Le parti Hizb al Nour trahit une nouvelle fois l’Islam et les musulmans

Le parti dit “salafiste”, hisb an “Nour”, trahit une nouvelle fois le camp musulman en appelant à voter favorablement à la nouvelle constitution égyptienne.

Rappelons nous que le putsch de la junte  militaire de Sissi avait eu lieu suite à la proposition du président Morsi, membre du parti moderniste pro-occidental des frères musulmans, de mettre en place une constitution beaucoup plus proche de la loi islamique.

Le parti Al Nour avait alors soutenu la junte et a participé à l’élaboration d’une autre constitution…

Celle-ci interdit désormais la formation de partis prônant la réforme religieuse islamique et favorise l’acceptation d’une vision laïque de la société et du pouvoir.

Le parti collaborationniste trahit donc le peuple égyptien qui souhaite une vie pleinement islamique débarrassée de la tutelle occidentale.

Et pourtant, des fatwas remarquées d’un dignitaire religieux saoudien réputé très orthodoxe, Sheikh Souhaymi, avaient appelé à faire barrage aux libéraux occidentalistes partout dans les pays arabes, cela même si on savait que les frères musulmans n’étaient pas exempts de graves déviations … Le front devait donc être, pour lui, celui des musulmans contre les laïcistes et libéraux.

Sa voix n’aura pas été entendue par certains. La rue et les milieux religieux tireront certainement les conclusions de ces événements.

 

Partagez :