Des mégacontrats saoudiens menacés par l’interdiction du niqab

Comme nous vous l’avons expliqué dans différents articles l’Arabie Saoudite, en ce moment en relation distendue avec son partenaire américain, cherche absolument à diversifier son approvisionnement d’armement.

Des contrats vont être signés avec la Russie, la Chine ainsi que l’Angleterre et l’Allemagne mais la signature d’un contrat français tarde …

Pourtant notre ministre VRP Jean-Yves le Drian a déjà effectué trois visites cette année dans le royaume et la diplomatie française a tout pour plaire aux saouds. De l’opposition à l’Iran à la demande d’intervention en Syrie tout semble indiquer une convergence de vue entre l’hexagone et le grand pays du golf et pourtant …

La diplomatie française, comme en Tunisie, a semble-t-il minoré le rôle de la pression sociétale de la rue et de certains clans tribaux dans la prise de décision saoudienne.

En effet, les milieux musulmans français ont depuis des années informé les instances saoudiennes de l’islamophobie galopante en France. Les différentes affaires relatives au niqab très médiatisées sur place par la chaine al Arabia et quelques “maladresses” de nos douaniers aux aéroports français ont fini de ternir l’image des français chez la partie conservatrice du Royaume. Tout cela ne serait pas bien grave si les décisions en Arabie n’étaient pas sujettes à des décisions collégiales mêlant les avis des différents clans du royaume.

Tous ces malentendus pourraient priver de contrats de montants faramineux, entre 15 et 20 milliards d’euros, les grandes entreprises françaises telles que Thales, DNC, le missilier MBDA et le grand EADS.

La loi anti-niqab, pourtant facilement abrogeable, cristallise l’attention de nombreux acteurs musulmans et organisations internationales qui se déclarent déjà prêts à démarrer une campagne de sensibilisation sur ce problème envers l’Arabie sur le sol national et sur place. Des rendez-vous seraient d’ores et déjà pris …

Encore une fois, un grain de sable pourrait priver notre pays de grandes opportunités à portée de main. Gageons que les politiques français ne viendront pas encore gâcher les efforts consentis par nos entreprises et nos industriels.

Partagez :