La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans annonce deux plaintes contre Charlie Hebdo

La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans a annoncé via un communiqué sur sa page Facebook qu’elle déposerait prochainement plainte contre le journal satirique de très mauvais goût Charlie Hebdo.

Islam&Info, par la voix d’Elias d’Imzalène, avait démontré l’incohérence du torchon hebdomadaire qui passe son temps à blasphémer.

La lutte est multidimensionnelle. 

Communiqué de la LDJM :

La liberté c’est le respect des droits de chacun ; l’ordre c’est le respect des droits de tous

Marbeau

Suite aux publications critiquables et illégales du magazine Charlie Hebdo en date du 10 juillet 2013, la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans a décidé d’agir au nom de tous les citoyens heurtés par ses caricatures litigieuses.

Deux actions vont être diligentées de concert devant deux juridictions pénales. Le dépôt de plaintes est prévu pour le 15 octobre 2013.

Tout d’abord, une action sera ouverte devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris, sur le fondement de l’article 24 alinéa 6 de la loi du 6 juillet 1881, relative à la haine raciale du fait de l’appartenance religieuse, disposant que “Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement”.

La juridiction pénale strasbourgeoise sera saisie pour les mêmes publications , pour des faits qualifiés en considération du droit d’Alsace-Moselle, dérogatoire.

Hormis pour ce territoire, le délit de blasphème a été supprimé du Code pénal par un décret du 8 juin 1906. Cependant, l’article 166 du Code pénal local peut s’appliquer aux caricatures visées par notre action car il sanctionne le délit de blasphème, consistant en des propos outrageants tenus en public à l’égard de Dieu ou à l’égard des cultes ou des communautés religieuses telles que les congrégations ou des institutions religieuses. La sanction pénale peut aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

Karim ACHOUI, le Président de la LDJM

____________________________________

Entretien Islam&Info – Karim ACHOUI : Fondateur de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans

VOIR AUSSI : 

>> [VIDEO] La laïcité actuelle “nous oblige à nous communautariser pour faire valoir nos droits” Karim Achoui

>> Le CRIF dément toute liaison avec la LDJM, Farid Belkacemi démissionne de ses fonctions de vice président

>> Karim ACHOUI : “Je n’ai JAMAIS collaboré, et ne collaborerai JAMAIS avec l’extrême droite israélienne”

>> La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans attaque en justice la banque BNP Paribas

>> La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans attaque le film “Voyage sans Retour” qui stigmatise les musulmans

>> [FLASH] La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans se rendra en Birmanie auprès des Rohingyas

>> La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans attaquera prochainement Twitter et Facebook

>> Le célèbre avocat Karim Achoui créé La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans contre l’islamophobie

Partagez :