Syrie – Un haut commandant des milices étrangères chiites tué par la rébellion

Un haut commandant d’une des milices irakiennes combattant en Syrie au côté des forces du président Bachar al-Assad a été tué et son corps est arrivé à Negef en Irak jeudi.

La Commission générale de la Révolution Syrienne ( SRGC ) a affirmé qu’Abbas Hussein Ridha , un commandant sur ​​la brigade Abou Fadl el- Abbas, a été tué dans une lourde bataille avec les forces rebelles en banlieue de Damas.

La SRGC a ajouté que plusieurs soldats iraniens et 20 combattants du régime syrien ont été capturés au cours des combats .

La brigade Abou el-Fadhl Abbas est l’une des nombreuses milices étrangères qui combat aux côtés des formes d’Assad en Syrie. Elle est soupçonnée d’être impliquée dans la guerre civile syrienne depuis 2012.

Le groupe libanais Hezbollah participe activement à la guerre civile en Syrie. Son leader Hassan Nasrallah a déclaré jeudi qu’il maintiendrait ses forces dans le pays “aussi longtemps que cela sera nécessaire» pour appuyer le président Assad.

“Tant que les raisons ( pour combattre en Syrie ) demeurent, nous garderons notre présence là-bas » a affirmé Nasrallah dans un discours devant des dizaines de milliers de chiites libanais rassemblés pour la cérémonie “religieuse” de l’Achoura dans le sud de Beyrouth.

La révolte en Syrie s’est transformée en guerre religieuse régionale suite à la prise de position et l’envoi de soldats iraniens, irakiens et libanais pour appuyer les troupes d’Al Assad. L’Arabie Saoudite et l’Iran se mènent une guerre indirecte. Le vainqueur de la guerre civile qui s’éternise, prendra une avance conséquente pour le leadership de la région.

Partagez :