L’imam de Tahiti porte plainte contre les instigateurs de la manifestation islamophobe

Le site Des Dômes et des Minarets révèle que l’imam de la première mosquée de Polynésie, Hicham El Berkani, a décidé de porter plainte contre les organisateurs de la manifestation islamophobe qui a eu lieu dans les rues de la petite île. Insultes, pancartes et chants islamophobes ont été filmés durant cette manifestation regroupant 400 personnes, ignorantes des qualités de l’Islam.

L’imam qui tient bon malgré les intimidations, agressions, a décidé de porter plainte contre les instigateurs de toute cette haine en Polynésie. Il s’agirait d’un certain Romain Bonnard ainsi que plusieurs administrateurs de groupes Facebook «Non à la pratique ouverte de l’Islam en Polynésie», «Non aux islamistes à Tahiti» et «Non à la mosquée à Tahiti» qui sont accusés de “provocation à la haine raciale”. Les personnes gérant ces pages risquent 5 ans de prison et 5 millions de francs pacifiques (42 000 euros) d’amendes. 

La liberté de culte ne peut être bafouée par quelques extrémistes qui ont largement leur place à Riposte Laïque ou chez les Identitaires. Les musulmans de Tahiti ont droit comme toute autre confession, à un lieu de culte respectable où ils pourront honorer les 5 prières quotidiennes. I&I soutient toute démarche visant à stopper la montée de l’islamophobie. 

Partagez :