Un ex-joueur de l’équipe nationale junior de football d’Allemagne meurt en Syrie

Burak Karan a joué à plusieurs reprises avec les U17 Allemands avant d’abandonner sa carrière pourtant en pleine ascension pour s’intéresser à l’Islam. Récemment, il avait décidé de se rendre en Syrie avec sa famille pour aider les réfugiés et combattre les troupes de Bachar Al Assad. Il est mort à la suite d’un raid aérien.

Burak Karan jouait dans l’équipe allemande junior au côté des plus grandes stars du ballon rond comme Sami Khedira, Kevin-Prince Boateng et Dennis Aogo. Il aurait pu devenir riche mais il a décidé d’arrêter le football pour se consacrer à sa religion. D’après les témoignages, le jeune sportif a même changé de look.

 «Burak m’a dit, sa carrière et même gagner de l’argent n’était pas important pour lui, explique son frère Mustapha au tabloïd allemand. Au lieu de cela, il a commencé à regarder des vidéos sur Internet des zones de guerre. Il était désespéré, plein de compassion pour les victimes. Il a commencé à chercher des moyens d’aider ses frères. C’est ainsi qu’il a rejoint Emrah Erdogan»

Karan est passé de star du foot à potentiel terroriste pour les autorités allemandes qui possédaient une fiche indiquant une appartenance à une “organisation terroriste étrangère”. Sa soeur confirme l’engouement pour le conflit en Syrie de son frère «Il ne parlait plus que de jihad». Après les revendications, Karan décide de s’investir pour aider les réfugiés syriens victimes de la barbarie d’Assad.

«Il a levé des fonds, a envoyé des secours, des médicaments, qui, comme de nombreux paquets ne sont pas arrivés. Il y a sept mois il a alors entrepris de voyager, avec sa femme et ses deux fils, jusqu’à la frontière turque afin d’organiser la distribution», explique son frère Mustafa.

La famille de Karan en deuil assure qu’il était non-violent et qu’il était armé uniquement pour protéger les transports de marchandises. Une vidéo YouTube publiée peu avant sa mort le montre avec une Kalachnikov à la main mais pour sa famille, il n’avait rien à voir avec Al Qaïda. Son frère a décidé d’aller chercher sa dépouille en Syrie.

Partagez :