www.muslim-moves.com/

Les chiites yéménites s’emparent de la province d’Arhab

www.tawhidtravel.com/

Les chiites yéménites s’emparent de la province d’Arhab

La grande offensive chiite anti-sunnite au Yémen a commencé il y a maintenant plusieurs mois. Après que le verrou de Dammaj ait été abandonné aux milices chiites le pays a subi une déferlante houthis ( autre nom des miliciens chiites ) jusqu’à la prise récemment de la capitale Sanaa.

Ce week-end c’est la province d’Arhab au nord de la capitale qui a été envahie par les miliciens chiites. Immédiatement, les exactions anti-sunnites ont commencé.

Ainsi des centres, des mosquées sunnites et des habitations de chefs sunnites ont été dynamités par les chiites. Dans cette offensive il est à noter que les miliciens ont été aidés par une unité de la Garde républicaine, resté fidèle à l’ancien président Ali Abdallah Saleh très proche des saoudiens …

Les sunnites essaient bon gré mal gré de se protéger de la déferlante chiite mais celle-ci qui bénéficie du soutien iranien est largement approvisionnée par ceux-ci. De plus dans un jeu très pervers, il semble désormais établi que l’Arabie supporte l’avancée des chiites vers le sud. En effet, les principaux opposants aux milices chiites ont systématiquement été éliminés par des drones américains décollant d’Arabie Saoudite.

Le contrôle progressif de la région par la puissance montante chiite réhabilitée par l’Amérique, l’Iran, semble désormais de plus en plus inéluctable. Mais nombreux sont les spécialistes qui s’interrogent sur la politique saoudienne suicidaire qui en Irak, en Syrie, au Liban comme au Yémen vient systématiquement assister l’offensive chiite contre le monde arabo-sunnite.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. Dd

    Allé les avocats des sahoudes,
    Vos maîtres on besoin encore une fois de plus que vous et de vos copiés collés

  2. leyla

    Leur apporter aide et assistance contre les Musulmans. À ce propos, le Très Haut dit : « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres.» (Coran, 9 :71) Et Il dit à propos des infidèles à « les uns sont les alliés des autres » et dit : « Celui d’entre vous qui s’alliera avec eux sera considéré comme eux. »

  3. leyla

    – leur faire confiance, choisir son entourage parmi eux et en faire des conseillers à l’exclusion des croyants : « « ش les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s’ est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez raisonner! » (Coran, 3 :118)

  4. leyla

    qu’ALLAH vienne en aides a nos honorables fréres du yemen contre ces chiites et contre les hypocrite pervers parmis les sunnite! amin

  5. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, particulièrement à l’intention des néo-salafis Saoudistes, reste-t-il encore des choses à dire devant les trahisons accumulées? Le minoritarisme shiite au Iémen ne peut être que criminel et sanglant, par définition, alors, qu’Est-ce qui peut justifier la traîtrise Saoudienne si ce n’est l’obéissance aux maîtres étrangers? Racontez pas qu’il y a des khawaridges, faites-nous grâce de votre vocabulaire habituel.

    Croissant de lune.

  6. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Croissant dans la lune,

    – Vous exprimez :  » à l’intention des néo-salafis Saoudistes, reste-t-il encore des choses à dire devant les trahisons accumulées? Le minoritarisme shiite au Iémen ne peut être que criminel et sanglant, par définition, alors, qu’Est-ce qui peut justifier la traîtrise Saoudienne si ce n’est l’obéissance aux maîtres étrangers? Racontez pas qu’il y a des khawaridges, faites-nous grâce de votre vocabulaire habituel. »

    Vous accusez des musulman(e)s des maux créés par votre secte et vos « savants », constatez cela lorsque le dit « Mouvement du Jihad islamique » des « Frères musulmans » décore le chef des Houthis chiites au Yémen :
    https://pbs.twimg.com/media/B4guc-pIgAAE7xK.jpg:large

    Remerciez vos « savants » pour des vraies alliances [d’un point de vue islamique] avec les chi’ites, cela fait longtemps que ces alliances gangrènent la communauté musulmane, et vous viendrez ensuite vous lamentez des conséquences ainsi que des tristes répercussions idéologiques / méthodologiques pour les musulman(e)s dans le monde.

    Et L’Aide provient d’ALLAH

    1. leyla

      akhi al qaida péninsule arabique n’a jamais jamais fait d’alliance avec quelques chiite que ce soit encore moins les houthis!pourquoi tu parle de ikhwan?Là on est au yémen!

    1. leyla

      SAID QUTB n’est pas un savant…mais bon…J’ai envie de te dire que dis tu kan nos dirigeant remettent des medailles d’honneur a nos ennemis,ca te fais quoi?Sincerement

      1. leyla

        plutot kan des dirigeant musulmans(car soyons clair nous ne sommes pas sous leurs autorités)sauf si tu vis dans un pays musulman

      2. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Leyla,

        – Vous exprimez : « SAID QUTB n’est pas un savant…mais bon…J’ai envie de te dire que dis tu kan nos dirigeant remettent des medailles d’honneur a nos ennemis,ca te fais quoi?Sincerement (…) plutot kan des dirigeant musulmans(car soyons clair nous ne sommes pas sous leurs autorités)sauf si tu vis dans un pays musulman »

        Et pourtant, concernant les gouverneurs musulman(e)s et les terre d’Islam [ainsi que d’autres domaines], l’idéologie / la méthodologie du concerné est mise en pratique par la majorité des musulman(e)s, et plus particulièrement par certaines sectes de musulman(e)s.

        Précisément à l’égard des gouverneurs d’Arabie Saoudite, mais aussi pour les gouverneurs d’autres terres d’Islam … Concernant l’acte que vous décrivez, le constater est une chose, s’improviser à le régler en faisant fi des nombreux enseignements islamiques authentiques à mettre en pratique concernant ce genre de situation, n’est pas du tout la solution. Pour ma part, j’invoque pour la réforme des gouverneurs [en plus de la réforme des musulman(e)s et de la mienne en priorité], et je laisse le soin aux savants [reconnus] de continuer de prodiguer les pieux conseils aux gouverneurs, voir de les corriger et de les critiquer de manière détaillée, et selon les enseignements islamiques authentiques, c’est à dire de manière privée et non-publique, et ce, afin de ne pas créer plus de mal que de bien auprès des simples musulman(e)s que nous sommes, ainsi que de ne pas détourner les musulman(e)s de leurs propres priorités / responsabilités individuelles, familiales, et communautaire. Wa ALLAHou a’lâm

        Rappelons-nous …

        Hassan Al-Basri a dit : « Par Allah, la religion ne peut être droite sans eux (les gouverneurs), même s’ils oppriment et sont injustes. Certes par Allah, Allah réforme plus par eux que ce qu’ils déforment, et l’obéissance aux gouverneurs est une joie, le contraire une mécréance. »

        L’Imam Al-Barbahâri a dit : « Si tu vois un homme invoquer contre l’autorité, saches que c’est une personne de passion, et si tu vois un homme invoquer pour lui en bien, alors saches que c’est une personne de la Sounnah, si Allah le veut. »

        Al-Fadil Ibn A’yyad a dit :</b< « Si j’avais une invocation exaucée, elle serait pour le gouverneur » Pourquoi cela Abou Ali lui demanda-t-on ? « Quand serait-elle pour moi alors que c’est insuffisant, et quand chez l’imam, alors que c’est général, si l’imam est bien, alors le bien se répandra chez les gens et dans tout le pays. » Alors Ibn Al-Mubarak embrassa son front et dit : « O enseignant du bien, qui fait mieux que toi ? »

        <b<L’Imam Ahmed a dit : « Quand à moi j’invoque pour lui, jour et nuit pour qu’il soit droit, pour qu’il réussisse, et pour qu’il soit renforcé, et je vois cela (invoquer pour lui) pour moi obligatoire »

        Ibn Taymiyya a dit : « La patience concernant les injustices du gouverneur est une base des bases des gens de la Sounnah et du groupe. »

        A développer, à méditer, et à appliquer, incha ALLAH

        Qu’ALLAH réforme les gouverneurs musulmans,

      3. leyla

        D’après al-Hassan ‘ibn Soufiân, d’après ‘ibn Malik, le Prophète Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, a dit :

        « Les savants sont les garants des Prophètes auprès des serviteurs d’Allah, tant qu’ils ne fréquentent pas les sultans. Car, quand ils fréquenteront les sultans, ils auront trahi les Prophètes. Prends alors garde à eux et ne les approche plus »

        Hadith à propos des savants qui aident les gouverneurs injustes dans leur injustice

        Le Prophète Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, a dit à Ka’b, comme il est rapporté par l’Imam Ahmad dans son Moussnad et d’autres :

        « Ô Ka’b ‘ibn ‘Adjra ! Qu’Allah te préserve de l’Emirat des sots ! »

        Et l’on dit : « Quel est cet Emirat au Messager ? »

        Il, sallallahou ‘alayhi wa sallam, répondit :

        « Des émirs qui viendront après moi et ne suivront pas ma Sounna, ni ma Guidée. Celui qui les déclarera véridiques dans leurs mensonges, et les aidera dans leurs injustices, ne sera pas des miens et je ne suis pas des siens, et il ne viendra pas boire à mon bassin. Et celui qui ne croira pas en eux, dans leurs mensonges, et ne les aidera pas dans leurs injustices, sera des miens et je suis des siens, et il viendra s’abreuver à mon bassin »

        (Hadith authentifié par ‘ibn Hadjar, rahimahoullah, ainsi que par al-Albani, pour les sceptiques qui prétendent suivre les anciens, mais en réalité ne suivent aveuglement que des contemporains)

      4. leyla

        Lorsque le savant suit le jugement du gouverneur qui contredit le Jugement d’Allah il devient mécréant

        ‘Ibn Taymiyya, rahimahoullah, a dit :

        « Et lorsque le savant délaisse la science du Livre d’Allah et de la Sounna de Son Prophète, sallallahou ‘alayhi wa sallam, et suit le jugement du gouverneur, qui contredit Le Jugement d’Allah et de Son Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, il devient apostat mécréant et mérite le châtiment ici-bas et dans l’au-delà.

        Allah a dit : « Alif, Lâm, Mîm, Sâd. C’est un Livre qui t’a été descendu ; qu’il n’y ait à Son sujet nulle gêne dans ton coeur ; afin que par Cela tu avertisses et (qu’Il soit) un Rappel aux croyants. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu »

        Même s’il est battu, emprisonné, ou qu’il subisse toutes sortes de nuisances, afin qu’il délaisse ce qu’il connaît de La Législation d’Allah et de Son Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, Législation qu’il se doit de suivre – et suit le jugement d’une autre personne, il mérite alors le châtiment d’Allah. Il doit patienter s’il subit un préjudice dans le sentier d’Allah, car telle est la règle établie par Allah envers les Prophètes et ceux qui les suivent »

        (Madjmou al-Fatawa, 35/373)

        Certains savants refusent de revenir à la Vérité par crainte de perdre la notoriété

        Un des savants de Nadjd, rahimahoullah, s’attaque au pseudo-savants de son époque et explique ce que le cheikh Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a subi de leur part, en disant :

        « Ce qu’a pu endurer le cheikh Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, comme épreuves de la part de ceux qui prétendent élever la vérité et prétendent être des savants est conforme à la Loi d’Allah et à ce qu’ont eu droit les musulmans véridiques auparavant. Ainsi, la majorité de ces prétendus savants qui ont accompli ce pêché ont admis que ce avec quoi est venu le cheikh est la vérité, ils ont admis que c’était là le vrai monothéisme pur, mais leurs passions ont refusés de revenir à la Vérité, par crainte de perdre leurs notoriétés et leurs bas-monde … »

        (Source : Histoire de Nadjd, page 38)

        Certains savants sont des fausses divinités

        Mouhammad ‘ibn ‘Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit :

        « Sache, qu’Allah te fasse Miséricorde, que la signification de la ilaha illa Allah contient une négation et une affirmation. La ilaha est la négation, et illa Allah est l’affirmation. Dans la négation se trouvent quatre choses et dans l’affirmation se trouvent quatre choses. Dans la négation se trouvent des “alihah”, “tâwaghît”, “andadan”, “arbaban” – Les “arbaban” sont ceux qui te donnent une Fatawa à l’opposé de la Vérité et tu leurs obéis (1) comme a dit Allah: « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu Unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils (Lui) associent » »

        (Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 2/122)

        (1) Il s’agît de l’obéissance dans la mécréance.

        Ceux qui disent « nous ne devancerons en rien nos savants » ont pris leurs savants comme des seigneurs en dehors d’Allah

        Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, a dit à propos du verset : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils (Lui) associent » :

        Le Tafsir de ce verset, dans lequel il n’y a aucune problématique, est qu’il s’agît d’obéissance aux savants et pieux dans la désobéissance à Allah (1). La meilleure interprétation est celle d’abou Aliyyah, qui a dit : « Ils ne les ont pas adoré. Et si ils leur avaient ordonné cela, ils ne leur auraient pas obéi, mais ils ont trouvé le Livre d’Allah, puis ont dit : « Nous ne devancerons en rien nos savants. Ce qu’ils nous ordonneront, nous nous y tiendrons, et ce qu’ils nous interdiront, nous arrêterons … »

        (Source : ad-Dourar as-Saniyyah 1/40)

      5. leyla

        ATTENTION JE NE DIS PAS par là que nos savants (je les voit malgrés ce que tu crois comme des grands patients qui redoutent de voir le sang des muslims coulé,mais j’avoue que c derniers temps g douté de certain)sont mauvais je tenais juste a rappeler ces hadiths qui me semble d’actualités quand méme

  7. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Croissant dans la lune,

    En image [pour mieux comprendre les causes des maux et des tristes et désastreuses conséquences touchant les musulman(e)s dans le monde] :
    https://pbs.twimg.com/media/B4bp6EtCQAA4mpJ.png:large

    Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « N’est pas des nôtres celui qui combat sous un étendard trouble, ou pour un parti, ou qui appel à son parti ».

    Selon Ibn ‘Oumar رضي الله عنهما l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit [plus de vingt fois] : « A chaque fois qu’une génération [de khawarij] apparaît elle est anéantie » [Jusqu’à ce que sorte le Dajjal parmi eux].

    Sofiane Ath-thawri رحمه الله a dit : « Si vous voyez les gens se réunir secrètement au sujet de leur religion, loin des gens, sachez qu’ils sont en train d’établir un égarement ».

    A développer, incha ALLAH

    Qu’ALLAH protège et préserve les musulman(e)s sincères des maux d’autres musulman(e)s sectaires, ainsi que des troubles et tourments d’ici-bas, et qu’IL fasse de moi un musulman sincère

  8. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, @ le pseudonommé Tâlib, habitant en Savoie, quand il est question de néo-salafi Saoudistes, vous vous sentez concerné à ce que je constate. Ne vous ai-je pas dit que je ne peux pas voire les images que vous transmettez? D’ailleurs, qu’Est-ce que ça prouve, à quand remontent-elles? S’il s’agit de dire que les « Frères Musulmans » ne considèrent pas les shiites comme ennemis d’emblée, comme ennemis à combattre, vous ne me démontrez rien, j’en suis plus que d’accord. Effectivement, il y eut un temps pas très lointain où les Houtis étaient réprimés avec le soutien de l’Arabie, phosphore blanc en prime. Ils étaient oprimés, les voilà agresseurs, alors, normal, l’Arabie se range du côté du plus fort.

    Croissant de lune.

  9. Tâlib

    BismiLLAH,

    Croissant dans la lune,

    Je ne me sens aucunement concerné, je réagi simplement à un mal exprimé sous forme de généralité. Le reste de vos élucubrations / explications passionnelles, expriment très bien vos maux, votre idéologie / méthodologie sectaire, vos nombreuses contradictions, ainsi que votre ignorance.

    – Vous exprimez : « le pseudonommé Tâlib, habitant en Savoie, (…) »

    Ce n’est pas [à votre différence] un pseudonyme, c’est mon prénom [comme je l’ai déjà exprimé sur le site]. Vos « blablas » idéologiques, politiques, et philosophiques, ne trompent que vous-mêmes.

    Qu’ALLAH protège les musulman(e)s des maux d’autres musulman(e)s.

  10. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, qu’Allah protège les Musulmans du mal des traîtres Saouds qui ont enraciné dans la Nation des Musulmans le ferment de la traîtrise et de la trahison, jusqu’à ce que traîtrise et trahisons deviennent sans qu’on y prenne garde, des réflexes conditionnés d’instinct, puisque le défaitisme fait désormais partie intégrante de notre substance et de notre être, par l’influence néfaste des Saouds et ce qui les entoure. Leur venin s’est bien pénétré dans notre sang, ainsi la Nation des Musulmans s’en remet-elle en permanence en toute chose à ses ennemis plutôt que de s’en remettre et de s’appuyer sur Allah le Tout-Puissant, le plus Grand des juges.

    Qu’Est-ce qui a changé depuis cette dernière année? En 2009, et plus tard, il y eut des révoltes des Houttis du Sud, frontalier de l’Arabie, en ce temps-là, les shiites Houttis étaient de fait oprimés, l’Arabie a participé aux répressions massives faisant usage de l’odieux phosphore blanc. Que les shiites aient perdu leur qualité de Musulmans par suite d’innombrables apostasies et erreurs, personne ne le conteste, c’est affaire de savants qui aprécient ces choses selon les diverses catégories de shiites, je n’ai rien à dire là-dessus. Mais la différence de religion n’entraîne pas pour autant la belligérance, l’hostilité armée. En ce cas, il y aurait tout le reste de l’humanité pour ennemi, or, de fait, nous ne pouvons mener de front tant d’inimitié, sauve la volonté d’Allah qui peut tout. Donc, sur le papier, en théorie, constater les érésies shiites n’implique pas forcément l’hostilité armée. On peut même admettre que si une catégorie de shiite se trouve oprimée dans tel ou tel pays, le Musulman juste doit tenir pour le rétablissement du droit et de l’équilibre du pays, c’est la coexistence.

    Que s’est-il produit cette dernière année? Comme l’Amérique et d’autres puissances, ennemies acharnées des Musulmans ont favorisé l’Iran d’une part, les shiites d’autre part, de leur soutien politique et médiatique, l’Arabie qui auparavant n’était qu’hostilité à l’Iran et hostilité aux shiites s’est rangée à l’avis des puissances et imité leurs gestes. L’Arabie a donc favorisé d’une manière ou d’une autre la percée des « Houttis », bien au-delà de leur région du sud, bien au-delà de ce qui serait admissible comme leur droit de minoritaire. La minorité shiite s’est emparé de la capitale et poursuit son invasion de milices dans le pays, l’attentisme au minimum de l’Arabie qui prétend à la rigueur ne pas maîtriser les appareils Américains décollant de son sol, cet attentisme est plus qu’afligeant. Il serait pourtant très facile de plaider en diplômatie, y compris Onusienne, qu’il est absolument contraire au droit élémentaire que des minorités l’emportent sur des majorités, ça ne peut arriver qu’au prix d’immenses répressions. Que ce soit incapacité ou traîtrise, peu m’importe, je constate que l’Arabie ne l’a pas fait. Et comme l’Arabie finance le gouvernement du Iémen en grande partie, à priori, elle devrait avoir quelques moyens d’action et d’influence sur les responsables militaires et autres dirigeants qui restent encore dans ce pays en cahos. L’Arabie s’accomode au minimum, de ce minoritarisme injuste et sanglant. Nous avons vu récemment que l’Arabie fait promotion de minoritarisme shiite et Chrétien au Liban, voire en Syrie où elle participe sans honneur à la cohalition de ses avions au profit du régime du malfaisant.

    Si on me dit que certaines factions d’Irak et de Syrie sont khawariges, qu’en est-il du Iémen? De toute façon, comment des peuples entiers seraient-ils khawaridges, puisque là, ce sont des peuples qui souffrent. Et si on la fait contre les khawaridges, alors, franchement, Est-ce que les shiites ne relèvent pas les premiers de cette définition de khawaridges? Ne sont-ils pas sortis contre de nombreux califes et gou vernants Musulmans dans l’histoire? Or, si donc les shiites sont khawaridges, alors je ne comprends pas pourquoi l’Arabie est plus hostile à certains khawaridges qu’à d’autres. Je voudrais qu’on m’éclaire, parce que ces catégories et dénominations, moi je les trouve trop commodes pour couvrir et justifier indéfiniment la trahison. Puisque l’Arabie nous a bassiné pendant des années d’une propagande anti-Iranienne et anti-shiite hyper-martelée, personellement j’avais clairement l’impression que ce n’était que vaines tentatives pour justifier la fuite d’autres champs de bataille face à des ennemis qui étaient plus clairement déclarés et meurtriers, Puisque donc l’Arabie nous a tympanisé d’anti-shiisme et d’hostilité à l’Iran, qu’on m’explique son virage à 180 degrets alors.

    Que reproche-t-on aux « Frères Musulmans »? Juste d’avoir tenu autant que possible à pacifier les relations sunnito-shiites, juste d’avoir tenu au principe d’égalité citoyenne. Ce que je reproche à l’Arabie, c’est de préférer le minoritarisme injuste et criminel au détriment des sunnites aujourd’hui, comment être plus clair?

    Que donc les néo-salafis s’expliquent clairement s’ils le peuvent, en abandonnant des catégories religieuses qui ne sont pas toujours pertinentes en politique, je veux entendre les raisons réelles du changement de politique des Saouds, qu’Est-ce qui l’inspire authentiquement. Est-ce qu’à chaque fois que les Occidentaux tueront des Musulmans, ceux-ci seront réputés khawaridges? Expliquez-vous sans ambiguïté, sortez de votre habitude, soyez véridique ou taisez-vous.

    Quant à Tâlib qui a changé de prénom, il s’étonne qu’on le raille sur une autre page, il sait compter les péchés des autres, pourtant, la moquerie, ça le connaît. Qu’Allah pardonne mes moqueries, j’ai mal parlé de celui qui se nomme Tâlib.

    Qu’Allah me préserve des péchés comme la moquerie,
    Qu’Allah me préserve de péchés plus grands et conséquents que la moquerie.

    Croissant de lune.

