Bani Street : Moussa de Barakacity lance un nouveau projet depuis le Bangladesh où il est retenu

www.tawhidtravel.com/

L’humanitaire Moussa de BarakaCity vient d’annoncer le lancement d’un nouveau projet : Bani Street. Un rassemblement de frères et soeurs qui viendront en aide aux enfants démunis et orphelins rohingyas.

Moussa, l’humanitaire désormais de renommée internationale suite à la mobilisation pour sa libération de prison au Bangladesh, vient d’annoncer la création d’une nouveau projet visant à venir en aide aux orphelins au Bangladesh. Le jeune homme n’est pas à son premier projet puisqu’il est l’un des initiateurs d’Au Cœur de la Précarité, une association musulmane qui vient en aide aux pauvres et SDF dans les rues de Paris et sa banlieue.

Après 70 jours de détention à l’isolement, Moussa n’a toujours pas été blanchi par le tribunal de la Cour de Cox’s Bazar et son procès est continuellement repoussé pour des raisons obscures. Depuis 6 mois, le jeune homme est bloqué au Bangladesh où il est interdit de quitter le territoire. Malgré cette situation extrêmement difficile pour lui et ses proches, qui ont lancé l’association FreeMoussa, l’homme ne perd pas espoir et a déjà décidé de se rendre utile autour de lui.

« En bas de mon hôtel, il y avait des enfants qui faisaient la manche. J’ai commencé par les aider en leur donnant à manger et en leur achetant des vêtements. Puis, au fil des mois, j’ai voulu construire quelque chose de pérenne », déclare-t-il au journal Le Parisien.

Depuis quelques mois, la communication autour de la situation de Maxime Puemo Tchantchuing, alias Moussa, est gérée par ses proches via la page Free Moussa. Une situation que le principal intéressé explique lors de son interview.

« Nous sommes toujours en contact mais l’association (BarakaCity) ne gère plus le dossier. D’un commun accord, nous avons souhaité communiquer autrement. C’est désormais le collectif #FreeMoussa, géré par ses proches, qui a pris les choses en main. Je me prononcerai un peu plus tard sur mon avenir. Il s’est passé pas mal de choses, je vais devoir prendre des décisions », rajoute-t-il.

La présentation de Bani Street aura lieu bientôt sur la page Facebook de l’association. Un site est déjà en préparation et promet de beaux projets pour les plus démunis. Une mission qui tient à cœur au jeune humanitaire décidé à toujours se surpasser pour aider autour de lui. Rendez-vous vendredi à 19h30 sur la page Facebook de Bani Street !

13445376_482473305284953_4360219805784706621_n

Moussa avec des enfants Rohingya lors d’une inondation au Bangladesh

Partagez :

www.tawhidtravel.com/