Martin Luther King : « Une émeute est le langage de celui qui n’est pas entendu »

www.albayt.fr/

Martin Luther King : « Une émeute est le langage de celui qui n’est pas entendu »

Nous vous proposons ici le jugement anachronique de Martin Luther King sur les émeutes trouvé sur la page d’Etat d’Exception.

Parce que souvent la parole de personnes ayant vécu les mêmes situations d’inégalités et de stigmatisations permanentes dans le passé éclaire notre présent.

Alors à tous les « militants » qui aiment à citer Malcolm X ou les Blacks Panthers mais qui en réalité rechignent toujours à agir comme eux, agissez au moins en Martin L. King ce pacifiste :

«Mais il ne me suffit pas de me présenter devant vous ce soir et de condamner les émeutes. Il serait moralement irresponsable de le faire sans condamner en même temps les conditions intolérables qui existent dans notre société. Ces conditions sont ce qui fait que les individus sentent qu’ils n’ont pas d’autre alternative que de se livrer à des rébellions violentes pour attirer l’attention. Je dois dire ce soir qu’une émeute est le langage de celui qui n’est pas entendu. Et qu’est-ce que l’Amérique n’a pas voulu entendre ? Elle n’a pas voulu entendre que les promesses de liberté et de justice n’ont pas été respectées. Elle n’a pas voulu entendre que de vastes segments de la société blanche sont plus préoccupés par la tranquillité et le statu quo, que par la justice et l’humanité

Martin Luther King Jr, « L’autre Amérique », 14 mars 1968.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/