    1. Tâlib

      BismiLLAH,

      @ Croissant dans la lune,

      – Vous exprimez : « Quant à Tâlib qui a changé de prénom, il s’étonne qu’on le raille sur une autre page, il sait compter les péchés des autres, pourtant, la moquerie, ça le connaît. »

      Je n’ai pas réagi sur des dites « railleries » mais sur le fait que vous vous exprimez sur moi sans me prévenir, avec les risques que cela comporte pour vous-même, et sur le fait que vous ayez affirmé que mon prénom était un pseudonyme [Précision : Mon prénom occidental « Cyril » fait partie de ceux qui sont a changer, selon As-Sounnah, car il signifie « Seigneur ou Seigneurie »]

      Qu’ALLAH protège les musulman(e)s de l’ignorance et des maux d’autres musulman(e)s.

      Toujours les mêmes inepties « chi’ito-ikhwanisto-soufis », sinon, rien d’intéressant et d’intelligent à exprimer, plutôt que d’accuser [et de maudire de façon sournoise et généralisée] les musulman(e)s saoud d’être les causes du monde entier, alors que les réelles causes sont les sectes auxquelles vous êtes affiliées idéologiquement et méthodologiquement.

  11. echou3aybi

    salam aleykoum

    Akhi Aboubakr ,sois precis et juste dans te spropos ,barakallahoufik .

    Lorsque tu dis  » Assalamou’aleykoum. Croissant de lune, je t’invite à écouter cet audio l’avis de Hani Ramadan sur al Khomeini, tu comprendras en réalité, la position des ikhwanouls mouslim sur les Chiites… »

    Tu rapporte la position de hani ramadan sur el khomeyni le chaytan et tu attribue cet avis aux ikhwanoul mouslimine ,comme si tous les ikhwans adoptaient la meme position !!

    sache akhi que dans le mouvement des ikhwans ya un peu de tout ,un coktail de muslims ayant differentes croyances ,ach3ari , matouridi, soufi ,et autres y compris des gens qui ont un i’tiqad salafi ,c’est à dire que les fondements de leur ‘aqida sont salafya .

    Ils se rejoignent sur la methodologie qui consiste en gros à unir ,rassembler quelque soit les divergences dans la croyance y compris sur des points importants qui ont mis une demarcation claire à l’epoque de nos salafs ,demarcation entre les gens de la sounnah et ceux de l’innovation .

    C’est pour ca que tu verras tres peu de mise en garde contre les gens de l’innovations ,je parle ici lorsque l’innovation est claire et prouvée et non pas du delire des pseudos salafis sectaires de notre epoque qui badda3 et jrah à tout va souvent par cheykhisme aveugle ou partisanisme ,ou meme par hostilité entre chouyoukhs..je parle pas de ces sectaires .

    Chez les ikhwans akhi ya malgré tout des gens de kheyr ,de science ,qui n’hesite pas à blamer le mounkar et ordonner le convenable ,y compris par la refutation ,la mise en garde ect..

    Si on veut etre juste lorsqu’on rentre un peu plus dans le detail sur les ikhwans ,on verra qu’ils ne sont pas tous à mettre sur un meme pied d’egalité dans les erreurs, egarements,innovations et qu’ils n’ont pas tous les meme avis sur tout ,meme si leur voie comporte des egarements evidents et certains parmis eux sont à la limite du kofr avec leur democratie ect..

    Bref ,on doit faire preuve de justice ,car si un cheykh salafi commet une erreur d’apreciation, meme grave, sur un innovateur egaré ,tu n’accepterai pas qu’on dise  » LES salafis considerent untel comme n’etant pas egaré ect…chacun est responsable de ses propos et actes ,on n’attribue pas à tout un groupe le positionement de l’un d’eux ,c’est un ta3mim (generalisation) et c’est deja le debut de l’injustice que de generaliser et mettre tout le monde dans un meme sac.

    Meme si bien sur la voie qu’emprunte les ikhwans est un egarement .

    wallahou a’lem

    1. Antoine

      As salam alaykoum.

      Barak ALLAH fik echou3aybi pour ton intervention/explication.

      Comme je l’avais déjà dis sur ce forum, les « Frères musulmans » sont un mouvement hétérogène avec plusieurs tendances et mouvances, dedans l’important c’est bien « l’union » et « la fraternité » (ordre d’ALLAH taàlà) sur les fondamentaux de la religion et respect dans les divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations.

      Le malheur vient bien des sectaires qui ne supportent aucunes divergences et aucunes différences. Le malheur vient de ces personnes qui emploies des mots très fort et lourd de sens alors qu’ils ne les maîtrisent même pas. Ils accusent toujours les autres de sectaires, de takfiristes etc etc alors qu’ils sont les premiers à utilisés ces méthodologies.

      Qu’ALLAH azza wa jel nous guide dans la sagesse la science et l’humilité.

      As salam.

      1. yahyâ al-baljiki

        As-Salâmou ‘alaykoum,

        Oui en somme c’est la règle du taghout???

        http://www.youtube.com/watch?v=gUv3EnBOSHY

        Mais expliquer clairement, sans sophismes, et non enjolivé, j’ai comme l’impression qu’on va me dire, maintenant, que c’est pas vrai, que je fait du sectarisme… ??? : )

        D’ailleurs, j’aimerais bien qu’on me montre une preuve, une seule, de cette fraternité basé sur l’appartenance ou non aux Ikhwans en Islâm???

        Bref… Donc si j’ai bien compris, Antoine nous dit que les différences entre « ach3ari , matouridi, soufi ,et autres » ne seraient que des « divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations »???

        Ceci dit, les Ikhwans n’ont pas eu une position officiel face à la révolution shiite d’Iran???

        Et je ne parle pas de quelqu’un, ici ou ailleurs, qui dirait, en gros, les shiites ceci, cela, pas gentils, méchants, pour attaquer les seuls qu’ils attaquent constamment, sans même vérifier le vrai du faux bien souvent, tout en disant que les shiites, non mais ça va… : )

        Surement quant ils sont avec eux… ???

        Doit y avoir de la schizophrénie quelque part… ???

      2. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        – Vous exprimez : « Comme je l’avais déjà dis sur ce forum, les “Frères musulmans” sont un mouvement hétérogène avec plusieurs tendances et mouvances, dedans l’important c’est bien “l’union” et “la fraternité” (ordre d’ALLAH taàlà) sur les fondamentaux de la religion et respect dans les divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations. « 

        Le respect de la divergence dans la croyance ? Le respect des divergences d’opinions légiférées et reconnues, est à respecter, mais pas toutes les dites « divergences d’opinions » … ? Est-ce que le vrai peut se rassembler avec le faux, et ce, sous le prétexte d’une certaine union ?

        Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « L’exemple du bon compagnon et du mauvais compagnon est celui de celui qui porte du musc et du forgeron.Quant à celui qui porte du musc : ou bien il te fait un cadeau de son parfum, ou bien tu lui en achètes, ou bien tu profites de sa bonne odeur. Quant au forgeron : ou bien il brûle tes vêtements, ou bien tu sens de sa part une vilaine odeur. » (Al Boukhari et Mouslim)

        Ibn Hajar Al ‘Asqalani رضي الله عنه a dit à propos de ce hadith : « Dans ce hadith, on voit l’interdiction de s’asseoir avec les personnes dont la compagnie est néfaste pour les affaires de la religion et de la vie mondaine de même que l’on y voit l’incitation à s’asseoir avec les personnes dont la compagnie est bénéfique dans ces deux domaines. » (Fath Al Bari, hadith n° 1959)

        An Nawawi رضي الله عنه a dit : « On voit dans ce hadith le mérite de côtoyer les vertueux et l’interdiction de côtoyer les personnes mauvaises et Ahl al Bida » (Sharh Sahih Mouslim par Al Nawawi, hadith n° 4762)

        Le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit : « Ne côtoie que le croyant et ne mange qu’en compagnie du pieux » ( Voir Sahih Al Jami’ n° 7341 et Sahih At Targhib Wat Tarhib n° 3036)

        Il صلى الله عليه و سلم a dit également : « L’homme est sur la religion de son ami intime. Regardez donc qui vous côtoyez » (Hadith hassan rapporté par Abou Daoud)

        …/

      3. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.

        « Le respect de la divergence dans la croyance ? Le respect des divergences d’opinions légiférées et reconnues, est à respecter, mais pas toutes les dites “divergences d’opinions” … ? Est-ce que le vrai peut se rassembler avec le faux, et ce, sous le prétexte d’une certaine union ? »

        La réponse à ce qui est ci dessus et justement dans le commentaire que tu as pris, visiblement tu ne la pas compris je t’invite donc à le relire et l’analyser.

        “les “Frères musulmans” sont un mouvement hétérogène avec plusieurs tendances et mouvances, dedans l’important c’est bien “l’union” et “la fraternité” (ordre d’ALLAH taàlà) sur les fondamentaux de la religion et respect dans les divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations. “ »

        As salam.

      4. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        – Vous exprimez : « La réponse à ce qui est ci dessus et justement dans le commentaire que tu as pris, visiblement tu ne la pas compris je t’invite donc à le relire et l’analyser. (…) sur les fondamentaux de la religion et respect dans les divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations. »

        J’ai bien lu, et j’ai exprimé mes réponses et compléments, et les questions / interpellations que vous citez, faisant aussi allusion à [justement] des divergences de croyance entre les musulman(e)s de votre secte, et d’autres, et non pas de simples divergences d’opinions légiférées et reconnues.

        L’Imam Malik رحمه الله : « Ce qui ne faisait pas partie de la religion à leur époque [C’est à dire « l’époque du Prophète et des compagnons »] cela ne fait pas partie de la religion aujourd’hui. Rien ne pourra réformer les derniers de cette communauté si ce n’est ce qui a réformé les premiers. »

        Profitant de ce commentaire et de cette citation [qui m’a rappelé un autre enseignement islamique], l’imam Mâlik رحمه الله disait aussi [en mettant en garde contre certaines catégories de musulmans] : « On ne doit surtout pas quérir cette science [de la religion] auprès de quatre types de personnes : les imbéciles et les incompétents ; les opportunistes égoïstes qui cherchent à faire adopter leurs innovations ; les menteurs qui déforment les dires des autres même s’ils ne falsifient pas les hadîth du Prophète صلى الله عليه و سلم et ceux qui sont connus pour leur vertu, leur piété et leur constance, mais qui ignorent les fondements de ce qu’ils pratiquent et de ce dont ils parlent ! » Il dit également : « Cette science est religion alors prenez bien garde à ceux qui vous enseignent votre religion. J’ai rencontré soixante-dix personnes, qui, montrant la mosquée du Prophète, disaient : « Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit … » mais je n’ai jamais rien cru de ce qu’ils rapportaient. Chacun d’entre eux était digne de se voir confier la trésorerie de l’état, mais n’avait pas les qualités voulues – entre autres, l’honnêteté intellectuelle -pour transmettre la science. Nous avons donc évité de les consulter, jusqu’à l’arrivée d’Ibn Chihâb. Par contre, nous nous bousculions devant sa porte, en quête de connaissances sûres ».

        A développer, à méditer, et à appliquer, incha ALLAH

      5. Antoine

        As salam alaykoum Yahya et Tâlib.

        Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion?

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la divergence sur les questions secondaires sujettes à interprétations?

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté?

        Voici des questions simples, merci de répondre simplement sans ambiguïté ni détournement superflue, j’ai même numéroté pour simplifier.

        As salam.

      6. Aboubakr

        Salamou’aleykoum!!!

        Antoine: l’union et la fraternité dans la vérité et la véracité, et non dans le mensonge, la tromperie, l’hypocrisie…

        Devons nous, Antoine, s’unir ou etre fraternel avec les musulmans qui appellent au Chirk et ou qui déforment la réligion d’Allah. Cette idéologie de Hassanal Banna, Grand père de Tariq Ramadan et Hanni Ramadan est erronée!!!

      7. Antoine

        Alaykoum as salam Aboubakr.

        Lis les textes que j’ai recopié plus bas. Tu auras inchallah ta réponse.

        As salam.

  12. Antoine

    As salam alaykoum Yahya.

    Cela doit être dure pour toi? Des gens ne pense pas exactement comme toi, tu n’en dors peut être même pas la nuit?

    De plus, tu as visiblement développé une phobie des mots, tel que « Frères », « Soufie », « ach3ari »…… des que tu entant ou voix ces mots, tu es en panique, tu ne connais peut être même pas en détaille ce sur quoi tu veux déblatérai ta haine, mais pas grave tu as surfer sur cheikh google/youtube.

    Si tu as des problèmes intestinaux, qui fond que ta digestion est compliqué et douloureuse, que des viscères, acide et nauséabonde émergent, soigne toi et ravale ta haine et ton ignorance.

    Quelques citations pour finir:

    « La divergence fait parti de ahl sunna wal jama’a. Aussi aucun courant ne peut prétendre que son avis est le seul fidèle à la voie des Salafs. »

    « « Vous ne pouvez pas dire « je suis convaincu de tel avis » sans l’avoir étudié dans les détails »

    « Un homme est savant tant qu’il recherche le savoir. S’il s’imagine avoir acquis le savoir, il est ignorant ».

    L’érudit Sofyâne ibn ‘Ouyayna.

    « Celui qui connaît vraiment son âme, s’occupe tellement de sa réforme qu’il se désintéresse des défauts des gens.

    Celui qui connaît vraiment son Seigneur, s’occupe tellement de Lui qu’il oublie les passions de son âme. »

    Ibn Qayyim

    « L’œil satisfait ne remarque aucun défaut, tandis que l’œil haineux remarque le moindre vice. »

    Ibn Al Qayyim

    Briser les liens sacrés de fraternité à cause de petites divergences juridiques ne peut donc être dû qu’à l’orgueil des hommes. »

    As salam.

    1. yahyâ al-baljiki

      Non mais… Non seulement t’as pas répondu à mes questions, à moins que (pour l’une d’entre elles) je dois comprendre que la bid’ah serait une simple « petites divergences juridiques », ce qui serait une première et un égarement clair et évident…

      Surtout que tu semble mal réagir à un avis qu’on t’oppose et contraire au tien, ne pas bien supporté cela…

      Mais en plus, le deuxième partie, la partie des citations (que je n’ai pas vérifié), se retourne contre toi, sur la première partie, de ce que tu considère comme étant une réponse…

      Quel audace!!! : )

      Mis à part que la prochaine fois, tu pourrais mettre, en plus, des hadiths qui mettent en garde contre le mensonge et la calomnie…

      Bon… Déjà que t’avais perdu tout crédit à mes yeux, là tu viens encore un foi de plus de te ré-enfoncer, tant ta mauvaise foi est criante et que ta réponse est lamentable et pathétique, faute d’arguments valables…

      Allez réessaye une foi si tu en a envie, et ne répond pas en hors sujet stp, ou en insultant, etc… , les questions sont encore plus haut (mis à part une qui a disparus, va savoir? : ) , relis les bien à ton aise, et si tu ne sais pas, dit (sans mentir) que tu ne sais pas, puis c’est tout…

      1. yahyâ al-baljiki

        Sinon, faute de réponses clairs et satisfaisantes de ta part, je te propose ce p’tit épisode, méconnu du grand public, sauf des spécialistes et autres fans (évidement : ), des aventures de Donald Duck…

        http://www.youtube.com/watch?v=kzH1iaKVsBM

        Histoire de me mettre à ton niveaux, attention il peut faire peur… : )

      2. Antoine

        « Surtout que tu semble mal réagir à un avis qu’on t’oppose et contraire au tien, ne pas bien supporté cela… »

        Je réagis bien, je constate juste que tu fais une allergie à certains mots que visiblement tu ne maîtrise pas.

        « Mais en plus, le deuxième partie, la partie des citations (que je n’ai pas vérifié), se retourne contre toi, sur la première partie, de ce que tu considère comme étant une réponse… » Développe…..

        As salam.

      3. Antoine

        « Bon… Déjà que t’avais perdu tout crédit à mes yeux, là tu viens encore un foi de plus de te ré-enfoncer, tant ta mauvaise foi est criante et que ta réponse est lamentable et pathétique, faute d’arguments valables… »

        Pourquoi me parles tu alors? De plus, depuis le temps que je te demande ton cursus islamique et des développements réels et en profondeurs (pas ces basses analyses qui circules sur le net et qui fonds le plus grand des amalgames), sur les mots qui te fonds si peur, pour savoir si tu les maîtrise ou non, mais c’est moi « l’esquive » et c’est moi qui répond à côté?

        As salam.

      4. yahyâ al-baljiki

        première partie:

        « Cela doit être dure pour toi? Des gens ne pense pas exactement comme toi, tu n’en dors peut être même pas la nuit?

        De plus, tu as visiblement développé une phobie des mots, tel que “Frères”, “Soufie”, “ach3ari”…… des que tu entant ou voix ces mots, tu es en panique, tu ne connais peut être même pas en détaille ce sur quoi tu veux déblatérai ta haine, mais pas grave tu as surfer sur cheikh google/youtube.

        Si tu as des problèmes intestinaux, qui fond que ta digestion est compliqué et douloureuse, que des viscères, acide et nauséabonde émergent, soigne toi et ravale ta haine et ton ignorance. »

        Deuxième partie (qui doit être un copier/coller, mais bon… : ) :

        « Quelques citations pour finir:

        « La divergence fait parti de ahl sunna wal jama’a. Aussi aucun courant ne peut prétendre que son avis est le seul fidèle à la voie des Salafs. »

        « “Vous ne pouvez pas dire “je suis convaincu de tel avis” sans l’avoir étudié dans les détails »

        “Un homme est savant tant qu’il recherche le savoir. S’il s’imagine avoir acquis le savoir, il est ignorant”.

        L’érudit Sofyâne ibn ‘Ouyayna.

        “Celui qui connaît vraiment son âme, s’occupe tellement de sa réforme qu’il se désintéresse des défauts des gens.

        Celui qui connaît vraiment son Seigneur, s’occupe tellement de Lui qu’il oublie les passions de son âme.”

        Ibn Qayyim

        « L’œil satisfait ne remarque aucun défaut, tandis que l’œil haineux remarque le moindre vice. »

        Ibn Al Qayyim

        Briser les liens sacrés de fraternité à cause de petites divergences juridiques ne peut donc être dû qu’à l’orgueil des hommes. » »

        No comment… : )

        Mis à part que la prochaine fois, tu pourrais mettre, en plus, des hadiths qui mettent en garde contre le mensonge et la calomnie…

        « Pourquoi me parles tu alors? »

        Pourquoi tu me répond ou me contredit alors???

        Va porter plainte au poste de police si t’es pas content, on verra s’ils prendront ta plainte comme étant, recevable… : )

        Surtout qu’il risque d’y avoir des silencieux qui risquent de tout lire et de comprendre ton hypocrisie…

        A l’un tu dis ça et quant l’autre te dit, bein wouais c’est ça, c’est bien contre ça que les savants mette en garde, là tu part en vrille, alors faut savoir… : )

        « De plus, depuis le temps que je te demande ton cursus islamique et des développements réels et en profondeurs »

        Pas souvenance que tu m’ai posé cette question, mais t’es qui toi face à Shaykh Al-Fawzan (dont tu te moque plus haut, non?)???

        De plus, je ne vois pas comment via le net je pourrais te donner des livres ou des cours qui ne s’y trouve ou en en forme physique??? : )

        Mais je l’ai déjà dit, même à toi il me semble, et je le redis, je ne suis même pas un étudiant en religion…

        Et alors???

        Ca prouverai que ce qui est considéré depuis des siècles comme des bid’ahs ne le seraient pas???

        Non!!!

        Ca c’est un sophisme et c’est ton art, toi t’es dans le philouzoophie, mais pas dans le vrai…

        Comme si le fait de dire que le Qour’ân est créé était une simple “petites divergences juridiques” ou une divergence parmi les “divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations” avec ceux qui sont sur le vrai, sur ce point, et qui disent que le Qour’ân est incréé???

        Et comme si le fait que je ne sois même pas un étudiant invalidait cette vérité qui est que le Qour’ân, La Parole d’Allâh, est incréé???

        D’ailleurs il me semble qu’il est des bases que tout muslims doit connaitre normalement, ou par nécessité, pas besoin d’être un grand savant pour ça, ou pour savoir ça, fein… sauf si on n’a pas d’arguments pour l’avis qu’on supporte, évidement…

        Et ne viens pas me faire ton tartuffe, plus haut t’a le nom de ceux qui ont cette divergence et maintenant j’ai fait exprès de ne pas donner leur nom, donc ne viens pas ensuite dire, une foi qu’on te clarifie ce que tu ne veut clarifier, que la taqiya est démasquée, que ce n’est pas de ça que tu parlais…

        C’est d’ailleurs pour ça que tu n’en a pas parlé dès le début, malgré leur nom cité???

        Allez, tiens (plus bas) et dessus tu a une flopées de cours, des heures et des heures, puis si tu veux, t’a qu’à contacter le frère du site, voir même lui demander de publier sur son site les arguments de chacun…

        http://www.salafidemontreal.com/index.php/refutation-des-sectes/la-realite-du-soufisme.html

        Ou simplement prendre les heures qui faut pour éviter certaines de tes contre-vérités!!!

        « sur les mots qui te fonds si peur »

        Non mais ça, ça marche en primaire, c’est de la propagande de bas étage, niveau télé, crif, licra, sauvons le racisme et etc… : )

        Déjà comment tu fait pour voir dans mon coeur depuis derrière ton écran???

        Même on serait en face à face, tu ne saurais pas ce qu’il y a dans mon coeur, qui est une connaissance de l’invisible (à moins qu’elle soit divulgué par son auteur, mais alors faudrait me prouver cela?), tartuffes!!!

        Ca prouve juste que tu n’as pas d’arguments!!!

        « pour savoir si tu les maîtrise ou non, mais c’est moi “l’esquive” et c’est moi qui répond à côté? »

        Bein j’attend toujours les réponses???

        La voie des ach’aris, des matouridis, des soufis, des khawarijs, des shiites, et même celle des ikhwans (qui n’existait avant son invention par son inventeur, non? Ca aussi c’est pas vrai?) ne sont pas des voies innovées, des innovations religieuses???

        Le Prophète n’a jamais mis en garde contre les innovations en religion???

        une preuve, une seule, de cette fraternité basé sur l’appartenance ou non aux Ikhwans en Islâm???

      5. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Excuse moi si j’oublie des trucs, mais ton commentaire et un telle four tous qui part dans tous les sens.

