Quand l’israel insulte la mémoire de Mandela

Benyamin Netanyahu ne se rendra pas en Afrique du Sud  aux célébrations d’hommage à Nelson Mandela. Pourtant la plupart des chefs d’Etat actuels et passés y seront en grand nombre. Même notre Sarkozy national a pris son Falcon spécial.

La raison évoquée est quelque peu honteuse : ” Trop Cher ! ” nous expliquent les israéliens.

Jusqu’à la fin la haine et le racisme prévaudront en israel contre les non juifs ?

En effet, cette absence n’est pas anodine. L’Etat d’Israël a toujours été le principal allié du régime d’apartheid anti-noirs de l’Afrique du Sud. Nous n’aborderons pas ici la question des migrants africains en israel …

Pendant que Nelson Mandela croupissait en prison, que les noirs étaient battus dans les rues et considérés comme des sous-hommes, que l’ensemble de la planète boycottait le régime infâme d’apartheid, l’israël soutenait les suprémacistes blancs. Aussi bien dans le domaine économique que militaire, l’état sioniste a toujours aidé Prétoria en favorisant notamment  le développement de la bombe atomique pour lui permettre de continuer son apartheid sans craindre la menace des Nations Unies …

Comme à leur habitude, les médias occidentaux palabrent sur le coût de cette visite en tentant de donner crédit à cette excuse ridicule et minable du président israélien. Aucun n’a osé dénoncer clairement cette attitude abjecte qui dénote une outrecuidance sans limite. Même en israel  les journalistes se sont émus avec plus de vigueur contre ce manquement manifeste de dignité et d’humanité de la part de leurs dirigeants. Ces réactions lâches, récurrentes, du journalisme français montrent à quel point il est facile pour cette caste de se faire collaborationniste en toute circonstance. De l’antisémitisme des années d’occupation, à l’islamophobie d’Etat actuelle jusqu’au soutien de l’impérialisme partout dans le monde, les journaleux sont toujours aussi prompts à s’avilir et se coucher pour soutenir les puissants dans leurs exactions les plus sales. Ainsi si les musulmans sont tout désignés à la vindicte journalistique, l’israel s’impose comme la limite de leurs grands esprits critiques …

Mandela fut de toutes les luttes anti-impérialistes. Il était avec les combattants du FLN algériens quand ceux-ci étaient appelés “terroristes” par la presse française. Il fut toujours du côté des palestiniens alors que la presse occidentale les qualifie, encore aujourd’hui, de  “terroristes”…

Voilà pourquoi Mandela restera, toujours, le miroir  accusateur de l’Occident et de l’israel …

On aurait pu croire qu’après tant d’années les israéliens auraient cherché à faire oublier leur soutien au racisme intégral blanc. Cette décision confirmera dans l’esprit de beaucoup que cet Etat entretient dans son essence et son origine même un racisme d’apartheid. La réaction hypocrite de la presse française confirme, elle, sa subordination aux puissances d’oppression.

Et nous nous disons comme le disait Mandela :  “Notre liberté restera incomplète sans la liberté des Palestiniens”.

Partagez :