www.muslim-moves.com/

Le nouveau gouvernement français | VIDEO

www.tawhidtravel.com/

Le nouveau gouvernement français | VIDEO

Emmanuel Macron continue son travail de déstabilisation de la classe politique française.

Après avoir réussi son coup de force en réduisant en peau de chagrin le Parti Socialiste qu’il a quasiment vampirisé avec l’aide de François Hollande, le voilà maintenant en pleine OPA sur les Républicains.

En véritable joueur d’échec, Emmanuel Macron prouve encore sa grande capacité à manœuvrer au milieu d’un establishment vieilli qui se fissure peu à peu.

Après avoir acquis une partie de la gauche et investi des députés PS, il débauche aujourd’hui des barons des Républicains en n’arrêtant pas sa démarche au centre droit.

En effet, alors que tout le monde attendait NKM c’est Bruno Le Maire classé à la droite de la droite qui fait son entrée au gouvernement. Une manière supplémentaire de frapper en son cœur le centre de l’électorat LR fillono-sarkosiste plutôt libéral et très porté sur la xénophobie anti-musulmane.

Avec un premier ministre juppéiste et 2 grands barons du PS comme ministres et le reste issu de la société civile l’entreprise de conquête suit son chemin … avec un goût d’UDF d’autant.

On remarquera que ce que nos élites appellent la diversité n’est représentée qu’au ministère du … sport par une athlète. Un rappel pour qui ne l’aurait pas compris de comment nous voyait le haut du panier français : en simple petit pion.

La partie d’échec n’est pas finie …

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. dadou

    C’est effrayant de voir Le Maire au gouvernement. En priant pour ne pas entendre parler d’islam pendant cinq nouvelles années…

  2. Croissant de lune

    Assalamou ‘alaïkoum, à l’intention de Dadou et à tous, voici mes impressions, peut-être je me trompe et je suis trop optimiste, mais voici comment je vois les choses.

    Malgré le peu d’émotion que suggèrent les discours d’Emmanuel Macron, je crois percevoir en lui, les rares fois où il se livre vraiment, une volonté assez sincère de redressement, je veux dire, je crois qu’il a cette volonté, qu’il veut tenter un programme de redressement. Et pour Emmanuel Macron, pour que réussisse ce projet, cette tentative probablement douloureuse, il faut un public, un corps social assez uni, une classe politique relativement unie sous une majorité législative claire et un corps social assez uni. Pour garder cette situation de relative unité du corps social, Emmanuel Macron a besoin d’une posture fédérative et non clivante, donc une posture moins partisanne. Parce que le programme qu’il propose, s’il arrive à le mettre en pratique n’est pas beaucoup moins douloureux et contraignant que celui que proposait François Fillon. Si on tient compte du fait qu’un François Fillon élu, eut rencontré une assez forte opposition dans le pays qui l’eut obligée à renoncer à une partie de son programme, on dira qu’Emmanuel Macron est l’équivalent du François Fillon réel, la partie praticable de François Fillon. Il prévoit une économie de 60 milliards pendant le quaincainat, Fillon en problamait 200 milliards, donc ça veut dire que Macron égal Fillon revenu à la réalité. De toute façon, l’effort semble important dans un pays depuis trop longtemps habitué à ne faire aucune limitation de ses dépenses publiques. Je pense qu’il y arrivera si en plus des limitations de dépenses dans les budgets il prévoit, et ça, il ne pouvait pas le claironner très fort à l’avance, s’il a l’intention de procéder à une poursuite efficace de la corruption, parce qu’en France la corruption est largement égale au déficit annuel des budgets. En France il y a de la marge, la corruption étant partout, jusqu’aux moindres mairies, voire les moindres donneurs d’ordre scolaires, si on est rigoureux dans cette lutte, il y a la variable d’ajustement nécessaire au redressement espéré.

    Ces mesures, celles annoncées et d’autres probablement pas annoncées sont douloureuses, que ce soit au grand public, ou aux élites parasites.