        Donc pour commencer, tu dis « mais t’es qui toi face à Shaykh Al-Fawzan (dont tu te moque plus haut, non?)??? », moi je suis un étudiant, sheikh Al Fawzan est un savant parmi d’autres savants, ou voix tu une moquerie de ma part envers lui dans mon commentaire? A moins que tu considère le fait de ne pas être en accord avec lui sur certaines de ces positions comme une moquerie, révise la définition du mot.
        De plus, j’ai le droit de ne pas être en accord avec lui, c’est une savant respectable, mais ce n’est pas un gourou à la parole infaillible, ou alors aurais tu la même méthodologie que se que tu dénigre souvent « certaines confréries soufis », qui suivent aveuglement les paroles de leurs cheikhs tel des gourous.

        « “Pourquoi me parles tu alors?” » Pour ce qui est de cela, je te rappel tes paroles « Déjà que t’avais perdu tout crédit à mes yeux, là tu viens encore un foi de plus de te ré-enfoncer, tant ta mauvaise foi est criante et que ta réponse est lamentable et pathétique, faute d’arguments valables… »

        Pour ce qui est de la police, je prend sa sur le coût de l’ironie.

        « Déjà comment tu fait pour voir dans mon cœur depuis derrière ton écran??? », si tu relis bien, le commentaire n’est pas écrit avec des termes affirmatifs.

        Des questions très simples ton était posées plus haut, pour une fois répond.

        As salam.

      6. yahyâ al-baljiki

        « ton commentaire et un telle four tous qui part dans tous les sens »

        Oui, l’art de l’esquive à 20 cents… : )

        Je n’ai fait que répondre…

        Bon, après… une question n’est pas une affirmation, sinon ce n’est plus une question, mais elle peut pousser à réflexion ou à pourquoi cette question est posée…

        Tu parle de « cheikh google/youtube », d’où ma question, vu que j’ai pas mis 1000 liens…

        Ensuite, si tu n’est pas d’accord, argumente avec preuves, et non comme tu fais, reprend ses propos, mots pour mots, et dit moi, sur ceci il se trompe (selon toi), parce que ceci, cela, la preuve là, mais juste dire, en gros,

        « j’suis pas d’accord. Gourou? »

        ça ne constitue pas des preuves solides, ni un argumentaire très très sérieux… : )

        Donc explique, vas-y, rentre dans le coeur du sujet, au lieu de tourner atour du pot…

        Donne moi une preuve, une seule, de cette fraternité qui serait basée sur le fait d’appartenir aux Ikhwans ou non, en Islâm…

        Et cela, même si ce serait des chrétiens ou des juifs, par exemple…

        Après oui, et???

        Ensuite oui j’ironise, ça détend un peut l’atmosphère… : )

        Et???

        « si tu relis bien, le commentaire n’est pas écrit avec des termes affirmatifs »

        J’avais d’ailleurs oublié le haine, Hâaa… : )

        Mais ça aussi c’était pas en termes affirmatif???

        De plus, une question peut contenir une affirmation, comme ça semble être la cas…

        Quoi qu’il en soit, admettons (ce qui ne changerais rein à la réalité que j’ai rappelé de toutes façons), c’est un préjugé alors (du à votre propre formatage qui fait que vous ne pouvez sortir de certains schéma ou modes de pensée?) ou, comme je l’ai dit au dessus, un faux argument, tout prêt, prêt à l’emploi, un taseur idéologique, mais qui n’argumente et ne prouve rien…

        Ceci dit, j’avoue, je n’aime pas le mal, le faux et le mensonge, c’est vrai, est-ce un mal (pour un muslim)???

        « Des questions très simples ton était posées plus haut, pour une fois répond. »

        Encore cette audace, alors qu’il me semble répondre constament, ou le plus possible, et attendre toujours réponses de questions posées bien avant les vôtres et que je repose constamment…

        Mais vous allez finir par me dire que « si tu relis bien, le commentaire n’est pas écrit avec des termes affirmatifs »??? : )

        D’ailleurs, on a l’impression que les “petites divergences juridiques” ou, les “divergences sur les questions secondaires et de jurisprudences sujettes à interprétations” aie disparus, ou soit passé à la trappe tout d’un coup, sorte d’esquive… : )

        Il ne suffit pas juste d’utiliser des mots pour dire vrai, encore faut-il que ces mots prouvent ce qui est dit et soit en accord avec ce que tout un chacun peut constater, pour que ce qui est dit soit en accord avec la vérité, sinon on est dans le sophisme, l’art d’avoir toujours raison, même quant on a tord, etc…

        Bref des trucs qui, quant ils sont pratiqué, rabaissent celui qui agit ainsi, et prouve que ce n’est nullement la vérité qu’il cherche…

        Sinon, j’ai déjà écrit la réponse, ou brouillon, mais… L’envoyerais-je??? : )

        Au fait, as-tu cru un jour que al-baljiki était un pays arabe???

        Parce que j’ai du mal comprendre certains, ni même à les croire d’ailleurs, à force, de derrière leur pseudo, mais bon… Je devrais peut-être écrire al-flamouch??? : )

      7. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « Donne moi une preuve, une seule, de cette fraternité qui serait basée sur le fait d’appartenir aux Ikhwans ou non, en Islâm… »
        Il le commentaire de Croissant de lune il t’a répondu.

        « Au fait, as-tu cru un jour que al-baljiki était un pays arabe??? » cette question s’adresse à qui?

        J’attend les réponses, Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion?

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la divergence sur les questions secondaires sujettes à interprétations?

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté?

        As salam.

      8. yahyâ al-baljiki

        Non!!!

        Croissant n’a pas répondu, parce que j’ai pas vu un seul Verset ou Hadith qui prouve que ce soit permis d’avoir cette fraternité basée, sur le faite d’appartenir ou pas aux ikhwans…

        A la rigueur… la preuve que dans les faits ça existe, et que maintenant vous ne pouvez plus niez cette fraternité basée sur une alliance autre que celle du reste des muslims qui ne sont pas dans votre groupe, donc une alliance sectaire, et que vous soutenez cette fraternité basée sur le fait d’appartenir ou non aux Ikhwans (du moins c’est ainsi que je comprend vos réponses), mais aucune preuves que cette fraternité sectaire aie une existence légale ou valable en Islâm…

        Et je pense que vous êtes assez intelligent pour comprendre que je ne parle pas de la fraternité en Islâm…

        Allez un Verset ou Hadith (authentique) qui prouve cela…

        Après, comme vous commencez à m’exaspérer par votre façon d’agir, que j’estime être d’une très grande mauvaise foi (juste un constat), j’ai même pas envie de vous répondre, Puis on n’est pas au poste de police… : )

        Peut-être demain (après que vous aurez fait le cinéma classique dans ce genre de cas… Si vous le faites?), peut-être quant vous répondrez de façon claire et précise et non par sophismes, questions (en hors sujet) en réponse de questions, dénis sans preuves ou argumentaires, hors sujets, etc…

        Chose qui doit être facile normalement, quant on maitrise un sujet (?), je ne parle pas de le dire ou de le prétendre, je parle de la réalité, celle dont il ne suffit pas d’utiliser des mots pour l’avoir et dont des mots à eux seuls ne suffisent à en cacher son absence…

      9. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Pourquoi t’échappes tu? Pourquoi ne réponds tu pas? Les réponses que tu serais amenés à donné te dérange telles?

        Pour ce qui est des « Frères », sache que quand ils aident des personnes, niveaux social, économique, alimentaire, juridique ou encore sur l’aspect de la santé ou de l’éducation, ils ne demandes pas si la personne aidé fait ou non partie des « Frères ». Ils aident sans distinction.

        Allez répond clairement:

        Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion?

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la division sur les questions secondaires sujettes à interprétations?

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté?

        Question 6: qu’appel tu une “fraternité légale”, Peut être, une fraternité sélective (donc sectaire), qui viserait seulement les musulmans jugés “bon” car partagent TA vision et TA compréhension de l’islam, puis tous les autres (mauvais musulmans à tes yeux voir pas musulmans du tous), n’auraient le droit à rien même pas un regard?

        As salam.

  13. Tâlib

    BismiLLAH,
    Wa’alaykoumsalam,

    @ Antoine,

    – Vous exprimez : « Cela doit être dure pour toi? Des gens ne pense pas exactement comme toi, tu n’en dors peut être même pas la nuit ? »

    Dans votre compréhension sectaire de l’Islam [sur une question concernant al-‘Aqida], vous fermez les yeux sur un mal constaté ? Ce n’est pas dur pour vous de constater le mal, qu’il provient d’un(e) non-musulman(e) ainsi que d’un(e) non-musulman(e) ? Vous n’intervenez pas, ne rappelez pas, ne conseillez pas, ne corrigez pas, … lorsqu’un mal est mise en pratique au nom de l’Islam ? Pourquoi intervenez-vous auprès des musulman(e)s sur al-Minhaj Salafi, lorsqu’ils(elles) s’expriment, et citent des enseignements islamiques authentiques pour argumenter leurs choix d’opinions ? Dénonceriez-vous une chose tout en la pratiquant ? … ?

    – Vous exprimez : « Même réponse que pour Yahya. »

    Votre « réponse » est [plus qu’] ambiguë, car elle manque [cruellement] de la définition islamique concernant la divergence d’opinions en l’Islam [légiférées, autorisées, et reconnues], voici quelques enseignements islamiques authentiques [comme « fondement »]] ainsi que quelques éléments de réflexions sur la divergence d’opinion en l’Islam [al-ikhtilaf – الإختلاف ], ses règles et ses conditions …. A développer, incha ALLAH

    ALLAH تعالى dit et enseigne [selon des traductions / interprétations approchantes] :
    « Et cramponnez-vous tous ensemble au « habl » [câble] d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. » (Sourate Al-‘Imran – Verset 103)

    D’après Al ‘Irbad Ibn Sariya رضي الله عنه Le prophète صلى الله عليه وسلم dit [après une longue exhortation, et une demande de recommandation] : « (…) «Je vous recommande la crainte révérencielle d’Allah, l’écoute et l’obéissance, même si celui qui prend le dessus sur vous est un esclave. Car celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences. Cramponnez-vous donc à ma Sunna, et à la Sunna des califes bien guidés après moi. Accrochez-vous y et mordez-y à pleines dents. Et méfiez-vous des choses nouvellement inventées [en religion], car toute chose nouvellement inventée [en religion] est une innovation, et toute innovation est un égarement». (rapporté par Abou Daoûd, Tirmidi et Ibn Majah)

    A l’époque de La Révélation en présence du Prophète صلى الله عليه وسلم , y avait-il des divisions ainsi que des innovations ? A qui s’adressent donc ces enseignements islamiques authentiques concernant ces sujets ? Est-ce des enseignements islamiques uniquement adressés aux trois premières pieuses générations, ou est-ce des enseignements islamiques pour toute la communauté entière, et ce, jusqu’à la fin des temps ? Qui devraient prêter d’avantage attention à ces enseignements islamiques ainsi que ceux à mettre en pratique durant les troubles et divisions enseigné [aussi] dans les signes intermédiaires de la fin des temps ? … ?

    Qu’ALLAH protège les musulman(e)s des maux d’autres musulman(e)s, et qu’IL nous accorde la bonne compréhension de La Religion, et qu’IL nous rassemble sur La Vérité et tout ce qu’IL a légiféré dans La Seule Religion qu’IL agréée

    1. Antoine

      « elle manque [cruellement] de la définition islamique »

      Désolé je ne suis pas adepte du copier coller. Cheikh google/youtube ne m’intéresse nullement. Et recopié des pages ou paragraphes entiers (Je l’ai eu déjà fait sur ce forum.), prend énormément de temps.

      As salam.

  14. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Antoine,

    Petit complément et précisions …

    D’après Abû Rouqayya Tamîm ibn Aws ad-Darî رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : «La religion est le bon conseil. » « Pour qui doit-on le donner ? » demanda-t-on au Prophète صلى الله عليه و سلم . « Pour Allah » répondit-il « pour Son Livre, pour Son Prophète, pour les imâms [gouverneurs, …] et pour l’ensemble des musulmans. » (rapporté par Mouslim [1/74].)

    Rappelons-nous que pour le conseil des gouverneurs musulmans d’une terre d’Islam, il y a des règles et des conditions précises [liées aussi à d’autres règles islamiques], que pour les savants [reconnus] il y a aussi des règles et des conditions précises, et que pour le reste des musulman(e)s, il y a aussi des règles et conditions précises [cela alterne entre le privé et le publique], voici par exemple quelques précisions concernant les gouverneurs musulmans …

    L’imam Ibn Abi ‘ Asim a dit dans « Kitabous-Sounnah » [2/251] : « Chapitre : Comment les gouverneurs de la masse doivent être conseillés? » Et il est rapporté d’Ibn Shourayh ‘Oubayd Al-Hadrami, et d’autres que lui, qui a dit :  » ‘Iyad Ibn Ghounm fouettait une personne d’une terre vaincue. Aussi, Hisham Ibn Hakim lui parla durement, avant que ‘Iyad ne se fâche. Donc il est resté la nuit [comme cela] toute la nuit, alors il est venu à Hisham Ibn Hakim et chercha une excuse de lui. Alors Hisham dit à ‘Iyad : N’as-tu pas entendu le Prophète (salallahu a‘layhi wa salam) dire : « En vérité la personne qui subira la punition la plus sévère est celui qui est le plus sévère dans la punition des gens dans ce monde. » Ainsi ‘Iyad Ibn Ghounm a dit : « ô Hisham Ibn Hakim ! En effet nous avons entendu ce que tu as entendu, mais n’as-tu pas entendu le messager d’Allah (salallahu a‘layhi wa salam) dire : « Quiconque veut conseiller le dirigeant concernant une question, qu’il le laisse et ne le fasse pas ouvertement. Plutôt il doit le prendre par la main et le prendre dans la solitude. Ainsi s’il accepte son conseil, alors il a atteint son objectif et s’il n’accepte pas de lui, alors il a transmis qui était un devoir pour lui. «  Et en vérité tu es, ô Hisham, un imbécile insouciant – donc, tu oses sortir contre le gouverneur d’Allah. Ainsi pourquoi n’es-tu pas effrayés que tu puisse être tué par le gouverneur, ainsi tu seras celui qui a été tué par le gouverneur d’Allah le Béni et Glorifié ?! » (En plus d’Ibn Abi ‘Asim, ce hadith a été aussi rapporté par Ahmad [3/403] et il a été authentifié par cheikh al-Albani dans « Dhilalhul-Djannah fi Takhrijis-Sounnah » [n°1096].)

    A développer, incha ALLAH

  15. yahyâ al-baljiki

    Antoine, merci, notamment, pour vos propos, ou plutôt, inversions accusatoires du loup déguisé en agneau (simple constat), mais je n’ai pas vu de réponses (valables) à mes questions…

    Les mots on un sens…

    Quant on parle de « ahl sunna wal jama’a » on ne parle pas de ahl bid’a, pas besoin de faire dans l’attaque personnel, minable et mensongère, comme vous faites, faute de véritables arguments…

    Je vous renvois donc à vos propres citations, bien que j’en ai pas vérifié l’exactitude, mais… c’est les vôtres…

    Demandez (bien qu’on soit en divergence sur d’autres sujets et dont je me demande si la critique faite par Shaykh Al-Albani sur Saïd Qoutb et ‘Abdoullâh ‘Azzâm ne semble toujours ne pas être passée chez lui??? « cheykhisme aveugle »??? : ) à Echou3aybi (sur les « ach3ari , matouridi, soufi ,et autres »), voir si il les considère de « ahl sunna wal jama’a », et vous verrez si vous serez toujours d’accord avec ce qu’il dit… : )

    Bref, bon… Apparemment je dérange, mon avis divergent dérange votre propagande… autre constat que je peut faire de votre réaction ubuesque et fantasmagorique, mais fortement instructive, merci bien… : )

    Ceci dit, tout le monde aura loisir de vérifier les propos de Shaykh Al-Fawzan (dont vous vous moquez?) et le constat (à le lumière de ce qu’il explique) que j’ai fait part rapport aux propos précédemment dit et votre réaction, ensuite, que j’avais anticipé, nul fantasmes de ma part d’ailleurs…

    En attendant, faute de réponses clairs et satisfaisantes de votre part, à mes simples questions (plus haut), je vous propose ce p’tit épisode, méconnu du grand public, sauf des spécialistes (évidement), des aventures de Donald Duck…

    http://www.youtube.com/watch?v=kzH1iaKVsBM

    Histoire de me mettre à votre niveaux… : )

  16. Antoine

    Pour finir, tes copier coller ne contredisent en rien mon commentaire.
    Vas déjà apprendre à maîtriser ce que tu emplois.

    As salam.

    1. leyla

      il faut pas que nos vieux debats de novices mettent de la haine entre nous et là je parle pour tous le monde(antoine,talib,croissant,yahya….)on doit jamais basculé dans la rancoeur au contraire toujours se souvenir que tu parles a un frére,comme quand t pas d’accord avec ton frére de sang vs vs engueulé et la minute d’aprés vous riez ensemble!ca doit étre exactement pareil entre musulmans(sunnite)pas de haine!!!!

      1. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Leyla,

        Pour ma part, l’exemple du « frère de sang » et du comportement souligné, n’est pas forcément applicable, bien au contraire, je peux aimer et détester fisabiliLLAH, que la personne soit de ma famille ou pas, qu’elle soit musulmane ou pas. Wa ALLAHou a’lâm.

    2. Tâlib

      BismiLLAH,

      @ Antoine,

      Vous exprimez : « Désolé je ne suis pas adepte du copier coller. Cheikh google/youtube ne m’intéresse nullement. Et recopié des pages ou paragraphes entiers (Je l’ai eu déjà fait sur ce forum.), prend énormément de temps. (…) Pour finir, tes copier coller ne contredisent en rien mon commentaire. Vas déjà apprendre à maîtriser ce que tu emplois. »

      Typique réaction des musulman(e)s sectaires, ils(elles) s’expriment avec leurs mots et surtout leurs maux [interprétations passionnelles erronées, détournements, dénigrements, …], au lieu de privilégier un copié / collé des meilleures paroles et enseignements islamiques qui soient.

      Comme je vous l’ai déjà précisé sur le site, pour ce qui est de la nomination « cheikh Google » et autres de ses élèves « Abou Youtube » et « Ibn Dailymotion », n’essayez pas de me renvoyer des appellations qui étaient destinés aux sectes des néo-khawarij / takfiristes, ainsi qu’aux « ikhwano-chi’ito-soufi » comme vous et vos semblables.

      Je précise que les copié / collé, tout comme internet, ne sont pour moi que des outils, les enseignements islamiques authentiques que je cite, je les ai en mémoire, et pour gagner du temps et pour être plus précis, je fais des copié / collé, afin d’être clair dans mes commentaires … Et pour votre part, comme votre mémoire comporte plus de philosophie, de poésie, et d’interprétations / compréhension, vous n’avez donc rien comme enseignements islamiques à citer et partager, pour étayer vos seuls mots [et maux].

      Malgré tout, je constate une énième contradiction dans ce que vous exprimez, car dans différents de vos commentaires, vous avez utiliser des copiés / collés, même si c’était pour les détourner de leurs réels sens.

      Pour ce qui est de maitriser ce que j’exprime, préoccupez-vous de maitrisez les maux que vous exprimez publiquement, même si ce genre de « remarque esquive » vous donnerait une certaine apparence [auprès des vôtres et des plus faibles], pour ma part, je constate encore d’avantage votre réelle ignorance et votre idéologie sectaire [et pire encore].

      Qu’ALLAH protège et préserve les croyant(e)s musulman(e)s sincères des maux des musulman(e)s sectaires et ignorant(e)s, et qu’IL fasse de moi un musulman croyant sincère.

      Qu’ALLAH nous protège de l’innovation et de l’égarement, qu’IL nous protège d’être de ceux(celles) qui innovent et égarent les gens, et qu’IL nous protège et nous préserve de innovateurs et de ceux(celles) qui égare les gens.

      1. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib le savant,

        Quel est votre cursus? Quel est votre niveau d’étude islamique? Toujours des questions resté sans réponses.

        Si je vous lis bien (et cela n’engage que vous), je suis un « frère-chiite-soufi »? Et avec cette pluralité de déterminations je serai sectaire contrairement à vous qui dénigré toutes autres tendances que la votre.

        As salam.

  17. Sam

    Selem alikom,

    Bismillahi Rahmani Rahim,

    Pourquoi systématiquement s »occuper de ce que font LES AUTRES ?
    Serons-nous jugé pour ce QU’ILS font? Ou pour ce que l’ON fait ?

    De plus, ces gouverneurs que vous cité systématiquement… Sont-ils musulmans ?
    Si non, vous faites-vous leur tekfir ? Ceci ne vous ai pas permis:

    Le grand savant Ibn Qayim Al Djawziya -Qu’Allah lui fasse miséricorde- (d. 751 h) a dit :

    « Et ce qui est correct, c’est que juger par autre que ce qu’Allah a révélé est à la fois les deux types de koufr (petit koufr et grand koufr) et (chacun des deux) dépend de la situation du dirigeant.

    S’il a la conviction dans l’obligation de juger par ce qu’Allah a révélé dans ce cas, mais s’en est écarté, hors de la désobéissance, tandis qu’il reconnaît mériter une punition, alors c’est du koufr asghar (qui ne fait pas sortir de la religion).

    Et s’il a la conviction que cela n’est pas obligatoire et qu’il a le choix dans la matière, avec sa conviction ferme que c’est le jugement d’Allah, alors c’est du koufr akbar (celui qui fait sortir de la religion).

    Et s’il est ignorant en la matière ou fait une erreur, alors il est dans l’erreur et son houkm est le même que celui qui se trompe (c’est à dire une récompense). »

    (Voir son livre : Madaridj us-Salaikine ; volume 1 pages 337)

    Si oui, vous médisé sur eux. Ce qui est interdit dans l’Islam:

    « O vous qui avez cru! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. » s.49 v12

    En finalité, nous serons CHACUN jugé sur se qu’on l’on aura avancé pour nous même au jour du jugement dernier. Occupons nous de NOUS. Plutôt que de ramasser des péchés en conjectures et médisance sur ce qu’un tel à fait ou non. Ils seront jugés pour ce qu’ils font, au même titre que nous.

    En revanche, si le but est d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable:
    Conseillons ces gouverneurs ou autres en privé (lettre par exemple ou autre), non en public.

