D’après les services de sécurité, au moins 120 danois et norvégiens combattraient en Syrie

Les services de sécurité danois (PET) ont déclaré dimanche qu’ils soupçonnaient environ 80 personnes d’avoir rejoint la Syrie pour participer à la guerre civile qui dure depuis 2012.

Dans un rapport, le PET a indiqué que se sont principalement des hommes sunnites âgés de 16 à 25 ans qui s’envolent vers la Syrie. Au moins sept personnes ont été tuées dans les combats et environ 40 sont rentrées au Danemark.

“La menace et les risques de sécurité liés à l’augmentation du nombre de personnes en provenance du Danemark qui participent au conflit armé en Syrie est la plus haute priorité du PET en ce moment », a déclaré le chef du PET Jakob Scharf .

Le conflit en Syrie a attiré des centaines de combattants étrangers en provenance de tous les pays européens.

Les services de renseignement norvégiens (PST) ont indiqué qu’environ 30 à 40 personnes – et peut-être plus – ont quitté la Norvège pour les combats. Deux sœurs âgées de 16 et 19 ans ont fait la une des journaux le mois dernier après qu’elles aient rejoint les combats en Syrie.

Pour les services de renseignement danois, le recrutement se fait particulièrement dans les milieux défavorisés. Les recruteurs sont actifs à travers les réseaux sociaux où ils ne cachent pas leurs objectifs.

“D’après nos renseignements, un certain nombre de personnes qui ont rejoint les groupes rebelles en Syrie partage l’idéologie d’al-Qaïda” a expliqué Soeren Jensen, spécialiste des questions terroristes au PET.

Partagez :