www.muslim-moves.com/

Une voiture fonce sur les fidèles après la prière de l’aïd à Newcastle (6 blessés)

www.tawhidtravel.com/

Six personnes ont été blessées lorsqu’un véhicule s’est écrasé contre des piétons à l’extérieur d’un centre sportif de Newcastle où étaient rassemblés des musulmans pour l’aïd al Fitr.

Juste après 9 heures, une voiture a foncé sur la foule à l’extérieur du centre sportif de Westgate, où un événement avait lieu à l’occasion de Eid.

Une femme de 42 ans a été arrêtée et est en garde à vue. Les policiers ont depuis déclaré que l’incident ne semble pas être lié au terrorisme.  

Ce nouvel incident arrive juste une semaine après que le terroriste Darren Osborne, âgé de 47 ans, ait délibérément foncé dans des fidèles à l’extérieur de la Mosquée du parc Finsbury à Londres.  

Le service d’ambulances du Nord-Est a confirmé qu’il y avait plusieurs victimes. 

Un témoin a déclaré à Newcastle Chronicle : « C’était les célébrations de l’Eid, la fin du Ramadan. C’était la fin de la prière et nous nous saluions les uns les autres.

«Une femme conduisait et la voiture écrasait les gens. Les fidèles ont tenté d’arrêter la voiture.

Le témoin a affirmé que l’un des blessés avait «environ dix ans» et deux personnes étaient «très grièvement blessées». 

Un porte-parole de la police de Northumbria a déclaré:

« Le dimanche 25 juin, à environ 9h14, la police de Northumbria a signalé qu’un véhicule avait heurté des piétons en dehors du Westgate Sports Centre de Newcastle.

Les investigations de la police sont en cours pour établir exactement ce qui s’est passé, mais à l’heure actuelle, on ne pense pas qu’il s’agisse d’un acte terroriste.

Les services d’urgence sont actuellement en action et six blessés ont été confirmés.

«La police a arrêté une femme de 42 ans qui est actuellement en garde à vue. »

Lire aussi : Les britanniques soutiennent les musulmans victimes du terrorisme

 

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. Croissant de lune

    Assalamou ‘alaïkoum, à mon avis, il est préférable pour nous que l’évènement soit sans lien avec le crime d’il y a quelques jours. Je m’explique, le risque de contamination est grand si des évènements intentionels de violences anti-Musulmanes se répondent, la réserve en serait inépuisable. Soit réellement l’évènement n’est pas qualifiable de « terrorisme », sous-entendu intentionellement violentiste et anti-Musulman, c’est la meilleure configuration mais même ainsi, il suggère la répétition et peut provoquer une éventuelle contamination. Ou bien il s’avère vraiment intentionel, dit terroriste, c »‘est-à-dire violentiste et anti-Musulman, en ce cas, il n’est pas du tout certain qu’il soit pour nous utile qu’il soit revendiqué ainsi, eu égard aux risques importants de contamination et de commencement d’une épidémie de violentisme anti-Musulman. Si c’est le deuxième cas, donc s’il s’agit d’un acte catégorie « terroriste » mais qu’il soit possible d’en censurer le caractère « terroriste », alors du point de vue de la sécurité, de l’ordre public, il vaut mieux que ce caractère soit nié et censuré autant que possible. Nous n’imaginons même pas, la puissance d’une vague de violentisme anti-Musulmane d’extrême-droite, elle aurait des réserves considérables, beaucoup plus que les rares aventuristes Musulmans. C’est mon avis, et j’apréhende que nous soyons à la veille de cette vague. Donc je comprendrais que la police et les autorités Britanniques censurent le caractère dit « terroriste » si c’est faisable, pour ne pas alimenter cette vague, pour ne pas suggérer la réédition de semblables crimes avec pareils modus operandi. S’il y a des Musulmans aventuristes égarés, éventuellement manipulés dont certains semblent relever de la psychiâtrie, imaginez combien d’Occidentaux vivant solitaires et sans buts pourraient se découvrir tout-à-coup pareil aventurisme ou davantage. Les millions de gens vivant seuls sans culture ou doctrine ni éthique ni religieuses pourraient remplir le vide de leur vie en se donnant l’illusion de grandes choses au détriment d’autrui.

    Et apparemment, les gouvernements Occidentaux communiquent différemment, et ils maîtrisent mieux qu’on ne l’imagine leur communication dans ces affaires. En témoigne la faible médiatisation du meurtre de sénateur Américain, parce qu’elle contenait en réserve et en puissance le spectre de lutte armée et troubles civils, sa sous-médiatisation relative semble répondre à un motif sécuritaire. Dans les affaires d’aventurisme de Musulmans, la sur-médiatisation et l’exploitation politique a probablement suggéré des évènements qui sans cela ne se seraient pas produits. Mais à présent que tout est lié, que les évènements d’avnturisme Musulman peuvent en réalité amorcer des troubles civils plus vastes, sauf si les gouvernements Occidentaux sont diaboliques, j’ai tendance à croire qu’ils diminueront graduellement la surmédiatisation et tenteront de sortir de la situation de troubles de basse intensité et de guerre de civilisation qui avait une certaine utilité politique mais représente aujourd’hui un danger plus réel. Jouer à la guerre est une chose, avoir vraie guerre est autre chose, les diversions et triangulations rencontrent leurs limites.

    Croissant de lune.

Les commentaires sont fermés.