    Sauf si nous cherchons à humilier son frère musulman. (Ce qui n’est pas permis dans l’islam)

  18. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, @ Tâlib, alias Cyril. Je t’ai nommé sur une autre page, j’ai parlé de toi, devais-je te prévenir avant, te passer un coup de fil? Quelles conséquences, franchement? En gros, j’ai dit à un gars ceci, en substance,

    « Tu exprimes comme dirait Tâlib ». Il est où le mal, là-dedans? Moi, je me sentirais honnoré si on me citait, ça te ferait le plus grand bien de mieux lire mes postes. Alors comme ça, quand on se nomme Cyril, c’est très important de changer de prénom parce que ça évoque la souveraineté? Les Cyrils que je connais ignorent totalement cette lointaine signification de leur prénom, si c’était Jacques à la place, ça ne leur changerait rien. Faut être d’un hyper-salafisme là, franchement, si on suit ce raisonnement, des prénoms Arabes comme Amir ou Sultan sont à abandonner. Dans le fond c’est vrai, si on coupe les cheveux en quatre. Si je croise Kamel demain, je lui dirais, changes de prénom, parce que nul n’est « kamil » parmi les hommes, seul Allah est « El-Kamil ». A ce compte là, il y a au moins un sultan d’égypte qui portait un nom anti-canonique, je pense au pieux À la Eddin El-Kamil, de la lignée Ayoubide.

    Puis il y a autre chose, il y a un inconvénient en tout cas sur ce forum. Yahia et toi, vous avez tellement donné le change qu’au tout début je vous prenais pour Arabes de naissance. Je dis qu’il y a inconvénient, quand vous ferraillez aussi longtemps et avec tant d’âpreté contre le patient Antoine, l’identité compte un peu quand-même dans le ressenti de l’autre et les échanges, j’ignore jusqu’à quel point, ces prénoms empruntés n’ont pas interagi avec le contenu des développements réciproques.

    Auriez-vous quelque chose d’Arabe? Je ne vois pas comment ce qu’on nomme aujourd’hui « salafisme » pourrait naître ailleurs qu’au désert. Ah, si j’étais le calife des Musulmans, moi je te foutrais tous les néo-salafis à casser des pierres et faire des routes dans les déserts les plus arides, pas d’eau ni de pain que contre un dur labeur de sueur abondante, sans bavardages. Sans se plaindre, puisqu’un salafi à votre manière, n’aime rien que les contraintes, voilà le régime qui vous conviendrait, travail et patience au rubah El-LKhali.

    Autrement, la prose de Tâlib me suggère une autre idée, on y sent du classicisme Français dix-septième, maîtrise des émotions, formalisme qui dans notre cas, efface l’expression, Tâlib est un Pascalien, son style est tiré au cordeau.

    Là, au moins, j’ai parlé de toi, nommément, Tâlib, à la prose formelle, classico-salafi.

    Croissant de lune.

  19. Croissant de lune

    Re-salam, on demandait plus haut, avec doute et mépris, si les « Frères Musulmans » se distinguent par plus de fraternité exercée et vécue dans le concret, on voulait des preuves. N’importe qui a connu l’univers Arabe ne poserait même pas la question. Dans ma Tunisie Verte, il était notoire pendant les années 80, que seuls les médecins « Frères » soignaient des gens sans honoraires, que des avocats défendaient gratuittement des suspects pauvres, que des fonctionnaires y compris de police devaient déguiser et ne pas se vanter de leur droiture contre la corruption, tel qui ne demandait pas le bakchiche était suspect. C’est en égypte que le phénomène était le plus développé au point de se substituer efficacement à une politique sociale absente ou défaillante. Eh bien oui, c’est comme ça, les « Frères » sont donnants. Comment le peuple de Ghaza ne s’effondrerait-il pas sans fraternité authentique? Est-ce que la fraternité concrète des « Frères Musulmans » ne s’est pas exercée efficacement en 1948, pendant la première guerre livrée à l’état Sioniste, leurs volontaires étaient le corps le plus efficace et craint des ennemis. Qui ne sait pas ces choses n’a pas de vécu Arabe. Sinon, les Salafis visibles se distinguent rarement par l’exercice de la fraternité, ils se croient beaucoup de rectitude quand ils méprisent le malheur humain. Rectitude? Non pas, formalisme plutôt, ou affichage de formalisme, allégations de prétextes nombreux à l’injustice, pertes de temps considérable. En quoi se distinguent les « salafis » apparents s’agissant du principe de fraternité? Au lieu de l’ériger en principe premier, ils le font dépendre de tellement de conditions qu’on a l’impression qu’il n’y a de fraternité qu’à la rigueur, quand on en a passé par tout le reste. La ligne étroite qui sépare au lieu de la voie droite qui rassemble, voilà ce que c’est. Pas de passion, pas d’ego, pas de nefs, donc forcément, pas de fraternité.

    Croissant de lune.

    1. yahyâ al-baljiki

      Ah, Croissant et ses réponses qui n’en sont pas… : )

      Une preuves en Islâm, c’est pas ce que vous nous racontez pour prouvez qu’en Islâm il y aurait une fraternité, légale (si vous préférez), qui serait basée sur le faite d’appartenir ou non aux Ikhwans…

      Je ne vous parle pas du 14 ou 15 ième siècle et de l’état des muslims donc, je vous demande une preuve dans la religion et non une propagande basé sur la manipulation des sentiments par des simplifications, des préjugés, voir des mensonges…

      Au fait la Tunisie est si verte que ça???

      1. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Va si enseigne nous ce qu’est une « fraternité légale » comme tu dis, Nous sommes vraiment impatient de ta réponse. Peut être, une fraternité sélective (donc sectaire), qui viserait seulement les musulmans jugés « bon » car partagent TA vision et TA compréhension de l’islam, puis tous les autres (mauvais musulmans à tes yeux voir pas musulmans du tous), n’auraient le droit à rien même pas un regard?

        D’ailleurs tous aussi impatient je suis, pour tes réponses sur ces questions: Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion?

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la division sur les questions secondaires sujettes à interprétations?

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté?

        As salam.

      2. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Tu vas encore dire de moi, que ma phrase est une affirmation cachée, mais non mon cher Yahya, cela est réellement une phrase interrogative, qui justement amène des suppositions, vue le silence devant la questions si soigneusement évitée.

        As salam.

      3. yahyâ al-baljiki

        « vue le silence devant la questions si soigneusement évitée »

        Laquelle???

        Celle qui est venue après la mienne, comme une sorte d’échappatoire pour éviter de répondre…

        Si un dirigeant n’est pas Ikhwans, c’est différent que si c’est un Ikhwans (ou proche d’eux), même s’il fait pareil ou pire que d’autre, du faite de cette fraternité qui serait basée sur le fait d’être ou de ne pas être des Ikhwans???

        Quant on maitrise un sujet on est sensé comprendre directement de quoi parle notre interlocuteur et en apporté la preuve directement tant elle nous est connue…

        Donc, cette preuve de cette fraternité spécial en Islâm???

        Après passons sur ceux qui savent, comprennent, mais agissent différemment parce qu’ils sont dans un partis politique basé sur des principes inventés et qui donc ne peuvent apporté de preuves demandées, ni même l’admettre, pour le bien du partis ou hisb…

        Et fait ton cinéma si tu veux, comme déjà dit, j’ai déjà fait le brouillon de la réponse, donc fait et agis de façon si prévisible si tu veux, comme si tu avais en main « La preuve » qui occulterait tout le reste… : )

      4. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « Celle qui est venue après la mienne, comme une sorte d’échappatoire pour éviter de répondre… » la réponse tu l’as eu, seulement elle ne te convient pas, donc maintenant c’est bien à toi de nous dire ce qui pour TOI est la bonne chose, seulement tu ne réponds,pas,

        Donc répond vue que tu maîtrises le sujet:

        Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion?

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la division sur les questions secondaires sujettes à interprétations?

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté?

        Question 6: qu’appel tu une “fraternité légale”, Peut être, une fraternité sélective (donc sectaire), qui viserait seulement les musulmans jugés “bon” car partagent TA vision et TA compréhension de l’islam, puis tous les autres (mauvais musulmans à tes yeux voir pas musulmans du tous), n’auraient le droit à rien même pas un regard?

        As salam.

      5. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        Selon les fondateurs et autres musulman(e)s du groupe « ikhwan », est-ce que les réponses que vous attendez s’appliquent pour les gouverneurs des terres d’Islam, ainsi que pour les peuples musulmans ? Selon Hassan al-Banna, Sayd Qoutb, Qaradawi, … ? Dans la nomination de gouverneurs / dirigeants / présidents / … il est aussi question des gouverneurs musulmans en Arabie Saoudite ? Est-ce les réponses à vos « questions » s’appliquent aussi à ces musulmans, ou pas ?

      6. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.

        Visiblement je ne mérite toujours pas ton « salam ».

        Répond aux questions, puis après nous échangerons sur les « gouverneurs/dirigents/*présidents…. » Je une liste de questions la aussi j’attenderai tes réponses.

        Chaque chose en son temps, répond aux questions déjà posées.

        As salam.

      7. yahyâ al-baljiki

        En somme doit-on comprendre que Antoine est plutôt du genre à poser des questions, mais à ne jamais répondre aux questions qu’on lui pose???

        Ou alors, oui, mais à la manière des politiciens qui réponde en ne répondant pas à ce qui est demandé… : )

        Donc faut arrêter de faire semblant de ne pas avoir compris, c’est pas parce que un adorateur des tombes parles de « sensations » ou de « vibrations positives » (comme l’autre là, l’autre jours, dont je peut vous en retrouver la citation, si vous êtes du genre amnésique) qu’il a apporté le preuve que ce qu’il fait est correct, sinon on va où avec une tel manière de procédé non scientifique???

        A quoi sert la révélation dans de telles conditions???

        La philosophie, c’est pas l’Islâm…

        Bref, si vous préférez, la réponse n’était pas valable, car elle n’a pas prouvé que cela fasse partie de la religion…

        Ou alors on n’a pas la même religion, moi elle est basé sur le Qour’ân et les Hadiths (authentiques) avec le compréhension des pieux prédécesseurs, et vous???

        Si vous dites pareils, bein alors apportez les preuves et ne dites pas que « blabla » est une preuve, sinon vous contredisez clairement ce à quoi vous prétendez vous référez et suivre…

        Après, faut pas tout mélanger, quant vous donnez du pain, du fromage et du jus de fruit à un sdf mécréant, vous n’avez aucunes fraternité avec lui, vous faites juste le bien pour Allâh et non pour appeler à vous, en principe, normalement…

        Donc faut arrêter de tous mélanger pour mieux enfumer, d’ailleurs cette fraternité devrait normalement amené à se désavouer des pays mécréants et cela même si on en est de souche…

        Étonnamment, il me semble que vous n’avez pas cette position…

        Entre la France et un pays muslim lequel choisirez-vous en temps de guerre???

        Mais bon laissons vous à vos contradictions, puis je re-précise, j’ai jamais prétendu être un étudiant, alors maitriser quelque chose…

        Merci d’un peut arrêter d’inverser les rôles et réalités à chaque fois qu’on vous met le dos au mur…

        Quant à vos questions…

        1) Avec les dirigeants aussi???

        Sinon, si c’est une question en réponse à ma question, ma question n’était pas sur ça, mais sur une fraternité qui serait basée sur le fait d’apartenir ou non à la secte des Ikhwans…

        Donc ne venez pas avec vos sophisme en hors sujet…

        Après, je ne m’exprime pas, par crainte d’Allâh, vu qu’il me semble qu’il faudrait clarifier, et que que ça demande un développement où je craind de dire des erreurs…

        Mais vous devriez avoir une réponse assez développée et que clarifie bien tout, ici

        http://www.salafidemontreal.com/index.php/cours-sur-la-aqidah/la-realite-de-al-walaa-wal-baraa.html

        2) Sur quoi est basé cette union et cette fraternité???

        Revenir aux cours dont j’ai donné le lien…

        3) Le divergence sunnites/shiites, c’est secondaire???

        Et imaginons une « union et une fraternité » avec eux, mais sur une autre base, et qui est celle des Ikhwans, où, soit disant, cette divergence est mise de côté, êtes-vous si naïfs pour croire qu’elle n’existera plus???

        L’actu le prouve… que non.

        Donc, revenir aux cours dont j’ai donné le lien…

        4) Pour l’aider dans le faux, dans le mal ou dans le vrai, dans le bien???

        Donc, toujours, revenir aux cours dont j’ai donné le lien…

        5) Encore et encore, revenir aux cours dont j’ai donné le lien…

        Parce que question simple ne veut pas dire, forcément, réponse simple…

        Passe t’on le salam a un muslim qui boit de l’alcool en pleine rue???

        Ne pas lui passer le salam, veut-il dire, forcément, qu’on en fait le takfir ou simplement qu’on marque notre réprobation face à ce dont il est lui, et pas un autre, responsable, sans pour autant n’avoir plus aucune fraternité avec lui, et même au contraire justement???

        6) Il me semble que la réponse se trouve dans le 1) , dans les cours proposé, en plus du faite que cette question n’était pas là au début…

        Donc pour moi il s’agit juste, comme d’hab (ce qui me laisse à penser que vous êtes juste en trin de jouer? tant pis pour vous, si c’est ainsi…), d’une inversion de mes propos en réaction à ce qui était posé avant par ma p’tite personne, en somme…

        Pathétique…

        Voilà, voilà, j’ai tenté de répondre, maintenant on va voir…

        Perso, je ne m’attends pas à des réponses de ta part, ce fil, comme d’autres précédents, ont largement prouvé que tu ne répond pas dès que les réponses gène tes avis que tu suis fanatiquement et que tu fais comme si on ne t’avais rien prouvé ou élude totalement, comme si de rien n’était, tout ce qui dérange les avis que tu suis fanatiquement…

        Mais on sait jamais, tu peut encore changé… : )

        Sinon, je pense que tu doit bien avoir deux, trois jours, non stop, de cours, en laissant un peut de temps pour dormir, dans les liens que je t’ai donné, et bien plus, si tu veux approfondir d’autres sujet traité sur ce site…

        Donc, prendras tu le temps (pour toi), ou autre chose???

      8. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel? OUI/NON?

        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion? OUI/NON

        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la division sur les questions secondaires sujettes à interprétations? OUI/NON

        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté? OUI/NON?

        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté? VOUS? VOS SAVANTS? VOS DIRIGEANTS?

        Question 6: qu’appel tu une “fraternité légale”, Peut être, une fraternité sélective (donc sectaire), qui viserait seulement les musulmans jugés “bon” car partagent TA vision et TA compréhension de l’islam, puis tous les autres (mauvais musulmans à tes yeux voir pas musulmans du tous), n’auraient le droit à rien même pas un regard?

        Qui parle des chiites? Vous, surement pour justifié votre échappatoire.

        As salam.

      9. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Allez, pose tes questions. Mais des questions claires. Mais répond clairement aussi aux questions posées.

        As salam.

      10. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Que devons nous conclure de ceci: « Passe t’on le salam a un muslim qui boit de l’alcool en pleine rue???

        Ne pas lui passer le salam, veut-il dire, forcément, qu’on en fait le takfir ou simplement qu’on marque notre réprobation face à ce dont il est lui, et pas un autre, responsable, sans pour autant n’avoir plus aucune fraternité avec lui, et même au contraire justement??? »

        Explique ton comportement envers un musulmans faisant un péché.

        As salam.

      11. yahyâ al-baljiki

        « Explique ton comportement envers un musulmans faisant un péché »

        ???

        Quant tu m’aura convoqué au poste de police!!! : )

        Et t’es un étudiant???

      12. yahyâ al-baljiki

        J’avais oublié, et je ne sais pas où le mettre, mais on voit bien, déjà ici, que pour certains selon si le dirigeant est des ikhwans ou proches d’eux, les mêmes actes (en gros) seront jugés différemment, ce qui est une traitrise pour l’un est une résistance ou une ruse pour l’autre (connaissance de l’invisible?), alors que les deux peuvent avoir des bases rikkkhaines et être dans leur coalition, ‘fein c’est vrai que l’Arabie Sa’oudite n’est pas dans l’Otan…

        Mais tout ça c’est souvent des sujets qui nous dépassent pour pouvoir en avoir un jugement comme ça, clair et précis, puis, il y a un historique, etc…

        Bref des sujets, qu’un étudiant sait normalement qu’ils le dépassent…

        Regardez le rapport de l’Onu sur le Golan…

        Traitrise, mécréance???

        J’attends d’ailleurs explications de ceux qui s’empressent à rendre des jugements, souvent sur les mêmes et pas sur d’autres…

      13. yahyâ al-baljiki

        Pfff, t’as pas put avoir le temps d’écouter les cours…

        La fraternité entraine-t-elle de s’entraider dans le mal???

        Peut-être si on te donne une réponse simple ou si on comprend ce que tu entend par là???

        Les juifs, eux, s’entraident même dans le mal, et ils (et tout ceux qui agissent comme eux) ont été blâmé pour ça…

        C’est comme chez eux ce dont tu nous parles???

        C’est ça en fait le truc des Ikhwans???

        La règle non pas d’or, mais du taghout…

        Après, j’avais envie de changer des soufis, ach’aris, matouridis, … , pas besoin de faire ce cinéma…

        Mais au moins ça prouve que vous savez qu’elle ne peut être la même avec le pieux ou le pervers, l’innovateur ou le non innovateur et que donc une réponse en deux mots, trois lignes est insuffisante pour répondre correctement, sauf si on veut dévoyé la religion pour la mettre en accord avec les principes de la secte qu’on suis, mais cette manip je vous la renvoi depuis le début à votre visage, sinon bein les cours plus haut…

        Quelqu’un a dit:

        « “Un homme est savant tant qu’il recherche le savoir. S’il s’imagine avoir acquis le savoir, il est ignorant” »

        Mais peut-être que celui qui a cité cela a oublié que cette citation le concerne aussi???

        Les questions je l’ai ai déjà posées…

        Tiens, je pense que ça sera plus de ton niveau…

        http://www.youtube.com/watch?v=kzH1iaKVsBM

      14. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « La fraternité entraine-t-elle de s’entraider dans le mal??? » Qui ta parlé de cela?

        As salam.

      15. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Merci pour le lien, je l’aurai bien montrer à mes filles, mais l’idéologie nazi qui est dedans (même si c’est humouristique) n’est pas de mes valeurs, peut être toi oui mais moi non http://www.youtube.com/watch?v=kzH1iaKVsBM.

        Par contre, si cela est de mon niveau, j’imagine même se qui serait du tien.
        J’oublié, aujourd’hui tu tes targués de n’avoir jamais attaqué quelqu’un sur sa personne, et cela c’est quoi? A oui de l’humour surement.

        As salam.

      16. yahyâ al-baljiki

        C’est pas toi qui m’avais dit que t’avais appris l’arabe chez Donald Duck, pour rire??? : (

        Je te renvois à ton mensonge donc!!!

        Ceci dit, je comprend pas cette remarque, dans le sujet, sur le nazisme et dont un quelconque lien ou rapport ne m’étais même pas venu à l’esprit, vu que le nazisme est une religion et l’Islâm une autre (faut choisir entre les deux) et qu’en principe le muslim a choisit sa religion, les deux n’étant pas compatibles… ???

        Puis Donald pro nazis??? : )

        T’as regardez le dessin???

        Même si dans les faits, sur le point de l’exploitation salariale, c’est vrai qu’il n’y a pas trop de différence entre eux (les capitalistes) et les nazis, mais bon, c’est de la propagande aussi…

        Maintenant tu va quoi, spéculer sur un soit disant pro rikkkanisme de ma part???

        Puff, puff, puff, je ricane… : )

        Ceci dit, si je peut me permettre, le mieux que peut faire un parent pour sa descendance (mais aussi à lui même), c’est de ne pas avoir de télé du tout, donc pas de dessins animés compris…

        Et si les avis sérieux des savants sur le sujet, ainsi que les hadiths sur le sujet ne suffisent pas, ou tout simplement pour approfondir sa compréhension (via une autre voie), il y a l’excellent livre de Michel Desmurget sur le sujet: « TV LOBOTOMIE. La vérité sur les effets de la télévision » …

        Il y a assez de mal comme ça à l’extérieur, pas besoin de le faire rentrer à la maison… Non???

        M’fin j’dis ça, c’est peut-être par manque de fraternité et de compassion après tout???

      17. yahyâ al-baljiki

        « J’avais oublié, … »

        Donc ceux qui agissent ainsi, montrent et prouvent, par leurs actes, qu’ils ont une fraternité différentes que celle, normalement (si on met de côté les autres sectes qui agissent aussi de la sorte), des (autres) muslims…

        Et qui est basé sur le fait d’appartenir ou pas aux Ikhwans, ou d’en être proche…

        Donc pas besoin d’inverser après pour ensuite dévoyer le sujet…

        Où de venir m’accuser de ce qu’on est en trin de faire, comme le lune, quand on le ramène au réel…

  20. Tâlib

    BismiLLAH,

    Concernant les méthodologies et idéologies sectaires telles que celles des « ikhwano-chi’ito-soufi » [et plus encore], qu’elles soient dissimulées et/ou affirmées, rappelons-nous …

    La législation islamique [Textes, Preuves / Sources islamiques, et al-‘idjmâ des savants] a établi une base fondamentale : « L’obligation de se différencier des mécréants et l’interdiction de leur ressembler [dans leurs mœurs de vies, coutumes, méthodologies, idéologies, …]

    D’après Abou Sa’îd al-Khoudhri رضي الله عنه le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédé empan par empan et coudée par coudée, même s’ils entraient dans un trou de lézard, vous les suivrez ». – Ils dirent : « O Envoyé d’Allah, s’agit-il des juifs et des chrétiens ? ». – « Et alors, répliqua-t-il, de qui donc sinon ? » (rapporté par al-Boukhari [7320] et Mouslim [2669].)

    D’après Abou Hourayra رضي الله عنه le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « L’Heure n’arrivera pas jusqu’à ce que ma communauté n’emprunte la voie de ceux des siècles qui les ont précédé, empan par empan et coudée par coudée ». Ils dirent : « Ô Envoyé d’Allah, s’agit-il des perses et des romains ? ». « Et qui d’autres à part eux ? » (rapporté par al-Boukhari [7319].)

