Racisme contre Christiane Taubira, l’hypocrisie de la gauche et … le niqab

Après avoir été comparée à une guenon par une candidate Front National, c’est lors d une manifestation cette fois, que des enfants  ont brandi des bananes en criant “ c’est pour la guenon ” …

Nous avouons avoir été touchés par ces attaques abjectes et humiliantes venant de personnes se réclamant d’un héritage catholique.

Mais pour nous qui ne vivons pas dans ces salons dorés parisiens parés d’hypocrisie, cette méchanceté gratuite n’est pas surprenante.

Elle s’est même décuplée dans la masse sous l’effet de médias complices toujours prompts à véhiculer la haine des élites en la transférant habilement sur la populace ignare.

Car ne nous leurrons pas.

Quand Glavany monte à la tribune pleurnicher sur ce “racisme insupportable”,  il oublie qu’il nous donne par la même un tableau édifiant de la caste politique française.

Un tableau dans lequel, comme nous, vous ne voyez pas d’hommes noirs, arabes, musulmans, d’ouvriers, de paysans ou d’artisans.

Bref, un tableau où n’apparait pas le peuple !

La gauche française a toujours su berner l’ouvrier comme l’immigré.

Aujourd’hui elle continue comme la droite continue à berner le blanc catholique.

Et pendant ce temps dans nos rue la blanche, la noire, la musulmane continuent à souffrir.

Et les élites les opposent encore et encore dans un cynisme édifiant.

Notre Ministre de la Justice a ressenti cette semaine, dans une moindre mesure, ce que ressentent depuis 3 ans ces femmes portant le niqab, agressées par une population dressée à l’attaque par des politiques et des médias sans aucun scrupule.

Mais contrairement à son cas, les parlementaires se lèvent encore pour … applaudir à cette ségrégation.

Christiane Taubira comprendra-t-elle enfin, à travers cette épreuve difficile, ce que vivent les femmes voilées déclarées “hors la loi” par Glavany  ?

Ou bien continuera-t-elle, comme le disait le grand Aimé Césaire, d’en “être le complice avant d’en avoir été la victime” ?

Partagez :