d’exaspérer les musulmans de France et de lui attirer de nouveaux soutiens …

Le PS se présente ainsi à la population musulmane en leur disant ” nous sommes islamophobes, oui ! Mais les autres le sont plus encore !”. Toute cette politique de la menace FN tente de favoriser les conclusions de Terra Nova faisant de la jeunesse musulmane un électorat naturel … De grandes surprises attendent décidément nos grands think-tankers bien loin des réalités de terrain !

En effet, toutes ces tentatives d’enterrer la Communauté musulmane vivante n’ont pas abouti à une soumission ou une résignation mais bien à une reconstruction d’une “cohésion du malheur” se mutant aujourd’hui en révolte.

Vincent Peillon, Ministre de l’Education, ne manquera pas de s’opposer à cette décision du Conseil et demandera alors une extension de la loi de 2004 anti fille voilée qui monopolisera le débat public jusqu’aux prochaines élections. La boucle sera alors bouclée …

Mais derrière toutes ces manœuvres se cachent un néoracisme antimusulman prenant pour paravent la laïcité.

Derrière ces débats et ces lois se cachent des familles entières qui ont depuis trop longtemps souffert en silence …

Qu’on le veuille ou non, qu’on le juge opportun ou pas, cette quasi-guerre perpétuelle contre les musulmans de France aboutira à une révolte.

Ceux qui pensent la France comme un pays fermé dans lequel ils peuvent manœuvrer à leurs souhaits contre une minorité soumise se trompent de paradigme. Toute cette tragédie n’aura qu’un résultat : la victoire du combat de la minorité pour sa liberté et sa dignité avec le soutien de tous. On ne peut marcher contre l’histoire …

Nous vous demandons donc à tous d’être prêts à relever le défi.

Ce nouveau combat scellera l’entrée dans une ère nouvelle qui s’est vue naitre malgré elle à Argenteuil et à Trappes.

Rien ne vous sauvera si ce n’est votre lutte à tous les niveaux d’action possibles.

Du livre au pavé, la jeunesse doit se lever et faire table rase du passé.

 

Partagez :