    A développer, incha ALLAH

    Rappelons-nous aussi concernant certaines dites « divergences d’opinions » …

    « Il ne cessera d’y avoir un groupe de ma communauté sur la vérité jusqu’à ce qu’arrive l’Heure » (rapporté par al-Boukhari [3640] et Mouslim [1920].)

    Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit aussi : « Allah ne fait pas en sorte que la communauté toute entière sombre dans l’égarement » (rapporté par at-Tirmidhi [2167] jugé authentique par Al Albâni)

    A développer, incha ALLAH

    Qu’ALLAH nous préserve et nous protège de l’égarement et de l’innovation, et fasse que nous soyons parmi les musulman(e)s sur la vérité.

    1. Antoine

      As salam alaykoum Tâlib.

      Mettre des hadiths c’est très bien, le rappel est très bien, mais qu’elle est le rapport vis à vis des questions posées?

      As salam.

      1. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.

        Concernant cette phrase: « “L’obligation de se différencier des mécréants et l’interdiction de leur ressembler [dans leurs mœurs de vies, coutumes, méthodologies, idéologies, …] »

        Que veux tu sous entendre vis à vis des questions posées? Que ceux qui ne son pas de TA vison, TA compréhension de l’Islam, sont mécréants? Si c’est cela, tu serais très proche des takfiristes dont pourtant tu condamnes la méthodologie.

        As salam.

    2. Antoine

      As salam alaykoum Tâlib.

      Tu dis, « ikhwan/chiite/soufi », pour ce qui est des « Ikhwans » ce n’est en rien une méthodologie religieuse, mais venant de toi ce n’est nullement une insulte, pour ce qui est des « soufis » si tu parle du côté spiritualité pourquoi pas, si tu parles de ceux qui tournes autours des tombes, qui invoques les saints ou encore qui suivent aveuglement leurs maîtres, je ne suis pas de ces gens là. Pour ce qui est des chiites, désolé mais la tu vas trop loin.

      Par contre toi, visiblement tu as du mal avec l’idéologie d’Ibn Tamiyya, Ibn Qayyim, Abdel Wahhab, car de leurs enseignements, tu as dévié sur une compréhension méthodologique, wahhabo/takfirite/sectaire.

      Tu as dans TON discours, une arrogance sur tes certitudes qui te rende à la foi aveugle et intolérante à toutes divergences (le propre du sectaire) sur les questions ou pourtant il y a matière à interprétation et compréhension.

      Tu as dans TON discours, une certitude arrogante quand au fait que « TU as la vérité », que « TA compréhension est la bonne », que tous autours (ceux qui ne sont pas tes clowns dans TA vision et TA compréhension », sont des ignorent, égarés, innovateurs, voir même mécréants (Idéologie très proche du takfirisme).

      Dis moi, tu es mort puis ressuscité pour savoir avec certitude que TU es sur la bonne voix et que moi non ?

      As salam.

  21. Antoine

    « Il s’agit de l’interdiction de deux choses: la première c’est l’interdiction de la division radicale en ce qui concerne l’invisible, qui n’a pas de fondements raisonnables en dehors de la foi, ni d’arguments palpables pour les uns comme pour les autres, et qui peut conduire à un affrontement. Par exemple, les gens passent beaucoup de temps à se demander si les attributs de Dieu sont extérieurs à l’Etre Suprême, ou s’ils sont intégrants à son Etre Suprême? Que veut dire « installé sur son Trône », est-ce physique ou est-ce un Trône immatériel? Je trouve que parler de toutes ces choses pour lesquelles nous avons pas de réponse est inutile et cela n’a pas de sens pour notre foi. La deuxième, c’est que le fait d’installer ce débat peut conduire à la division dangereuse du Dogme et il vaut mieux préserver l’Unité de la nation, que de la diviser pour des sujets aussi peu vitaux. » Parole de cheikh M.Al Ghazali, lors d’un entretins avec professeur licencié du Droit musulman Umar Ubayd Hasanah. Commentaire des versets coranique (Sourate 6 verset 159 et Sourate 30 versets 31-32)

  22. Antoine

    « Les grands Imams (Les maîtres des quatre grandes écoles) ont eu des avis contraires mais ne se sont jamais traités entre eux de diviseurs ou de factionnaires, au contraire, ils se respectaient et aucun n’a jamais prétendu qu’il détenait la science infuse. Ils supposaient tous que leur travail pouvait être contredit car il n’était pas parfait. Ils ont conservé leur amitié autant que leurs divergences et chacun faisait de son mieux pour comprendre le message de Dieu. C’est ce que j’appelle la modestie. Leurs divergences sur des questions comme la prière n’ont pas été dramatisées, même quand elles étaient sensibles: Abou Hanifa pensait qu’il était illicite pour celui qui faisait la prière derrière l’Imam, de lire la Fatiha, alors que Chafii pensait qu’elle était un devoir. Et quand on demandait son avis sur Abou Hanifa, Chafii répondait: les gens peuvent compter sur lui pour les questions de jurisprudence. Voila le vrai comportement d’un savant. Ce n’est pas de dire: « Tout autre avis que le mien est mensonge. »

    Malheureusement, c’est ce que je constate chez beaucoup de gens qui se disent disciples de ces grands Imams, qui affectent l’éloquence, mais qui ne connaissent rien aux écoles de jurisprudence, puisqu’ils se contentent de répéter tout ce que dit l’école à laquelle ils appartiennent, et rejettent tout ce qui provient des autres en le considérant illicite! Cela est une anormalité dangereuse, mais qui sévit pourtant impunément dans nos sociétés; »
    Parole de cheikh M.Al Ghazali, lors d’un entretins avec professeur licencié du Droit musulman Umar Ubayd Hasanah. Réponse à la question: La divergence des interprétations est-elle une division de la religion?.

  23. Antoine

    « Dans ce verset, Dieu ne veut pas que l’on fassent comme les Juifs et les Chrétiens qui ont divisé leur religion avec des dogmes pour lesquels ils se sont entre tués, comme les Orthodoxes, les Catholiques et les Protestants. Leurs divergences concernaient les fondements de leur foi et non pas des questions d’interprétations. Les fondements de la foi pour nous Musulmans, sont clairs et il n’y a aucune espèce de différend. La foi pour nous c’est qu’il y a un Dieu Unique, à qui rien ne ressemble et qui à les plus beaux noms de la création.

    Toutes les divergences que l’on peut trouver sont d’ordre spéculatif sur les questions liées à l’Etre Suprême, pour certaines manifestations de sa part, comme ce qu’on avait dit, est-ce sensible ou est-ce une métaphore? Mais tout le monde s’accorde sur la supériorité de Dieu. Tout cela n’a rien à voir avec les fondements de la foi musulmanes. »
    Parole de cheikh M.Al Ghazali, lors d’un entretins avec professeur licencié du Droit musulman Umar Ubayd Hasanah. Commentaire des versets coranique (Sourate 3 verset 105-106)

  24. Antoine

    « Un sage a expliqué ce sens à ses enfants au seuil de sa mort. Voulant leur dispenser une leçon sur l’Union il leur présenta un fagot de bâtons pour le briser, mais ils furent incapables de le casser. Quand le fagot fut défait et que les bâtons furent dispersés on put les casser les uns après les autres. Comme dit le poète: « Les lances associées refusent de se brisées. Ce n’est qu’en se dispersant qu’elles se brisent une à une.

    La discorde affaiblit les nations fortes et tue les nations faibles. C’est pourquoi Dieu a fait que la première leçon pour les musulmans après leur éclatante victoire dans la bataille de Badr, soit le resserrement de leurs rangs et leur unité. En effet, quand les hommes se mirent à convoiter le butin, voulant en avoir une part et rivalisant entre eux pour le partager, Dieu qu’il soit exalté, révéla le verset suivant: « Ils t’interrogent sur le butin. Dis: Le butin appartient à Dieu et à son Prophète. Craignez Dieu! Maintenez la concorde entre vous. Obéissez à Dieu et à Son Prophète, si vous êtes croyants. » (Sourate Al-Anfât, verset 1). Les Fondements de la morale.

  25. Antoine

    « Or, l’Islam accorde un soin particulier à la sauvegarde de sa communauté et à la préservation de son entité. Aussi, il s’emploie énergiquement à éteindre les foyers de la discorde et exhorte tous les individus à se souder pour sortir la communauté de scandale des désunions et de ses sombres issues: « La main de Dieu est avec le groupe, et celui qui s’isole se retrouve seul en enfer ».
    Evidemment les ennemis de l’Islam aimeraient bien mettre la main sur un seul personnage pour qu’il soit un partenaire infecte et maniable à travers lequel ils attireraient la communauté entiers. Mais l’Islam stipule qu’il faut extirper cette infection pour soustraire toute la communauté au danger de sa persistance. C’est pourquoi l’Envoyé de Dieu (saws) a dit: « Il y aura bien des choses mauvaises. Aussi lorsqu’un homme cherche à morceler l’affaire de cette Communauté alors qu’elle est unie, tranchez-lui la tête, quel qu’il soit. » (Mouslim)
    Les fondements de la morale.

  26. Antoine

    « Sache que l’union est le fruit du bon comportement, et que la division est le fruit du mauvais comportement, car le bon comportement suscite affection et concorde, et le mauvais comportement, haine et divergence. Le mérite du bon comportement n’échappe à personne, et c’est ce que les hadiths indique. Abû-d-Dardâ rapport que le Prophète (saws) a dit: « Rien n’est plus lourd dans la Balance du croyant, au Jour de la Résurrection, que le bon comportement ». et dans un autre hadith: « Ceux d’entre vous qui me sont le plus chers et seront les plus proches de moi au Jour de la Résurrection sont ceux qui ont le meilleur comportement. Et ceux d’entre vous qui me sont le plus détestables et seront les plus éloignés de moi au Jour de la Résurrection sont ceux qui ont le plus mauvais comportement. » On interrogeât également le Prophète (saws) sur les plus grandes causes d’entrée au Paradis et il répondit: « La crainte d’ALLAH et le bon comportement. »
    L’Esprit de l’Âme? Al-Ghazali/Ibn Al-Jawzi/Ibn Qudâmah. Authentification des hadiths basés sur les ouvrages de Sheykh Al-Albanî et Sheykh Al-Ama’ût.

  27. Antoine

    « Cette mosquée fut construite par le Hajj Mustapha qui désirait la satisfaction de Dieu par cette action. Un groupe d’étudiants s’y réunissait régulièrement pour apprendre quelques versets coraniques et quelques hadiths du Prophète (saws) dans une atmosphère de pure fraternité.

    L’existence de ce cours, qui se déroulait enre les deux prières du Maghreb et de l’Icha fut bientôt rendue publique et de nombreuses personnes s’y rendirent, notamment des personnes venant uniquement pour polémiquer et semer la discorde.

    Un soir, je pressentis une atmosphère de conflit et de malaise, l’assemblée était scindée en plusieurs groupes et j’eus à peine le temps de commencer mon cours que cette question me fut posée: « Quel est votre avis sur la sollicitation « Tawassoul » ? »

    Je répondis: « Chers frère! Je pense que tu ne veux pas uniquement me poser des questions sur ce sujet, mais aussi sur celui du salut en fin de prière, sur la sourate de la caverne le vendredi ou encore sur les parents du Prophète (saws) et l’endroit ou ils sont enterrés, ou la lecture du Coran sur les ports et sur le bénéfice qu’ils en tirent, sur la question des cercles de rappel initiés par les soufis, s’il s’agit là d’une forme de rapprochement de Dieu ou au contraire d’une forme d’égarement? »

    Je me mis à lui énumérer l’ensemble des questions portant à divergence et qui représentaient à l’époque le centre de tous les conflits. Il fut très surpris de ma réaction et me répondit: « Effectivement, je souhaite une réponse à tout cela! »

    Je lui tins ces paroles:
    « Cher frère! Sache que je ne suis pas un savant, je suis tout simplement un instituteur ayant appris quelques versets, quelques hadiths et quelques recommandations religieuses. Je me suis porté volontaire afin de les enseigner.Me considérer plus que cela me mettrait mal à l’aise, car dire je ne sais pas est en soi un avis. Si le contenu de mes cours t’intéresse et t’apporte quelque chose de nouveau, bienvenue à toi et nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous. Par contre, si tu souhaites approfondir davantage ces sujets, je te conseille d’aller questionner les savants et les spécialistes qui t’apporteront sûrement une réponse à chacune de tes interrogations. Mes connaissances sont limitées et Dieu lui-même n’impose à Son serviteur que ce qu’il est capable de supporter »

    Il écoutait attentivement ma réponse mais fut incapable de me répondre.

    Je saisis l’occasion pour m’adresser à l’assemblée de cette manière:

    « Chers frères! Je sais très bien que la question du frère n’est pas innocente et qu’il recherchait uniquement à savoir (comme un grand nombre d’entre vous) à quelle mouvance ce nouveau professeur est rattaché? Est-il lié au parti de Cheikh Moussa ou alors à celui du Cheikh Abdel Sami’? Sachez que cette information vous est vraiment inutile. Vous avez déjà passé huit années de conflits et cela suffit amplement. Les musulmans divergent sur ces sujets depuis plusieurs centaines d’années et cela n’est pas fini. Dieu aime voir en nous l’Union et l’Amour, il répugne à nous voir déchirés et désunis. Je souhaiterais vivement que vous promettiez à Dieu ce soir de mettre de côté ces questions et que vous canalisiez vos énergies à à l’apprentissage des principes fondamentaux de la religion et que vous vous cramponniez aux grandes valeurs morales de l’Islam qui font l’unanimité. Attachons nous à l’obligatoire et éloignons nous de l’excès et de l’exagération, afin que nos âmes se purifient et que nous ayons comme ultime objectif la recherche de la vérité et non à avoir toujours raison. Étudions ces principes ensemble, dans une atmosphère d’amour, de confiance, d’union et de sincérité. J’espère vivement que vous accepterez de moi cet avis et que chacun d’entre nous respectera cette promesse. »

    Et avec l’aide de Dieu, cela s’est concrétisé. Nous ne sommes pas sortis de ce cours, ce soir là, sans au préalable se promettre de nous entraider et d’œuvrer main dans la main pour l’essor de l’Islam, de garder pour nous les avis portant à divergence jusqu’à ce que Dieu trouve une issue à notre problème.

    Ce cours dura de nombreuses années grâce à Dieu sans la moindre polémique. A chaque leçon j’essayais d’évoquer un principe de fraternité entre les croyants. Je l’abordais en début de cours afin de renforcer les liens dès le début entre les cœurs. Je choisissais aussi une question sujette à divergence dans le passé et qui ne l’était plus à notre époque afin de leur enseigner la tolérance qui régissait des débats de nos pieux ancêtres.
    Cette méthodologie a eu un effet très bénéfique sur leur personne, ils se remirent en cause sur un certain nombre de préjugés qu’ils éprouvaient les uns envers les autres. Ils se sont aperçus que la religion de Dieu était bien trop vaste pour que s’en accapare un seul individu ou un seul groupe. Ils se sont rendus compte qu’en définitive, tout retournait à Dieu, à Son Prophète, aux musulmans et à leurs responsables. » Hassan Al Banna quand il avait une vingtaine d’années. Anecdote tirée de ses mémoires.

  28. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, principalement à l’intention de Yahia et Tâlib, voire d’autres néo-salafis Saoudistes.

    Premièrement, la création de la jemaha « Frères Musulmans » est-elle une innovation, une bid’a? C’est ce qu’affirment parfois clairement ceux que j’ai cité, sans démonstration, bien entendu. Voici donc ma réponse. La jemaha est une association, au fond, elle relève de l’association. Rien dans le Coran et la sunna ne dispose l’interdiction des associations, rien, absolument rien, sinon, prouvez-le sans détour. J’ai lu une fois d’après le frère Echou3aybi, qu’il y a eu des tentatives de légifférer l’interdiction d’associations, de la part de ceux qui font métier de forger des fatouats de circonstance, complaisant aux gouvernants. Donc, jusqu’à plus ample informé, ces tentatives sont anti-canoniques, oublions-les entièrement, rien n’interdit de créer des associations, or, les « Frères Musulmans » sont une association, qui regroupe une foule d’associations. Il n’y a pas d’innovation par le simple fait de créer la jemaha.

    Deuxièmement, cette jemaha veut faire vivre l’union et la fraternité des Musulmans et des gens qui relèvent de la nation des Musulmans. Y a-t-il une objection quelconque à ça? Ah, évidemment, le principe de l’alliance et du désavoeu dont se targuent contre eux-mêmes certains Saoudistes, eh bien non, il n’est pas opératoire. Il est opératoire, mais ça dépend de qui il s’agit, ça dépend de ce qu’on fait avec lui. Vivre dans la concorde avec des Chrétiens du Moyen-Orient ne suppose pas de tout leur permettre, ça tombe sous le sens, et surtout pas les ériger en privilégiés politiques, ce à quoi participe le royaume. Et cette union et fraternité avec des non-musulmans a ses limites, elle est rationelle et pratique, elle n’a pas de profondeur religieuse, si c’est ça qu’on insinue.

    Autrement, qui a dit que la fraternité des ikhwans est spécifique et différente de l’ensemble des Musulmans? Celui qui l’a suggéré, c’est Yahia, donc, retournons-lui sa propre question. En effet, Yahia, la fraternité ou l’union des ikhwans est-elle différente du reste des Musulmans? Répond à tes propres questions, pour moi, elles sont sans pertinence.

    Enfin, sans spécificité, sans particularité, sauf une, les ikhwans pratiquent la fraternité plus souvent que d’autres, je l’ai bien exposé pour ceux qui savent lire ou ceux qui en ont l’expérience. Et bien entendu, le mot « fraternité » a une diversité de sens, une profondeur de sens, parce que je me demande si on ne va pas couper les cheveux en quatre, qu’on s’en dispense. Donner du pain à un sans-abri n’est pas la même chose que d’exprimer et élever des duhas pour le bien des Musulmans, ce n’est pas la même chose que de porter secours à un qui se noie, Musulman ou pas.

    Peut-il exister des innovateurs dans la jemaha? Elle est si grande, trop grande sans doute pour qu’il n’y en ait pas. Faut-il mettre en garde contre eux? Certainement. Mais plutôt que des innovateurs, il y a des erreurs nombreuses, ça fait partie de la vie, on ne vit pas sans erreur. Voilà pourquoi des voix s’élèvent pour une réforme de la jemaha. Même sur ce site, nous avons lu un article éditorial qui allait dans ce sens. En gros, je dirais qu’il y a des néo-frères, des gens égarés, comme il y a des néo-salafis, pas de problème pour l’admettre. Se taire sur les erreurs, certains salafis se taisent bien sur les fatouats forgées sur commande contre la vie et le sang des Musulmans, et là, il ne s’agit pas d’erreurs mais de crimes.

    Wallahou ahlem.

    Croissant de lune.

    1. celine

      antoine et croissant de lune vous avez du courage pour répondre à toute cette polemique, il faut construire pas perdre son temps avec des gens qui non seulement ne font rien mais empechent les autre d’agir

  29. Antoine

    Deuxième partie:

    « Je saisis l’occasion pour m’adresser à l’assemblée de cette manière:

    “Chers frères! Je sais très bien que la question du frère n’est pas innocente et qu’il recherchait uniquement à savoir (comme un grand nombre d’entre vous) à quelle mouvance ce nouveau professeur est rattaché? Est-il lié au parti de Cheikh Moussa ou alors à celui du Cheikh Abdel Sami’? Sachez que cette information vous est vraiment inutile. Vous avez déjà passé huit années de conflits et cela suffit amplement. Les musulmans divergent sur ces sujets depuis plusieurs centaines d’années et cela n’est pas fini. Dieu aime voir en nous l’Union et l’Amour, il répugne à nous voir déchirés et désunis. Je souhaiterais vivement que vous promettiez à Dieu ce soir de mettre de côté ces questions et que vous canalisiez vos énergies à à l’apprentissage des principes fondamentaux de la religion et que vous vous cramponniez aux grandes valeurs morales de l’Islam qui font l’unanimité. Attachons nous à l’obligatoire et éloignons nous de l’excès et de l’exagération, afin que nos âmes se purifient et que nous ayons comme ultime objectif la recherche de la vérité et non à avoir toujours raison. Étudions ces principes ensemble, dans une atmosphère d’amour, de confiance, d’union et de sincérité. J’espère vivement que vous accepterez de moi cet avis et que chacun d’entre nous respectera cette promesse.”

    Et avec l’aide de Dieu, cela s’est concrétisé. Nous ne sommes pas sortis de ce cours, ce soir là, sans au préalable se promettre de nous entraider et d’œuvrer main dans la main pour l’essor de l’Islam, de garder pour nous les avis portant à divergence jusqu’à ce que Dieu trouve une issue à notre problème.

    Ce cours dura de nombreuses années grâce à Dieu sans la moindre polémique. A chaque leçon j’essayais d’évoquer un principe de fraternité entre les croyants. Je l’abordais en début de cours afin de renforcer les liens dès le début entre les cœurs. Je choisissais aussi une question sujette à divergence dans le passé et qui ne l’était plus à notre époque afin de leur enseigner la tolérance qui régissait des débats de nos pieux ancêtres.
    Cette méthodologie a eu un effet très bénéfique sur leur personne, ils se remirent en cause sur un certain nombre de préjugés qu’ils éprouvaient les uns envers les autres. Ils se sont aperçus que la religion de Dieu était bien trop vaste pour que s’en accapare un seul individu ou un seul groupe. Ils se sont rendus compte qu’en définitive, tout retournait à Dieu, à Son Prophète, aux musulmans et à leurs responsables.” Hassan Al Banna quand il avait une vingtaine d’années. Anecdote tirée de ses mémoires.

  30. Antoine

    Première partie:

    “Cette mosquée fut construite par le Hajj Mustapha qui désirait la satisfaction de Dieu par cette action. Un groupe d’étudiants s’y réunissait régulièrement pour apprendre quelques versets coraniques et quelques hadiths du Prophète (saws) dans une atmosphère de pure fraternité.

    L’existence de ce cours, qui se déroulait enre les deux prières du Maghreb et de l’Icha fut bientôt rendue publique et de nombreuses personnes s’y rendirent, notamment des personnes venant uniquement pour polémiquer et semer la discorde.

    Un soir, je pressentis une atmosphère de conflit et de malaise, l’assemblée était scindée en plusieurs groupes et j’eus à peine le temps de commencer mon cours que cette question me fut posée: “Quel est votre avis sur la sollicitation “Tawassoul” ?”

