Trappes – Nous sommes tous des Mikhaël ! (édito)

Trappes, Eté 2013.

Le jeune Mickaël est arrêté pour avoir défendu sa famille agressée lors d’un contrôle policier.

Sa femme porte le voile intégral; crime impardonnable.

Mais voilà, l’histoire ne s’arrête pas là …

Une communauté se lève comme un seul homme face à l’injustice d’Etat.

El la rue vrombit, elle déborde. La jeunesse lève la tête et regarde l’ennemi dans les yeux.

La France se réveille sous le choc. Elle a peur.

Ceux qu’elle a trop longtemps méprisés ne se contentent plus de  taper gentiment sur la table … ils la renversent !

Au mépris et l’oppression … la révolte !

A lacrymogène … les cocktails Molotov !

Au flashball … le mortier !

Aux médias complices … le 2.0, les cris de nos sites et de nos vidéos qui crépitent !

Au mépris des “grands” … la flamme des petites gens !

Et pourtant… Déjà, la figure de Mickaël crève l’écran. Petite écharpe, allure frêle et “gueule d’ange”. Le monstre s’est fait enfant.

Oh non, il n’a pas pu … On nous a donc menti !

Alors, pendant toutes ces journées de faim et de flammes, nous sommes tous des Mickaël, ces anges déchus de la République !

Car c’est bien nous que visent ces lois islamophobes et scélérates de la députasserie.

Et c’est les nôtres qu’on bafoue sans cesse en agitant le voile de nos mères, nos sœurs, nos filles et nos femmes.

Elles, qui souffrent, mais qui portent en elles si dignement cette révolte des cœurs blessés.

Aujourd’hui Mickaël est libre, innocenté, ré-ha-bi-li-té !

Vous ne le comprenez pas ainsi ? Et bien nous si !

Nous ne serons décidément jamais comme vous, d’ “honnêtes gens” .

Quand vous pleuriez les voitures brulées, nous chantions nous autour d’un feu notre phénix.

Fierté, renait de tes cendres !

Quand vous étiez aveuglés par l’émeute, nous y voyions, nous, la révolte.

Voilà jetés ici bas, incandescents, nos premiers pas de citoyens …

Car nous sommes tous des Mickaël, face à l’injustice nous nous sommes tous levés.

Et pour qu’au mépris et à la honte succèdent enfin la dignité et l’honneur, nous nous lèverons encore.

Car notre “Commune” est proclamée “citoyen”. Et Elle s’appelle Trappes.

Partagez :