    Je ne dis pas que les lignes vagues du programme ou du projet Macron soient justes, on peut discuter du présupposé libéral du projet, mais Emmanuel Macron lui, croit et ça se discute, qu’on ne peut que procéder ainsi à une redressement général. Il imite certains précédents Européens, on pense à Tony Blair, à des exemples Allemands et Italiens, savoir,… L’enjeu est très important, le redressement sinon le moindre maintient de la situation économique, ou bien d’éventuels troubles civil, donc l’enjeu est la paix civile. L’enjeu étant majeur, je suis assez convaincu que le gouvernement actuel, s’il a une relative majorité à la chambre, gardera la posture la plus fédérative possible, pendant qu’il portera des mesures dont certaines sont contraignantes et douloureuses mais dit-on nécessaires, comme l’abandon des régimes spéciaux de retraite etc. A mon avis, ils éviteront pendant un certain temps au moins certaines thématiques dissociantes, d’ailleurs le grand public Français sera préoccupé d’autres choses que de ces sortes de palabres. Veut-on un signe de distanciation avec l’Islamophobie instituée? L’irrespect de l’univers médiatico-journalistique, tout entier néo-con fianelement, le nouveau pouvoir ne craint pas du tout de froisser les journalistes, on peut espérer qu’il soit assez hardi pour se passer des intellectuels devenus prescripteurs. Or, en grande partie, ce qu’on nomme Islamophobie est animée de ces médias, de ces journalistes et ces intellectuels avec leurs débats souvent fraudés. Si on diminue l’efficacité de ces leaders et prescripteurs d’opinion, on a des chances de diminuer le climat d’Islamophobie ambiant.

    L’enjeu de paix civile est si grand qu’à mon avis, et là ce n’est que mon opinion mais beaucoup la partagent, eh bien, Marine Le Pen elle-même y souscrit, en témoigne sa manifeste comédie et volonté de perdre le grand débat final et les élections, elle a voulu perdre, elle a perdu, et le Front National est heureusement animé de certains torpilleurs il semblerait afin qu’il n’est pas ou peu d’élus et qu’il existe moins pour l’instant dans les médias.

    Emmanuel Macron est-il comme on a tant dit l’héritier de François Hollande? A certains égards il prend son contre-pied, nous sommes loin de l’indécision, des tâtonnements du président normal, Emmanuel Macron semble résolu, il a l’air de savoir ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. S’il hérite de quelque chose, c’est de l’ambiguïté, ça oui. Il s’est vendu comme socialiste au départ, puis comme centre-gauche, à présent, son gouvernement semble se positionner dans un centre franchement droitier, par le premier vizir et celui qui tient les cordons de la bourse, je dirais clairement à droite malgré les étiquettes. Presque Fillioniste finalement. Je doute qu’il ait une opposition significative du Front national en nombre d’élus, quant aux élus de droite, ou ils jettent l’éponge, ou ils rallient le camp gagnant et retournent délibérément leurs vestes avec des expliquations très arrangeantes, dialectique Française. Comme ce gouvernement est réellement de droite libérale, il est légitime de lui opposer une gauche résolue, pour l’équilibrer, exercer sur lui une pression efficace. Si donc l’opposition de France Insoumise a quelques élus, tandis que le Front connaît au moins une éclipse, alors nous pourrions nous attendre à moindre usage de thématiques identitaires ou Islamophobes, sauf évidemment si le projet, la tentative de redressement échoue.

    Wa salem.

    Croissant de lune.

  3. Rabah

    Il y a des chances que ce soit un gouvernement qui ne fera rien contre nous pendant que les médias continueront à s’acharner avec leur propagande habituelle, d’autres attentats vont arriver et le peuple français voyant que rien n’est fait agirons d’eux mêmes contre nous sans être réprimés par le gouvernement. On peut déjà lancer les paris.

Les commentaires sont fermés.