    Je répondis: “Chers frère! Je pense que tu ne veux pas uniquement me poser des questions sur ce sujet, mais aussi sur celui du salut en fin de prière, sur la sourate de la caverne le vendredi ou encore sur les parents du Prophète (saws) et l’endroit ou ils sont enterrés, ou la lecture du Coran sur les ports et sur le bénéfice qu’ils en tirent, sur la question des cercles de rappel initiés par les soufis, s’il s’agit là d’une forme de rapprochement de Dieu ou au contraire d’une forme d’égarement?”

    Je me mis à lui énumérer l’ensemble des questions portant à divergence et qui représentaient à l’époque le centre de tous les conflits. Il fut très surpris de ma réaction et me répondit: “Effectivement, je souhaite une réponse à tout cela!” »

  31. Antoine

    Première partie bis:

    “Je lui tins ces paroles:
    “Cher frère! Sache que je ne suis pas un savant, je suis tout simplement un instituteur ayant appris quelques versets, quelques hadiths et quelques recommandations religieuses. Je me suis porté volontaire afin de les enseigner.Me considérer plus que cela me mettrait mal à l’aise, car dire je ne sais pas est en soi un avis. Si le contenu de mes cours t’intéresse et t’apporte quelque chose de nouveau, bienvenue à toi et nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous. Par contre, si tu souhaites approfondir davantage ces sujets, je te conseille d’aller questionner les savants et les spécialistes qui t’apporteront sûrement une réponse à chacune de tes interrogations. Mes connaissances sont limitées et Dieu lui-même n’impose à Son serviteur que ce qu’il est capable de supporter” »

  32. yahyâ al-baljiki

    Oui, Antoine, encore un beau sophisme, pleins de mauvaise foi, personne n’a parlé de savoir comment mettre les mains quant on se relève de l’inclinaison lors de la prière, Ben Baz et Al-Albânî avaient deux avis différent sur la question, par contre sur l’Istiwa, L’Imam Malik a été très clair par rapport a celui qui demande le comment, et c’est là où votre arnaque devient flagrante, car en mélangeant tout, vous faites de bid’ahs, de simple divergences permises, en niant (en plus) que ces divergences peuvent même être pire que celle qui existent entre « les Orthodoxes, les Catholiques et les Protestants » trinitaires …

    Que dit Al-Albânî sur les bid’ah???

    Que c’est de simple divergences permises???

    Faut arrêtez, en prenant une partie et laissant le reste, de prendre les gens pour des imbéciles!!!

    Comme si Wahdatal-woujoud était une simple petite divergence d’interprétation quant au Tawhid (alors que c’est du shirk pire que celui des trinitaire) et comme si chez les Ikhwans ils n’y en a pas qui ont cette fausse croyance, voir même la propage…

    Mais chuut, faut rien dire contre, faut pas diviser…

    Avec une tel da’wa, jamais les polythéistes de la Mecque n’auraient combattu le Prophète Mouhammad salallâhou ‘alayhi wa salam!!!

    Et après c’est les même qui font reprochent à ceux qui appellent à ce qui nous unis réellement (pas cette fausse union qui mis Nasser au pouvoir), de divisé, et les mêmes qui appellent constamment aux révoltes, donc à la désunion, au profits de nos ennemis…

    Trouvez l’erreur…

    De toutes façons, vous n’avez jamais apporté la preuve d’une fraternité en Islâm basé sur le fait d’appartenir ou non aux (partis politique des) Ikhwans, une fraternité dans la fraternité en somme, enfin… même si chrétiens et juifs ne sont pas muslims, donc bon…

    Eux aussi c’est de simples divergences d’interprétations ou de territoires???

    Votre diversion ne trompe que vous…

    « “La fraternité entraine-t-elle de s’entraider dans le mal???” Qui ta parlé de cela? »

    Ceux qui appellent à la règle (innovée) du taghout, et cela même s’ils le nient et usent de toutes sortes de sophismes et autres subterfuges, ainsi de d’inversions de réalité, etc… pour nier cela et tenté de trompé…

    D’ailleurs, la tromperie, la dissimulation ou taqiya, la mauvaise foi, son des bons comportement???

    Engendrent-ils une véritable union quant ils sont découverts ou démasqués???

    Ou en sont-ils la preuve???

    « à l’intention de Yahia et Tâlib, voire d’autres néo-salafis Saoudistes »

    J’avais dit pourtant: « … pas besoin … … de venir m’accuser de ce qu’on est en trin de faire, comme le lune, quand on le ramène au réel… »

    Pour savoir qui, par cette ruse, cette tromperie, vous extirper du réel (pour le « bien » de votre propagande nuisible et ridicule pour le muslim du commun), donc de qui vous être pro, contre d’autres, suffit de voir qui soutiennent les Ikhwans ou par qui ils sont soutenus, puis de voir si c’est des anges sur terre ou s’ils n’ont pas ceci ou cela dans leur pays, tel ou tel défaut, etc…

    Et on verra alors toute leur tartuferie et leur sectarisme (qui consiste à attaqué les uns, tout en laissant les autres tranquille, mais pas parce qu’ils seraient mieux) apparaitre…

    Donc le menteur de la lune, la jama’ah dont il parle, c’est celle qui est mentionnés dans les hadiths ou c’est une autre, qui s’est donc séparé de la jam’ah des muslims???

    Quelque part tu confirme ou affirme ce que tu nie, mais bon…

    On est con, c’est connu… : )

    Donc s’opposé aux Ikhwans c’est plus s’opposé à l’Islâm, trahir les muslims, c’est devenu maintenant, juste, s’opposé à une association de « fraternelles »… ???

    Comme les arguments peuvent changer aux grès de la propagande… : )

    Après, je ne vois pas pourquoi ces intégristes ikhwans voudraient nous interdire de dénoncer leur bid’ah sectaire comme c’est fait pour les autres déviances sectaires???

    Puis considéré les juifs et chrétiens comme croyant, à l’identique des muslims, c’est autre chose que de vivre en bonne intelligence avec, mais bon…

    Et pourquoi ils nous attaquent constamment, n’hésitant pas à mentir, n’ont-ils aucunes fraternité avec nous??? : (

    Un peut de lecture???

    http://www.salafidemontreal.com/index.php/articles-ouvrages-traductions-et-fatawa/divers-sujets-refutations/17-reponse-a-un-ikhwani-du-quebec.html

    1. Antoine

      As salam alaykoum Yahya.

      Pour finir, ta phrase « Oui, Antoine, encore un beau sophisme, pleins de mauvaise foi, personne n’a parlé de savoir comment mettre les mains quant on se relève de l’inclinaison lors de la prière », montre bien ton côté littéraliste extrême.

      Serais tu si littéraliste, que tu n’arriverais pas à analysé ou prendre des enseignements d’exemples cités? Restes tu bloqué sur la forme plutôt que d’avoir une réflexion sur le fond?

      As salam.

      1. yahyâ al-baljiki

        Toujours inversé les réalités, mais ça ne trompe que toi…

        Puis est-ce qu’en Islâm rien dans les textes n’est à prendre de façon littéral???

        C’est absurde!!!

        Là aussi… tes argument télé, tout prêt tout fait (pour les snuls), tu te les remballes!!!

        Comme si quant le feux est rouge, celui qui brule le feux traite l’agent qui le verbalise de littéraliste et l’accuse de n’avoir rien compris ou rien n’y connaître et que ce n’était qu’une parabole, qu’il y a plusieurs interprétations sur le sujet du feux rouge???

        T’imagines le type qui dit ça après avoir écrasé deux enfants qui passaient au vert pour eux???

        Mais non, quant il s’agit de religion, apparemment (pour certains), là, on pourrait dire n’importe quoi, ce qu’on veut, alors qu’on ne parle pas de trucs qui viennent des hommes, non, par contre le feux rouge (ou autre du genre), vas le bruler et tu va voir…

        Et si tu commence a vouloir joué, on va te dire (en gros), « t’es con ou tu te fout de notre gueule??? Tu ne sait pas lire ou tu le fait exprès??? » … Puis pafff … : )

        Même si le code de la route faut le respecté, car il n’entre pas en contradiction avec la shari’ah et ses buts, donc… mais c’est juste pour dire, à un moment faut changer de disque!!!

        Mais bon, c’est vrai qu’il y a des punitions qui ne se reçoivent qu’au jour des comptes, alors que sur terre, là ça peut être direct, alors certains font moins les malins…

      2. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Toi aussi le « salam » tu le réserves pour ceux que tu considères être les seuls bon musulmans?

        « Toujours inversé les réalités, mais ça ne trompe que toi… » De la part du spécialiste en inversement pour ne jamais répondre aux questions, cela devient un compliment.

        « Puis est-ce qu’en Islâm rien dans les textes n’est à prendre de façon littéral??? »

        Que comprends tu de la réponse?  » montre bien ton côté littéraliste extrême » avec le mot « extrême »?

        « Là aussi… tes argument télé, tout prêt tout fait (pour les snuls), tu te les remballes!!! »

        Ce n’est pas moi qui passe du temps devant la télé et devant tes savants google et youtube. Tes commentaire le prouves.

        « Mais non, quant il s’agit de religion, apparemment (pour certains), là, on pourrait dire n’importe quoi, ce qu’on veut, alors qu’on ne parle pas de trucs qui viennent des hommes » Donc toi tu es plus savant que beaucoup de savants à travers l’histoire qui certes ne sont pas de TA tendance, de TA compréhension, de TA vison et de TON interprétation, mais qui eux ont passés leurs vies pour l’Islam, à étudier l’Islam et à enseigner l’Islam, qui pour certains ont étaient dans des situations insoutenables (prison, torture….), et qui n’ont pas fléchis, toi tu arrives et op, parce que tu suis une vision et interprétation de la religion, toutes les autres sont fausses et déviantes? Bravo pour la leçon d’humilité. Et oui il y a des partis de texte à prendre littéralement, et d’autres à prendre avec de la réflexion. Et toi, sur les textes que j’ai pris le temps de taper, tu que déjà dis, prend la forme alors qu’il faut prendre le fond.

        As salam.

      3. yahyâ al-baljiki

        Peut-être que j’en ai un peut marre de votre mauvais comportement et vous le fait savoir ainsi???

        Il aurait été mieux donc, pour vous, de vous remettre en question, de vous demander pourquoi ou comment se fait-il que je ne vous passe plus le salam (ou n’y répond plus) alors que je le faisais avant, au lieu de continué dans votre mauvais comportement et de faire l’amnésique, en toute mauvaise foi…

        « De la part du spécialiste en inversement pour ne jamais répondre aux questions, cela devient un compliment »

        Je vous ai maintes fois répondu, mais si mes réponses ne sont pas corrects, faut me corriger alors, avec arguments (comme quant je vous ai expliquer pourquoi Le Lune n’a rien prouvé. D’ailleurs on comprend pas pourquoi, encore plus bas, il vient nier ce qu’il a voulu prouver plus haut, mais bon c’est le personnage aussi… Existe-t-il réellement, dans le monde réel??? : ), sinon ce n’est qu’un leurre…

        C’est unternet aussi… : )

        Après bon, vous jouez avec les mots, mais vous pouvez m’expliquer alors, au lieu d’accuser sans explications (comme si ça suffisait), mon supposer « littéralisme extrême », parce que je ne suis même pas sûre que ce que j’ai dit était pour ce que vous pensez être dans ce que vous avez dit???

        Surtout qu’en parlant de fond on reste dans le littérale, donc ta remarque n’a aucun sens, quelque part on n’est toujours en mode télé…

        A moins que pour une foi tu vas enfin te décider de sortir des phrases toutes faites et enfin rentrer dans le vif du sujet, en argumentant sur du concret, etc???

        Même des liens, il n’y a rien de honteux à mettre des liens, bien au contraire…

        Admettre son faible niveaux ou de ne pas être capable de bien répondre comme il faut, ce n’est pas un manque d’humilité, bon maintenant celui qui se cache, sera moins caché ensuite, ça c’est vrai aussi…

        « Ce n’est pas moi qui passe du temps devant la télé et devant tes savants google et youtube. Tes commentaire le prouves. »

        Non mais le disque est rayé là, en plus de tomber dans le mensonge, tu te moques de Shaykh Al-Fawzan???

        Vu que j’ai mis qu’un lien de lui, moi c’est ainsi que je le vois et comprend…

        Surtout que je t’ai déjà donner d’autres lien (comme, par exemple, celui plus bas) et visiblement t’a recherche de la vérité est au point mort, vu que t’avais toi même dis que t’avais survolé ou je sais plus quoi, bref que ça ne t’intéressais pas, donc ne vient pas ensuite faire comme tu fais…

        http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10083

        D’ailleurs même les autres liens que j’ai donné, sur cette page, tu ne semble même pas avoir pris le temps d’y aller…

        Après quant quelqu’un, faute d’arguments, vous fait le coup de la leçon sur l’humilité, afin d’en cacher son propre manque, bon…

        C’est tellement un classique de la manipulation que ça en devient contre productif pour celui qui agit ainsi…

        Puis comme c’est des techniques et « arguments » qu’on a souvent vu et entendu chez un certain type de personnes…

        Ca passe plutôt mal…

        Si je suis dans le faux, dit sur quoi et prouve le, tu me feras du bien même en agissant ainsi, mais ne vient pas faire comme tu fais…

        Surtout que faudrait m’expliquer comment un groupe (en l’occurrence les Ikhwans) qui n’existait pas avant sa création, aurait put exister bien avant sa création???

        Ou comment ce qui a été considéré depuis des siècles comme des bid’ahs ne le serait plus d’un coup???

        Juste parce que ça contredit la propagande des ikhwans qui voudrait nous faire croire que tout ça, après tout, ça ne seraient que des divergences secondaires et là où elles seraient permises, sinon on serait intolérant, sectaire, etc comme qualificatifs qui ne prouvent rien en eux même, sans explications, sans preuves, sans arguments valables et recevables et qu’on peut donc allègrement renvoyer sur ceux qui ont accusé, sans rien argumenter, sans rien prouver, mis à part blabla…

  33. Antoine

    As salam alaykoum Yahya.

    Le « taghout » comme tu dis, n’est il pas de vos amis intime? Car dans l’idéologie « wahhabo/takfiriste/sectaire », l’alliance, la soumission et surtout le soutient aux despotes/monarques ou aux militaires/putschistes fondé sur aucune légitimité islamique, est une règle non?

    Je dis bien « wahhabo/takfiriste/sectaire », car malheureusement,visiblement tu as du mal avec l’idéologie pronée par Ibn Tamiyya et Abdel Wahhab, car de leurs enseignements, tu as dévié sur une compréhension méthodologique, wahhabo/takfirite/sectaire.

    Tu as dans TON discours, des certitudes arrogantes qui te rende à la foi aveugle et intolérante à toutes divergences (le propre du sectaire) sur les questions ou pourtant il y a matière à interprétation et compréhension.

    TON discours, qui ce base sur «J’AI là vérité », «J’AI là seul bonne compréhension et interprétation de l’islam», et qui de plus, en permanence dit de ceux qui ne sont pas de TA vision et TA compréhension, ils sont des ignorent, des égarés, des innovateurs, voir même des mécréants pour certains, ce rapproche fortement de l’Idéologie/méthodologie takfiriste.

    As salam.

    1. yahyâ al-baljiki

      Merci pour ce copier/coller qui était pour quelqu’un d’autres, ça prouve la non valeur de ce qui est dit, vu que c’est un générique…

      Ceux qui s’oppose à vous sont donc des “wahhabo/takfiriste/sectaire”, générique…

      Déjà que « wahhabite » ne veut rien dire et est un invention des anglois, comme « islamiste » l’est des françois et ne veux tout aussi rien dire, vu qu’on y trouve tout ceux qui résistent à leur invasions, qu’ils soient dans la bid’ah ou pas, alors que c’est présenté, par eux, comme une bid’ah, à la base…

      Mais c’est vrai, j’avais oublié les bienfaits de ce que vous prônez pour la Libye (combien de muslims morts ou réfugiés ailleurs?), la Syrie, etc…

      Vous voulez maintenant la même chose en Égypte??? Voir en Tunisie, Algérie, etc… ???

      Choisir le moindre mal veut-il dire être content et satisfait de ceci ou cela???

      Par contre laissé tombé le moindre mal, le bien commun, pour sa secte, prouve bien le côté sectaire de ceux qui agissent de la sorte…

      Moubarak, comment, ou à cause de qui et de quoi, il est arrivé au pouvoir???

      Et après, hop, inverzion accusatoire…

      Surtout que quant on regarde les têtes des takfiris, on voit la plupart du temps, si pas constamment, des Ikhwans, le plus connus étant Saïd Qoutb, mais bon, la propagande s’accommode de ce genres de contradictions ou on accuse l’autre de ses propres tares…

      Puis franchement, revenez sur terre, regardez si ceux qui vous soutiennent ne sont pas des « taghouts » eux aussi, même pire des fois…

      Ah oui c’est vrai, appliquer les peines de la shari’ah ne fait pas partie de la shari’ah, c’est ça???

      Non mais, déjà que d’autres ne font même pas ça, et pourtant vous ne dites rien sur eux???

      Il était où Qardawi et ses défenseurs pour l’histoire du poète???

      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/qatar-un-poete-condamne-a-perpetuite-pour-un-hommage-a-la-revolution-tunisienne_1193602.html

      Il était trop occupé à la télé a répandre la fitnah chez les autres, mais pas chez lui, ou plutôt, là où sont employeur vie…

      Donc même pour ça, les Sa’ouds, les pires???

      En prison à vie ou pour quelques mois, quel est le pire???

      Surtout que le dirigeant se doit de préserver la cohésion, etc… même le lune l’a dit, admis, quant il s’agissait du Hamas…

      Donc pourquoi ce deux poids deux mesures constamment de votre part???

      Après je suis pas savants pour pouvoir discuté si ceci ou cela c’est bon ou c’est trop, ou pas assez, voir même injustifié, je ne rentre juste pas dans le jeux de la zizanie que vous entretenez et laisse cela à Allâh qui sait et jugera sans injustices aucunes, au jour du jugement…

      Et admet, justement, mon ignorance, pour ne pas rentré dans ce qui me dépasse, au contraire de vous et vos semblables il me semble…

      Que dire quant ça vient avec des critères occidentaux à la bisounours, que l’occident ne respecte même pas…

      D’ailleurs il n’existe aucun hadiths authentique du Prophète صلى الله عليه و سلم sur les dirigeants???

      Lui aussi صلى الله عليه و سلم, soutiens le taghout???

      Parce quelque part c’est ça que vous dites finalement…

      Ce n’est donc pas en utilisant des tazeurs idéologique ou en accusant les gens que vous prouverez quoi que ce soit, ou apporterez une preuve de ce que vous affirmez, sans le dire trop ouvertement, mais apparemment les liens, que je vous ai déjà donné, sur les ikhwans, ne disaient pas n’importe quoi, au contraire de vos habituels déni et autre négations… : )

      Sinon pourquoi redire constamment la même propagande vague et non précise (afin de tromper sur le flou), mais ne réagir que quant je parle des shiite au lieu des soufis, ash’aris, matouridis ou autres… ???

      Et encore, je présume que ça réagit aujourd’hui, par rapport au sujet, ou la situation, etc… en bon politicien qui sait qu’il faut dire ce que les gens ont envies d’entendre…

      Donc merci pour cette enième tentative minable de diverzion, et divizion… Mais c’est rappé…

      Quant au faite que de ne pas aimé se faire prendre par derrière, c’est être intolérant, bon… : )

      J’ai toujours pas vu un seul argument (en Islâm) pour venir me faire changer d’avis sur, par exemple, le shirk de wahdatal-woujoud, ni même une seul argument qui me ferait changer d’avis et prendre ça pour une simple divergence d’opinions, basé sur des interprétations…

      Après, encore merci de m’accuser de ce que j’ai jamais dit ou prétendu, je dis que la vérité c’est le Qour’ân et la sounnah avec la compréhension des pieux prédécesseurs ou salafous-sâlih…

      Souvent on est d’accord sur ça, donc apporte une preuve, pas « blabla, intolérant, sectaire, fanatique, etc… », non, une preuve, en Islâm…

      Surtout que la fanatique c’est celui qui suit un avis, même quant on lui a prouvé qu’il est faux, et le muslim se doit de chercher et suivre la vérité, en principe, normalement…

      Donc moi je ne soutiens pas les ikhwans en accusant les autres de sectaires, alors que je n’ai aucunes preuves pour le groupe que je soutiens, je soutien de revenir aux textes avec la bonne compréhension, celle de ceux par qui nous a été transmis la religion!!!

      Et c’est pas par les philosophes que l’Islâm nous a été transmis, mais bon…

      Enfin, je dirais, que tu t’estime bien guidé et moi égaré (même si tu pourra le nier), donc ton blabla ne prouve rien (juste une technique pour s’imposer), puis si on invoque Allâh, lors de chacune de nos prières, en lui demandant la guidance, c’est qu’elle n’est pas dans le sang…

      D’ailleurs, il n’existe aucun péché qui fasse sortir de l’Islâm???

      Les takfiris, n’en respectent pas les règles du takfir, et nous accusent de mourj’i pour cela (d’ailleurs pas qu’eux : ) , ou pour imposer un avis quant il y a divergence (pour raisons politiques bien souvent), donc là aussi, pourquoi faire dans l’inversion accusatoire???

      J’ai dit quelque chose sur ta personne, comme ceux qui s’empressent à rendre quelqu’un en particulier (ce qui est différent du général) ceci ou cela???

      Par contre je remarque que tu ne t’en est pas gêné sur la mienne, de personne…

      Arrête avec tes transfert psychologiques…

      Et un dernière foi, une bid’ah n’est pas une simple divergence permise, tu joue à kach-kach tout seul…

      1. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Affligent ta contradiction. D’un côté on est ouvert à tous de l’autre on est sectaires et takfiristes.

        As salam.

