Hassen Chalghoumi et le gouvernement fêtent la nouvelle année juive chez Marek Halter

La nouvelle année juive était célébrée dimanche soir chez l’écrivain Marek Halter. Il a reçu du beau monde, près de la place des Vosges à Paris : le Premier ministre Jean Marc Ayrault, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le ministre de l’Intérieur (éternellement lié à Israel) Manuel Valls ou encore la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Dans notre ploutocratie laïque, fêter la nouvelle année juive chez Marek Halter est une tradition pour les politiques.

Pendant que Vincent Peillon donne des leçons aux parents musulmans afin de laïciser leurs enfants, l’écrivain réunit les ministres les plus importants, des artistes ou encore le premier spécimen d’imam-rabbin qu’on ne présente plus: Hassen Chalghoumi.

 

Si la présence de Jean-Marc Ayrault peut étonner au moment où une charte de la laicité est affiché dans tous les établissements scolaires publics, le Premier réfute toute idée de communautarisme : “Vous avez des gens de différentes sensibilités culturelles, politiques et religieuses. Pouvoir se rencontrer, ce n’est pas si mal“, a-t-il expliqué. “Ce n’est pas communautaire. La laïcité, ce n’est pas l’ignorance des autres, c’est la garantie du vivre-ensemble“.  

Le communautarisme des élites, le vivre-entre-soi ne dérange pas nos politiques qui se rendent annuellement au Diner du CRIF et chez Marek Halter, l’écrivain très engagé pour Israel et spécialisé dans l’histoire juive.

Les chartes et autres projets de loi pour défendre la sacro-sainte laïcïté ne concernent que les populations musulmanes qui elles sont totalement atomisées. 

 

 

Partagez :