Russie – Un tribunal interdit et décide de faire détruire la traduction la plus lue du Coran

Les autorités religieuses musulmanes de Russie ont mis en garde les dirigeants du pays devant une décision de justice ordonnant la destruction massive d’une traduction approchée du Coran.

coran-tajwid-russe-index-des-mots-du-coran-hafs.jpg

Un tribunal de Novorossiisk, une ville situé au sud de la Russie, s’est basé sur une loi de 2002 contre “l’extrémisme” afin d’ordonner la destruction des traductions du Coran.

Les ONG sur place ont déclaré qu’une telle décision s’appliquerait à l’échelle nationale si elle  n’était pas rejeté en cours d’appel et qu’on se rapprochait dangereusement d’une interdiction du Coran lui-même.

Le Conseil des muftis de Russie a sonné l’alarme dans une lettre ouverte ce vendredi au président Vladimir Poutine, qui a fréquemment appelé à l’unité parmi les principales religions et a averti que les tensions ethniques pourraient déchirer la Russie.

“Les musulmans russes sont indignés par une telle décision scandaleuse” a déclaré Rushan Abbyasov, vice-président du conseil qui a des liens étroits avec le Kremlin.

Rejoignez les 40.300 amis d ’ Islam&Info sur Facebook !

Les religieux ont mis en garde : «Il y aura des troubles … non seulement en Russie mais partout dans le monde, nous parlons de la destruction du Coran. “

Dans une lettre à Poutine , le conseil a établi un parallèle avec les violences au Moyen-Orient et en Afghanistan suite au déclaration d’un pasteur américain, Terry Jones, qui avait menacé de brûler le Coran le 11 Septembre.

“Nous rappelons que l’incendie de quelques exemplaires du Saint Coran par un pasteur-fou américain a suscité une protestation ferme pas seulement des musulmans de Russie, mais de l’ensemble de notre société » a-t-il dit.

Un avocat a déclaré qu’il ferait appel de la décision du tribunal prochainement.

«Il s’agit d’ idiotie pure. Certains procureurs locaux ont envoyé ce dossier à un tribunal local et ils ont décidé ensemble d’interdire un Livre Saint ” a déclaré l’avocat Murat Musayev, qui a un mois pour faire appel de la décision.

En Russie depuis la loi anti-extrémisme, plus de 2000 publications ont été placées sur une liste noire publiée sur le site du Ministère de la Justice.

L’inclusion de certains livres antisémites comme ceux de Goebbels et Hitler ont ravi les militants des droits de l’homme.

Mais les critiques sont nombreuses car beaucoup d’ouvrages inoffensifs ont été ajoutés. A ce titre les recueils de hadith tels que Sahih Al-Boukhary et Moslim sont dorénavant interdits à la vente en Russie.

VOIR AUSSI :

>> Russie – Une mosquée apprend le Coran aux sourd et muets

>> Turquie – Un Coran vieux de 1200 ans retrouvé dans une mosquée

 >> Etats-Unis : Le “pasteur fou” Terry Jones veut brûler 2.998 Coran le 11 septembre

Partagez :