      2. yahyâ al-baljiki

        « Comme je l’avais déjà dis sur ce forum, les “Frères musulmans” sont un mouvement hétérogène avec plusieurs tendances et mouvances »

        Faudrait savoir ce que vous, vous dites vous mêmes finalement… : (

        La règle du taghout, en somme, mais bien tenté…

        Comme si vous n’aviez pas compris, ou apporté une preuve de cette fraternité sectaire qui serait d’être, ou ne pas être, chez les Ikhwans…

        Ou même prouvé que les bid’ahs sont considérées comme de simple divergences d’interprétation…

        D’ailleurs je me demande, comment ont-ils (les Ikhwans) réussit à passer de se faire recevoir en Arabie Sa’oudite pendant qu’ils étaient en trin de subir ce qu’ils subissaient en Égypte, par Nasser, à être rejeté par les Sa’ouds???

        Même si je sais, qu’essayer de comprendre c’est déjà de trop pour certains, voir est considéré comme approbation de ceci ou cela, mais bon… Terrorisme intellectuel tout ça!!!

        Que leurs ont-ils fait (aux Sa’ouds) pour qu’ils n’aient plus envie de les voir, les fruits de quel arbre, de quels mauvais comportements, les Ikhwans, récoltent-ils???

        Et ne me dites pas comme les juifs, c’est toujours de la faute des autres, on est toujours innocent, ça c’est de la propagande…

      3. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « D’ailleurs je me demande, comment ont-ils (les Ikhwans) réussit à passer de se faire recevoir en Arabie Sa’oudite pendant qu’ils étaient en trin de subir ce qu’ils subissaient en Égypte, par Nasser, à être rejeté par les Sa’ouds??? »

        Effectivement ils ont étaient rejeté par les monarques saouds, pourquoi, ils avaient pas peurs pour leur trône et leur monarchie? D’ailleurs ils ont toujours aussi peur non?

        As salam.

      4. yahyâ al-baljiki

        Et c’est pour ça qu’ils les ont fraternellement accueillit chez eux???

        Moi le type que j’accueil chez moi pour lui venir en aide, puis qui veut m’expulser de chez moi et me piquer ma barak, j’suis pas sur que je vais le laisser faire, de peur qu’on me dise que j’ai peur pour mon bien, mais bon, malhonnêteté de la propagande…

        Mais merci pour votre réponse, on voit là bien toute la « fraternité » des Ikhwans et leur art du coup de couteau dans le dos en remerciement…

        Après rien de nouveau sous le soleil, tout comme rien de nouveau sur la manipulation perpétré par les jaloux, qui parfois, ou souvent, sont encore pires…

        Les leçons de 1789, 1917, etc…

      5. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « “Comme je l’avais déjà dis sur ce forum, les “Frères musulmans” sont un mouvement hétérogène avec plusieurs tendances et mouvances”

        Faudrait savoir ce que vous, vous dites vous mêmes finalement… : (, » par rapport à quoi?

        « La règle du taghout, en somme, mais bien tenté… » Donne moi la définition du « taghout ».

        Plusieurs réponses et/ou commentaires sont en attentes de validation de la part du modérateur.

        As salam.

      6. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        « Et un dernière foi, une bid’ah n’est pas une simple divergence permise, tu joue à kach-kach tout seul… » donne moi la définition de « bid’ah ».

        Mais les preuves on les attends toujours aussi de votre part. Des questions très claires on étaient posées, les réponses on les attends toujours.

        As salam.

      7. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Peux tu me dire quel son les fondements de la religion? Et s’il te plait pas un de tes copier coller, ni un de tes liens.

        As salam.

      8. yahyâ al-baljiki

        Tu ne sais pas toi même quel est le fondement de ta religion et sur base de quoi se fait, se base, cette fraternité???

        Le premier point, le Tawhid, première partie de l’attestation de foi…

        Si déjà là il y a un problème, il y a un sérieux problème et c’est pas une petite divergence sur quelque chose de secondaire ou moins important ou sujet à différentes interprétations, sauf pour ceux qui refusent et rejettent la vérité…

        Le deuxième, la deuxième partie de l’attestation de foi, avec sa bonne compréhension, qui rejette justement toutes les bid’ahs…

        Ce qui fait que le pieux sera toujours plus aimé que le pervers, ou l’innovateur, et c’est normal et logique, tout comme la foi augmente et diminue, voir parfois même disparait…

        T’es d’accord au moins avec ça, tu ne va pas contredire ça, en disant, par exemple, que la foi du pieux est identique que celle du pervers et que l’amour qu’on leur porte sera la même???

        Ou qu’il faut aider les deux quoi qu’ils fassent???

        Aider le pécheurs dans le bien, ok… mais pas dans le mal!!!

        Après, les 5 piliers de l’Islâm et les 6 piliers de la foi, puis on développe…

        Non???

        Même si personnes ne marche avec des étiquettes sur la tête, mais bon…

        Ne parlons même pas de ceux qui croient que la foi est dans le sang et qu’un blanc ne peut être un muslim (alors qu’eux même vont adorer des tombes), ou que leur couleur de peau indique forcément leur religion, et cela même s’ils sont en mode caméléon (ou colonisé), qu’ils ressemblent (physiquement et vestimentairement) à des portugais, espagnoles ou italiens du sud, ce qui crée confusion et vice versa pour ces mêmes chrétiens du sud, mais bon…

        Mais écoute les cours sur al-wala wal-bara au lieu de perdre ton temps (et le miens) à me poser des questions…

      9. yahyâ al-baljiki

        Tu prend même pas l’effort d’aller aux liens que je donne, et tu joue les gamins???

        On voit le niveaux… : )

      10. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        J’ai plus de trente ans, donc le gamin désolé se n’est certainement pas moi.
        De plus, moi je ne joue pas, je te pose des questions simple et sérieuse tu ni répond pas.
        Afin pour tes liens, ta propagande internet n’est en effet pas du niveau ou j’espère être.

        As salam.

      11. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Je vois que tu as pris l’explication du cite super orienté « la science légiféré .com ».

        Je vais me permettre de compléter car ils sont restés très succin, à croire encore une fois que seul leur avis et leur compréhension existe.

        Je vais même prendre la même référence, l’Imam Ash-Shâtibi.

        « Au sens terminologique, l’Imam Ash-Shâtibi définit le terme « bid’a » comme étant « une manière d’agir inventée dans le domaine de la religion, qui ressemble à une pratique culturelle légale, dans l’intention de pousser à l’extrême l’adoration de Bien ». Cette définition nous apporte des éléments de compréhension indispensables.

        Premièrement: D’après cette définition, la « bid’a » correspond à l’innovation en matière de religion, introduire quelque choses de nouveau dans le domaine de la religion. Dans ce sens, la « bid’a » constitue un égarement qu’il faut rejeter conformément aux hdith: « Celui qui introduit dans notre religion une innovation qui lui est étrangère, doit la voir rejetée. », « Gardez-vous des innovation, car chaque innovation est une source d’égarement ».

        en revanche, l’innovation dans le domaine du profane n’est pas réprouvée et n’est pas concernée par les hadiths précédents. Contrairement à ce que pensent certains jeunes musulmans enthousiastes, manger à table, utilisant des cuilières, couteaux, fourchettes….n’est pas « bid’a » au sens terminologique de terme, de la même façon que manger par terre, avec ses mains ne correspond pas à la « sunna ». Il en est de même pour la tenue vestimentaire.

        Ainsi, nous sommes loin de la définition que certains donnent à tort à la « bid’a », à savoir, qu’il s’agit de tout ce que le Prophète ‘saws) n’a pas fait!
        Faire ce que le Prophète ‘saws) n’a pas fait ne relève pas forcement de la « bid’a » réprouvée. En effet, les compagnons ont fait des choses après la mort du Prophète (saws) ce que le Prophète (saws) n’a pas fait de son vivant. »

        .

      12. Antoine

        deuxième parite

        « Deuxièmement: L’imam Ash Shatibi dit: « une manière d’agir inventée dans le domaine de la religion ». Il s’agit donc d’une chose inventée qui n’a aucun fondement. Cette précision est très importante. Elle permet d’exclure de l’innovation réprouvée ce qui suit:
        1 Ce qui résulte de diverses interprétations d’un même texte.
        2 Ce qui se réfère à un texte ne serait-ce que faible « da’if ».

        Premier cas: ce qui résulte de diverses interprétations d’un même texte: Prenons par exemple la question de l’invocations de Dieu en groupe ou de la récitation collective du Coran.

        Le Prophète (saws) dit: « Dieu le Très Haut a des anges qui parcourent la terre à la recherche des cercles d’évocation de Dieu. Dés qu’ils trouvent des gens en train d’évoquer Dieu Honoré et Glorifié, ils s’appellent les uns les autres: « Venez à l’objet de vos recherches » Ils étendent sur eux leurs ailes jusqu’au ciel inférieur. Leur seigneur leur demande: Que disent Mes serviteurs? » Ils disent: « Ils Te Glorifient, chantent Ta grandeur et Ta Louange et Te Glorifient ». »

        « Il y a plusieurs autres hadiths si tu veut que je te les cite je le ferai. (Hadiths Al Boukhari et Mouslim) »

        Qu’est ce qui m’empêche de comprendre que ces hadiths concernent le fait de ce réunir en cercle pour invoquer Dieu, à haute voix et en groupe? Rien! Ma compréhension est tout à fait conforme aux régles linguistiques établies par la science des fondements du droit musulman. Par conséquent, non seulement le fait d’invoquer Dieu est permis, mais recommandé.

        D’autres comprendront qu’il s’agit d’individus se trouvant dans un mêm espace, mais invoquant Dieu individuellement.

        En quoi cette compréhension serait plus plausible que la première? Pourquoi la deuxième correspondrait elle à la sunna alors que la première constiturait une innovation?

        On peut ne pas être d’accord. on peut pencher pour un avis plutôt que pour u autre, mais on ne peut qualifier l’un des deux d’innovation dès lors qu’il soit déduit d’une compréhension probable d’un texte. »

      13. Antoine

        Troisième partie:

        « Deuxième cas: si un avis se réfère à un texte ne serait ce que « da’if » on ne peut le qualifier d’innovation. Prenons par exemple la prière d’exaltation, la plupart des traditionalistes le jugent faible. Mais lorsqu’un hadith est jugé faible, cela ne signifie pas d’une manière catégorique, que le Prophète (saws) ne l’a jamais formulé. Par conséquent, si quelqu’un nous disait: étant donné qu’il existe toujours une éventualité que le Prophète ‘saws)l’ait dit, par précaution, je préfère accomplir la prière d’exaltation (tasabih). On pourra alors lui dire qu’il vaut mieux ne pas la faire car on ne met pas en patique un hadith faible, mais en aucun cas, on pourrait lui dire qu’il s’agit d’une innovation.
        Il est de même pour le fait de passer les mains sur le visage après avoir imploré Dieu, il existe deux hadiths faibles à ce sujet. Par conséquent, on ne peut qualifier cette action d’innovation. »

      14. Antoine

        Quatrième partie

        « Certains savants ont donné à l’innovation « bid’a » un sens large englobant tout ce qui n’existait pas du temps du Prophète (saws) aussi bien dans le domaine cultuel que dans le domaine du profane, que cette innovation soit condamnable ou pas. Parmi les savants qui adoptent cet avis nous citions: l’Imam Ash Shafi’i, puis al-‘Iz ibn ‘Abd as salam, an Nawawi et Abou Shama parmi les shafiites, al Qarafi est az Zorqani parmi les malikites, Ibn ‘Abidin parmi les hanafites, Ibn al Jawzi parmi les hanbalites et ibn Hazm parmi les dhahirites.

        Selon cette approche, l’innovation « bid’a » correspond, comme l’a défini al-‘Iz ibn ‘Abd as Salam, à « tout ce qui est fait n’existant pas du temps du Prophète (saws). Elle est divisée en innovation obligatoire (bid’a wajiba), innovation interdite (bid’a mouharrama), innovation recommandée (bid’a makrouha) et innovation licite (bid’a moubaha). Elle est obligatoire si elle est soumise aux normes de l’obligation, interdite si elle est soumise aux normes de l’illicite, recommandée si elle est soumise aux normes de la recommandation, répréhensible si elle est soumise aux normes de la répréhension, licite si elle est soumise aux normes de licéité » »

      15. Antoine

        Cinquième partie

        « Il est de notre devoir d’attirer l’attention sur la nécessité de définir certaines notions et d’éclaircir les termes qui suscitent une certaine polémique, en évitant les détails qui ont fait l’objet de plusieurs ouvrages spécifiques, le tiens donc à tirer l’attention sur les points suivants:

        1 Il est nécessaire de faire la distinction entre le sens littéral de l’innovation et son sens terminologique.

        2 En effet, l’innovation au sens littéral du terme ne constitue pas forcément une cause d’égarement menant à l’Enfer. C’est dans ce sens que ‘omar dit en voyant les musulmans accomplir les prières de tarawih derrière Oubey ibn Ka’b: « Quelle belle innovation! » (rapporté par al Boukhari)
        L’imam al Ghazali dit dans son livre « la revification des sciences de la religion » lorsqu’il aborde la question de l’écriture du Coran et la ponctuation de ses lettres: « il n’empêche qu’il s’agit là d’une innovation, et combien d’innovation se sont avérées bonnes à l’instar de ce qui a été dit des prières du tarawih en commun: Elles fond partie des innovations de ‘Omar et il s’agit d’une bonne innovation. Quant à l’innovation condamnable, elle réside dans ce qui contredit la tradition « sunna » anciennement établie ou qui risquerait de la dénaturer.

        L’innovation condamnable est en matière de religion. Cependant, délimiter le domaine strictement religieux du domaine du profane représente une grande difficulté dans la mesure ou l’islam est une organisation compléte et globale qui n’a laissé aucune question relatve à cette vie sans y approter une explication qu’elle soittextuelle ou allusive, explicite ou implicite. Les textes prouvant ceci sont nombreux. Néanmoins, l existe des questions relatives au dmaine du profane qui n’exigent de nous aucune conformité normative à l’instar du récit de la pollinisation des palmiers dans le quel le Prophète (saws) dit: « Vous êtes plus à même de connaître les questions de votre vie » (rapporté par Mouslim) »

      16. Antoine

        Continuons sur la « bid’a ».

        Prenons école par école et avis de savant par avis de savant.

        « Au sein de l’école Hanafite.

        Ibn ‘Abidin dit: « L’innovation peut être obligatoir comme le fait d’apporter des arguments pour répondre aux adeptes des groupes égarés ou d’apprendre les règles de la grammaire pour comprendre le Coran et la Sunna. Elle peut être recommandée comme le fait de construire des forteresses ou des écoles, ainsi que toute bonne action n’existant pas des premiers temps, répréhensible comme le fait de décorer les mosquées, licite comme le fait de manger, boire ou se vêtir ai delà de l’indispensable ».

        Badr ad-Dine al-‘Ini dit dans son commentaire de Sahih al-Boukhari (11/126), en commentant les prospos de ‘Omar ibn al-Khattab au sujet de la prière de tarawih: « Quelle belle innovation que voici »: « L’innovation correspond en principe au fait de faire quelque chose de nouveau qui n’existait pas du temps du Prophète (saws). Par ailleurs, l’innovation est divisée en deux catégories: Si elle s’intègre dans ce que la législation juge bon, alors il s’agit d’une bonne innovation. Et si elle s’intègre dans ce que la législation juge mauvais, alors il s’agit d’une mauvaise innovation. » »

      17. Antoine

        Au sien de l’école Malikite.

        Az-Zorqani dit dans son commentaire du « mouatta » en commentant la parole de ‘Omar précitée: « Il la qualifia d’innovation car le Prophète (saws) n’a pas instauré le fait de se réunir pour l’accomplir et parce qu’elle n’existait pas non plus du temps d’Abou Bakr. Elle (l’innovation) correspond au sens littéral ce qui est inventé sans se référer à un modèle au préalable. Au sens juridique, elle se définit par opposition à la sunna, c’est ce qui n’existait pas du temps du Prophète (saws) et elle est concernée par cinq statuts juridiques. »

        Al Wansharisi dit dans son livre « al-mi’yar al-mou’rab »: « Nos compagnons (les savants de notre école), même s’ils s’accordent à réprouver les innovations d’une manière générale, la véritable analyse permet de conclure qu’ils divisent l’innovation en cinq catégories » Puis il cite les cinq catégories en donnant des exemples de chacune d’elles. Ensuite, il dit: « La vérité sur l’innovation est qu’elle soit exposé aux normes de la législation, elle aura le statut selon les normes dans lesquelles elle s’intègre. Et après avoir pris connaissance de cette acquisition et théorisation, la parole du Prophète (saws): « Toute innovation est une source d’égarement » fait sans doute partie des textes dont les termes sont généraux mais dont les sens sont restreint, comme le stipulent les Imams, que Dieu les agréent. » »

      18. Antoine

        Au sein de l’école Shafi’ite.

        « L’Imam ash-Shafi’i dit: « Les innovations sont de deux sortes: une innovation qui contredit le Coran, la Sunna, une information traditionnelle ou un avis consensuel, il s’agit là d’une innovation source d’égarement. La deuxième, est une chose inventée faisant partie du bien et qui ne contredit rien de tout cela. Il s’agit là d’une innovation non réprouvable.

        Abou Hamid al-Ghazali dit: « Tout ce qui est innové n’est pas interdit. Ce qui est interdit, c’est l’innovation qui contredit une sunna établie ou suspend ce qui appartient à la législation en présence de sa raison d’être. Bien au contraire, l’innovation peut être dans certains cas obligatoire si les causes venaient à changer »

        An-Nawawi dit dans son commentaire de Sahih Mouslim, en commentant la parole du Prophète (saws) « Et toute innovation est une source d’égarement »: « Il s’agit d’un texte dont les termes sont généraux mais dont le sens est restreint. Les savants disent que l’innovation est divisée en cinq catégories: obligatoire, recommandée, interdite, répréhensible et licite. Parmi les innovations obligatoires: L’argumentation rationnelle pour répondre aux athées et aux innovateurs. Parmi les les innovations recommandées, la composition des livres et la construction des écoles et des forteresses. Parmi les innovation licites: Toute sorte de nourriture au delà du besion. Les innovations interdites et répréhensibles sont évidentes. J’ai exposé ce sujet avec ses arguments détaillés dans « tahdhid al asma wa al loughat ». Si ce qui à été évoqué est désormais connu, on sait alors que le hadith fait partie des textes dont les termes sont généraux pais dont le sens est restreint. Il en est de même pour tous les hadiths senblables relatés à ce sujet. La parole de ‘Omar ibn al Khattab à propos de la prière de tarawih, appuie ce que nous avons dit. »

      19. Antoine

        Au sien de l’école Hanbalite.

        Shams ad-Din al-Ba’li dit dans son livre « al-matla’ ‘ala abwabi al-mouqni' » au chapitre du divoirce: « L’innovation est ce qui est fait sans se référer à un modèle au préalable. Il existe deux sortes d’innovations: une innovation de guidance et une innovation d’égarement. Par ailleurs, l’innovation est divisé en fonction des cinq statuts juridiques. »
        Ainsi il existe, selon cette approcjhe deux sortes d’innovation:
        Une innovation source d’égarement: il s’agit de toute innovation qui contredit le Coran et la Sunna.

        Une innovation relevant de la guidance: Toute innovation conforme au Coran et à la Sunna. »

      20. Antoine

        C’est bon, assez détaillé ou tu veux encore? Au moins à l’avenir peut être cela te fera inshallah parlé et employer le mot « bid’a » avec science, justesse et sans phobie.

        As salam.

      21. yahyâ al-baljiki

        Je suis sensé comprendre quoi de nouveau???

        Que le Soufisme, le Ach’arisme ou autres du genres et même le mouvement des Ikhwans sont de bonnes innovations dans la religion???

        Qu’il y a de bonnes innovations dans la religion et de mauvaises dans la religion???

        Quel arnaques, si c’est ça…

        Que je ne sais pas faire la différence entre l’innovation dans la religion (celle dont on parle en général quant on parle des bid’ahs, du moins en Islâm, c’est sous entendu ou tellement évident (parce que connus en principe, surtout si on est un étudiant) que non précisé à chaque fois) et celles qui ne sont pas dans la religion et donc ne sont pas considérées comme des innovations (bid’ahs) dans le sens législatif (celles avec quoi les innovateurs lance leurs ambiguïtés pour fair accepté, par tromperie et ruse, leurs bid’ahs dans la religion. Comme si la bid’ah de l’ordinateur posait un problème, sauf si on l’utilise dans le mal, évidement)???

        Comprend pas ce que je dois comprendre???

      22. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Donc si tu savais déjà, maintenant dis nous quel sont les fondement de la religion, les fondement qui engendre justement ces mauvaises « bid’a »? C’es tu faire la différence entre les actes cultuels et profanes?

        As salam.

      23. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        L’innovation religieuse est à différentier des autres innovations.
        Vous avez la définition et l’argumentaire sectaire sur ce sujet, concernant la parole “Quelle belle innovation!”, elle est détourneé de son sens, car rappelez-vous que Le Prophète l’avait pratiqué, mais à préférer de cesser de la mettre en pratique de crainte qu’ALLAH Ta’âla n’en fasse une obligation pour les musulman(e)s, les compagnons n’ont donc fait que revivifier une Sounnah, d’où la réaction de ‘Oumar ibn al-Khattab [Qu’ALLAH l’agréé] lorsqu’il l’a constaté par la suite.

        Il n’y a pas de bonne et de mauvaise innovation d’un point de vue religieux … C’est exprimé dans les enseignements que vous citez mais que vous détournez de leurs sens réels. Craignez ALLAH.

  34. Antoine

    As salam alaykoum Yahya.

    Répond s’il te plait. Les « soufis » en général, sont ils tes frères en islam?
    Les « Ikhwans » en général, sont ils tes frères en islam?
    Les « ash charites » en général, sont ils tes frères en islam?

    As salam.

    1. yahyâ al-baljiki

      Ou ai-je dit que c’est des mécréants, tous ou directement???

      N’ai-je pas mis un lien sur le soufisme plus haut???

      Par contre ‘Ibn ‘Arabi a bien été jugé et a reçu la peine méritée pour sa mécréance il me semble… Non???

      Donc pourquoi vouloir se taire, pour raisons politique, sur les bid’ah, alors que le Prophète صلى الله عليه و سلم a mis en garde contre???

      Et pourquoi je devrais suivre des cours, en Islâm, ou arabe, chez quelqu’un qui invoque les morts???

      1. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Tu te défile une nouveelle fois, réponse simplement. Comme aux autres questions déjà posées. Répond simplement.

        Qui ta dis d’aller suivre des cours cher quelqu’un qui invoque les morts? Allez reste concentré et répond simplement.

        As salam.

      2. yahyâ al-baljiki

        J’ai répondu, mais t’as pas compris…

        Et arrêtes d’essayer d’inverser la réalité en faisant comme si c’était moi qui esquivait, alors que ta posture est justement une esquive pour éviter tout ce dont à quoi tu ne veut faire face et qui est plus haut…

      3. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Question 1: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un ordre d’ALLAH azza wa jel? OUI/NON?
        Question 2: l’Union et la Fraternité entre les musulmans est il un fondement de la religion? OUI/NON
        Question 3: quel est la priorité, l’Union et la Fraternité ou la division sur les questions secondaires sujettes à interprétations? OUI/NON
        Question 4: Un musulman même dans un égarement, une innovation, une ignorance ou encore une erreur, doit t’il être exclue de la communauté, n’a t’il plus droit à la fraternité de sa communauté? OUI/NON?
        Question 5: Qui pour juger ou décidé, si tel ou tel musulman à le droit ou non, à la Fraternité de la communauté? VOUS? VOS SAVANTS? VOS DIRIGEANTS?
        Question 6: qu’appel tu une “fraternité légale”, Peut être, une fraternité sélective (donc sectaire), qui viserait seulement les musulmans jugés “bon” car partagent TA vision et TA compréhension de l’islam, puis tous les autres (mauvais musulmans à tes yeux voir pas musulmans du tous), n’auraient le droit à rien même pas un regard? OUI/NON?
        7 Les “soufis” en général, sont ils tes frères en islam? OUI/NON?
        8 Les “Ikhwans” en général, sont ils tes frères en islam? OUI/NON?
        9 Les “ash charites” en général, sont ils tes frères en islam? OUI/NON?
        10 Quel sont les fondement de la religion?

        As salam.

      4. yahyâ al-baljiki

        « Hassan Al Banna quand il avait une vingtaine d’années. Anecdote tirée de ses mémoires »

        « Qui ta dis d’aller suivre des cours cher quelqu’un qui invoque les morts? Allez reste concentré et répond simplement »

        On a l’amnésie utile à ce que je vois, c’est bien, au moins ça éclaire encore plus sur à qui on a affaire, pour rappel…

        http://www.salafidemontreal.com/index.php/articles-ouvrages-traductions-et-fatawa/divers-sujets-refutations/33-ils-laissent-les-vraies-idoles-et-s-attaquent-aux-dirigeants.html

      5. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Il y a une différence entre invoqué et visité un mort; De plus je tes déjà demandé si tu avais lus se livre pour comprendre le texte dans son ensemble et ne pas juste parlé sur un bout de citation sortie du texte afin de dénigré le visé., jamais répondu comme d’habitude.

        As salam.

      6. yahyâ al-baljiki

        C’est plutôt toi qui, après vérification, n’a put contredire ce qui est rapporté ou prouver que c’était sortit du contexte ou autres mauvaises suppositions, ou même qu’il a écrit (dans ses mémoires) qu’il était revenu de cela (capable d’écrire un truc, donc l’autre aussi normalement, sinon, on garde que ce qui est prouvable, même si ça te déplait), bref tu défend ta secte…

        « Par exemple : (Hassan Al-Banna) avait l’habitude de réciter les paroles d’une chanson lors de la célébration de la naissance du prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam) (la Bid’ah du Mawlid). Durant les premières nuits du mois Islamique de Rabi’ Al-Awwal, il disait :

        Ce bien-aimé [1] s’est présenté avec les bien-aimées.

        Pardonnant à tous ce qui s’est passé et produit.

        Ces paroles furent rapporté par son frère, ‘Abdur-Rahman Al-Banna, dans son livre, Ahdaath sana’at at-taarikh. »

        « [1] Le prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam). »

        « Et ‘Omar At-Tilmisaani (un des premiers guides (Mourshides) de la secte des Ikhwaans après Al-Banna) a dit : « Il n’y a pas de Shirk, ni d’idolâtrie dans le fait d’invoquer les hommes pieux. En fait c’est une question de sensation et de goût (Tadhawwouq). » Ainsi que d’autres paroles qui sont mentionnées par ces gens. »

        Liens plus haut, mais rien n’est preuve dès que ça vous dérange…

        Tiens t’as vérifié (dans le lien que je t’ai donné, sur page wiki) l’histoire de l’argent pour la construction de la mosquée reçue par Al-Bannâ de l’Agence du canal de Suez???

        Parce que Tarik Ramadan semble confirmer cela, comme quoi c’est pas bien de se moquer en disant juste « lien wiki », sans vérifié si ce qui est sur wiki est vrai ou faux…

        Mais c’est peut-être une mauvaise traduction en français d’un livre écrit en français, ou je ne comprendrais pas le français dans son contexte??? : )

      7. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Tu dis: « Hassan Al Banna quand il avait une vingtaine d’années. Anecdote tirée de ses mémoires”

        “Qui ta dis d’aller suivre des cours cher quelqu’un qui invoque les morts? Allez reste concentré et répond simplement”

        On a l’amnésie utile à ce que je vois, c’est bien, au moins ça éclaire encore plus sur à qui on a affaire, pour rappel… »

        Réponse, déjà il y a une différence entre invoqué les ports et visité les morts. Mais cela je te l’ai déjà dis.
        De plus, il est mentionné qu’il avait une vingtaine d’année, et il a quitté la confrérie soufie d’Al-Hasâfiyya à l’age de 17 ans.
        Pour finir, même si dans sa jeunesse, même si dans son parcours, même si dans son cheminement il a fait des erreurs, cela ne peut lui être reproché toute sa vie. Toi quand tu était plus jeune, tu n’en a pas fait? Crois tu juste de dire quand tu aura 40 ans, « oui mais lui quand il était jeune il faisait ceci ou cela, il disait ceci ou cela », et que l’on te juge sur sa toute ta vie alors que tu as évolués? Réfléchi un peut au lieux de suivre bêtement des sites propagandiste menteur, pervers et juste bon à critiquer tous le monde, alors qu’ils devraient en général déjà ce regardez.

        As salam.

      8. yahyâ al-baljiki

        De ma propre petite expérience, j’ai déjà écrit des truc erroné, puis je suis revenu sur la page pour corriger mon erreur…

        Et les Savants qui avaient déviés, ont écrits des livres quant ils sont revenu de leur déviance et pour dénoncé ce sur quoi il était avant et c’est ce qu’on rétien d’eux (ce sur quoi ils sont mort), et les cas sont connus, je pense justement à un de précis…

        Ou à celui-ci aussi, qui est revenu du shiisme…

        https://www.youtube.com/watch?v=daFcgv5UVp8

        Ainsi pourquoi Al-Banna serait capable d’écrire sa biographie, sans être capable de faire la mise en garde qu’il sied à cela, au moment opportun???

        Ceux qui le lisent pourraient croire qu’il approuve cela, en ne disant rien dessus…

        Je sais que, en général, vous n’aimez pas la critique, êtes souvent bien orgueilleux, mais c’est pas une idole…

        Puis quant je vois comment vous avez l’insulte, le mensonge et la calomnie facile dès qu’on vous parle de ce qu’y vous dérange ou dès qu’il s’agit de s’en prendre à des non Ikhwans (en les appelants de savants du palais (quel argument et après ça vient faire la morale), etc…) pour le « bien » de votre propagande, de votre partis, bon, je réfléchis, mais pas dans le sens que vous voudriez…

        Donner moi la référence, la preuve, livre, page (pour vérifier), avec traduction qu’il s’est mis à blâmer ces endroits où le shirk se fait en Égypte (voir même de nos jours, ils en dissent quoi?), ou le mawlid et les paroles de la chanson, et cela même si ça risquait de diviser ou d’avoir comme conséquence moins d’adhérents dans les rangs des ikhwans et je prend, mais ne me demander pas d’imaginer une preuve qui n’est pas démontrée…

      9. Antoine

        As salam alaykoum Yahya.

        Concernant Hassan Al Banna, je t’avais demandé si tu avis déjà lus pour parlé ou si tu ne te fiés qu’aux « si honnêtes, si pertinantes et si inpartiales » mise en garde.

        Si tu avais lus, et pourtant certains textes son en français (pas beaucoup certes mais pour ta question tu aurais trouvé), voici se que dis l’Imam Hassan Al Banna sur les tombes dans son épître des enseignements:

        Point 14: La visite des tombes, n’importe lesquelles, est une pratique licite de la façon transmise par la tradition prophétique. Par contre, implorer l’aide des morts, n’importe les quels, leur demander de satisfaire les besoins, de loin ou de près, leur destiner des voeux, leur éditier des mausolées, les éclairer par des cierges et attendre des miracles à leur contact, ainsi que de jurer par autre que Dieu, constituent des pêchés majeurs qu’il faut combattre. Par prévention, nous n’essayons pas de donner des interprétations à ces pratiques. »

        Citons quelques hadiths concernant la visite des tombes, car le fait qu’il est visité des tombes te contrarie.

        Le Prophète (saws) avait interdit en premier lieu la visite des tombes, puis l’autorisa en disant: « Je vous avais interdit de visiter les tombes, Désormais vous pouvez les visiter. » Hadith rapporté par Ahmed et al-Hâkim.
        ou encore
        « Visitez les tombes, car elles rappellent la mort. » Rapporté par Mouslim.

        COncernant le takfirisme.

        Voici ce qu’il dit toujours dans son étipre des enseignements.

        « Point 20: On n’excommunie pas un musulman qui a prononcé les deux attestations de la foi, qui agit en conformité avec celles ci et qui observe les obligations religieuses, pour la seule cause d’une opinion formulée ou d’un pêché commis, et si cette personne n’avait pas d’elles même exprimé sa non-croyance ou nié un élément reconnu comme impératif et essentiel à la religion, ou réfuté ce qui est clairement énoncé dans le Coran, ou interprété ses textes d’une façon que les règles de la langue arabe ne peuvent le permettre en aucun cas, ou commis un ace qui ne peut être interprété autrement que par la non-croyance. »

        As salam.

      10. yahyâ al-baljiki

        J’ai l’impression que google n’a pas chaumé… : )

        Après où tu a vu qu’il était question de la visite normal des tombes???

        Toujours cette façons répugnante d’agir…

        Il était question d’endroit connus pour des pèlerinage et d’êtres des endroits de shirk (ou de tawassoul diront d’autres), rien avoir avec ce que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit donc…

        Vous même vous l’avez reconnus, il me semble, alors pourquoi cette malhonnêteté ou technique constante que vous opérez et pratiquez???

        C’est comme ça que vous propagez l’amour???

        Pourquoi vous ne demandez jamais à l’intéressé avant d’affirmer sur lui ceci ou cela???

        Ceci dit, même si je n’ai pu vérifier ce que vous dites (c’est dans quel livre exactement?), comment doit-on comprendre cette parole???

        « constituent des pêchés majeurs qu’il faut combattre. Par prévention, nous n’essayons pas de donner des interprétations à ces pratiques »

        La fornication est aussi un péché majeur, non??? Fait-elle sortir de l’Islâm???

        Et que veut dire ne pas faire d’interprétation quant on parle de shirk???

        Et comment on doit comprendre le point suivant, que vous n’avez pas cité, si j’ai la même source???

        « 15- L’invocation de Dieu par évocation de l’un de ses serviteurs (at-tawassoul) constitue une divergence de vue relative aux ramifications de la jurisprudence concernant les modalités de l’imploration « dou’a », et ne fait pas partie des questions relatives à la croyance musulmane « ‘aqida ». »

        Il peut y avoir contradiction entre les deux point, ou comment nier ce qu’on affirme ensuite, ou, en bon politicien, laisser une porte de sortie, d’échappatoire, pour zigzaguer tout en racolant le maximum de monde???

        C’est vrai, c’est quoi son avis à lui sur le tawassoul???

        Pour lui, il y a, comme certains le prétendent faussement, un tawassoul permis auprès des tombes???

        Avec ce point, l’argumentation est tout d’un coup moins convaincante, ça fait même un peut hors contexte sans…

        Mais bon il est vrai que sur certains points je ne pense pas qu’il aurait parlé de moratoire, c’est vrai, faut bien lui reconnaitre ça, à la différence d’autres de nos jours…

        A moins que je me trompe???

        C’était pas la même époque aussi, pas la même génération non plus…

        Après je ne sais pas pourquoi vous me parlé des takfiris, Saïd Qoutb serait Hassan Al-Banna maintenant???

        Ceci dit, dans le point que vous citez, rien ne prouve que les règles concernant le takfir d’un individu en particulier soient respectées quant le cas se présente…

        Un exemple???

        Les Sao’uds, pour vous, mécréant ou pas???

        Un autre???

        Imaginons quelqu’un de précis (donc pas général) qui adore une tombe devant vous…

        Moi j’ai l’impression que selon votre point 20 on le déclare directement mécréant, non???

        Ceci dit, il y a aussi ce point, (si google a trouvé la même source que vous???) …

        « 11- Toute innovation en matière de religion, non fondée, que les gens approuvent par pure passion, qu’elle soit un ajout ou une suppression, est un égarement contre lequel il faut lutter afin de l’éradiquer par les meilleurs moyens qui n’entraînent pas un mal plus grand. »

        On se demande pourquoi on me blâme tant dès que je dénonce des bid’ahs alors???

        Ou pourquoi certains se vantent tant d’êtres des gens de passions et de les suivre???

        Hé les mecs faut vous mettre à la page, non???

        Mais, merci, je veux bien en prendre note donc, après vérification (où ça?), même si faudrait m’expliquer comment vous mettez ça en pratique avec cette règle dite d’or???

        Quelque part l’un contredit l’autre, et donc… soit on abandonne un point (la règle du taghout), soit l’un annule l’autre, soit la règle prétendue d’or annule le point 11 de ce que vous dites écrit par Al-Banna lui même…

        Ceci dit, et tant pis si je t’horripile rien qu’à l’idée qu’on ne puisse marché dans ta combine, toujours pas vu la preuve que le soufisme (ou ach’arisme, etc) n’est pas une bid’ah???

  35. Céline

    L’union? Pourquoi faisons nous la prière derrière un imam, pied coller à l’autre? Pourquoi le prophète n’a pas révélé le nom des hypocrites qui priaient derrière lui et plus est, complotaient avec les quoraych. Pourquoi on doit prier en groupe à la mosquée, et des preuves il y en a plein sans rentrer dans les versets et les hadiths qui parlent de la fraternité en islam.
    Est il permis d’apprendre une science chez un non musulmans, donc encore pire qu’un innovateur? Il me semble que les sciences en medecine, mathématiques, et autre se font aupres de non musulmans, le prophète sws n’a t’il pas proposer de libérer des prisonniers en échange de l’apprentissage de l’ecriture et la lecture. ………..
    Il y a des freres qui lisent des livres sur tawhid et c’est noble, mais il devrait s’ arreter sur les sifats d’allah azawajel et notamment le fait que le seul juge est allah swt, quand j’entends des gens faire renter et sortir les gens du MINHAJ, je me dis ajibbbbbbbbbbbb et wallahi une majorité de ces pseudos avec lesquels j’ai parlé ne savaient pas reciter la fatiha correctement.
    Allez je vous laisse, c’est chaud entre vous alors que vous etes frères, des fois il est preferable de cloturer un debat si l’animosité y entre………..

  36. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, ce débat est interminable.

    Je reviens encore sur la jemaha des « Frères Musulmans », se reporter sur ce que j’en ai déjà dit plus haut. Est-il nécessaire de créer cette jemaha, répond-elle à un besoin? On peut dire qu’elle n’est nullement anti-canonique ni une innovation en soi, c’est une association, et il est clairement décidé que rien ne permet d’interdire les associations en Islam, absolument rien, quoi que fassent des scribes complaisants aux motifs politiques évidents. Donc, sa création est absolument canonique, maintenant, sert-elle à quelque chose, répond-elle à un besoin?

    Absolument, il me semble qu’elle répond à différents besoins, l’histoire de l’Islam et des Musulmans au vingtième siècle se comprendrait mal sans cette création. Elle vient comme une réaction à un contexte de laïcisme ou de délaissement du religieux, à un moment où il n’y avait rien d’autre. Ne parlons pas de l’influence religieuse des Saouds, elle n’existait pratiquement pas. L’époque était à des revendications d’indépendance anti-coloniales avec promotion d’états-nations sur un modèle étranger, la jemaha inscrit d’emblée et se veut d’emblée panislamiste, au moment où la question de la Nation des Musulmans semblait s’éloigner, relever de la chimère oubliée. Réislamisation des corps sociaux, retour de l’Islam comme élément et facteur historique, retour de l’idée trop vite abolie de Nation des Musulmans, inscription de l’Islam dans la modernité, j’entends par là, « islamisation de la modernité » au lieu de la modernisation prétendue de l’Islam.

    Faut-il que la Nation des Musulmans dispose et s’arme d’une jemaha, d’un corps au sens ancien dix-huitième du mots « corps »? Oui, absolument, il ne suffit pas que les Musulmans existent à l’état de gisement ou poussières gisantes, il leur faut des corps qui les organisent, les Musulmans souffrent cruellement d’absence de corps, d’absence d’organisation, de groupe organisé.

    Faut-il un corps fédératif? Agbsolument oui, ce débat le démontre. Un corps qui fédère les Musulmans entre eux dans la voie droite, au lieu de ceux qui les sépare autour d’une ligne étroite qu’on ne peut distinguer qu’au microscope.

    Faut-il que ce corps fédératif soit holliste? Oui, absolument, parce que l’Islam est holliste, tout s’y trouve, sans séparation, sacré et profane, politique ou cultuel, tout est en harmonie dans l’Islam.

    Faut-il un seul corps fédératif? Si possible, oui, un grand corps qui soit central s’il n’est pas unique, une synthèse de la oumma, à l’exception de ce qui doit être corrigé ou rejeté.

    Ce grand corps peut-il être malade? Absolument, comme tout ce qui est vivant, voilà pourquoi la jemaha doit se réformer. Il semble qu’elle patisse d’un excès d’ouverture à trop de monde, voire d’un excès de défaitisme de certains qui semble-t-il, obtempèrent ou valident le monde tel qu’il est, essaient de se fondre dans le monde, alors que le vrai propos du Musulman est de tranformer le monde, d’être l’acteur central de cette transformation.

    Cette jemaha peut-elle passer et être remplacée par une autre? Absolument, certains hadiths disposent, excusez ma mémoire, certains hadiths disposent semble-t-il d’une réforme renouvelée à chaque siècle, la oumma bénéficie d’un grand réformateur tous les siècles qu’Allah le Miséricordieux suscite parmi nous.

    Quand on voit certains qui disent vouloir d’un califat, ou d’un calife, « pas strictement la même chose », alors qu’en même temps ils sonf tout ou presque pour diviser les Musulmans et évoquent à tort et à travers tous les griefs et éléments de division possible, eh bien oui, un grand corps fédératif semble bien nécessaire pour refaire vivre le califat. Le califat, ou plus simplement, une gouvernance panislamique, autres mots pour dire la même chose, ou si vous préférez, « institution califale ».

    En dehors des innovations blâmables de certains qui la composent, Est-ce que la jemaha, fut-elle purgée de tout blâmable peut subir des échecs? Comme tout ce qui est vivant, sauve la volonté d’Allah Hazza wa jell, tout ce qui est vivant connaît l’échec, parce que le vivant est imparfait, sujet à l’erreur. Je dirais que la jemaha des « Frères Musulmans » est une expérience indispensable, endépit, en effet, qu’elle n’a pas accompli tout ce qu’on attendait d’elle. Sujette à l’erreur, elle subit aussi le contexte de l’époque, avec le monde hostile relayé de tyrans partisans des forces ingérantes.

    Quoi qu’il arrive, que la jemaha se réforme ou qu’elle faiblisse, on a l’impression que la Nation des Musulmans ne peut traverser les grandes épreuves en cours et à venir, sans le secours d’Allah, qui rend victorieux qui il veut et renverse qui il veut. L’existence d’une jemaha, d’un corps qui incarne et donne consistance à la oumma semble être une condition incontournable pour l’accomplissement de la oumma.

    Wallahou ahlem.

    Croissant de lune.

    1. Antoine

      As salam alaykoum Croissant de Lune.

      Le problème c’est qu’ils ne répondent jamais à des questions bien précises, peut être es ce la faute à leur moteur de recherche. Les mots clefs ne leur donnent pas de liens satisfaisants et les réponses qu’ils seraient forcés de donner mettrai au grand jour leur incohérence et leur posture sectaire voir takfiriste.

      As salam.

      As salam.

      1. yahyâ al-baljiki

        Mais quel réforme ont fait les Ikhwans???

        Qu’elles bid’ahs ont-ils combattu???

        Non eux c’est la déforme…

        Vous pouvez tapé sur google pour me donner la règle dite (chez vous) d’or???

        Après, au menteur et affabulateur, à ce que je sache les savants ont dit que ceux qui font partie des sectes égarées, citées dans le Hadith sur le sujet, sont des muslims, et même certaines sectes ne sont pas dans ce hadith, car sortant de l’Islâm, mais qu’est-ce que super menteur veut prouver avec ça???

        Les Ikhwans, les ach’aris, les soufis (non extrémistes, ceux qui ne sont dans le shirk donc), les takfiris, etc du genre, sont des muslims, oui et après???

        Tous unis contre le tyran, sauf si c’est un Ikhwans ou si c’est en Occident???

        Ca ne prouve toujours pas la validité de votre idéologie tout ça, ni ne répond à mes questions dans mon tout premier commentaire, poudre aux yeux que vos sophismes…

        D’ailleurs, vous avez assez de cours (plus haut) pour voir que au lieu de parler, il serait mieux de s’informer d’abord, pour éviter de mentir…

      2. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        Votre technique / méthodologie sectaire, qui est de renvoyer sur vos interlocuteurs, ce qui vous est reproché, est bien connue aujourd’hui, n’inversez pas les rôles, et évitez les formes de mensonge, voir le mensonge, en plus des autres nombreux maux dont vous usez abondamment en publique.

        Qu’ALLAH protège et préserve les musulman(e)s de vos maux ainsi que de ceux de vos semblables, et qu’IL accorde à chacun(e) la compréhension de La Religion ainsi que le discernement entre le bien et le mal.

  37. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, franchement Yahia, ça devient lourd, tu la ramènes encore sur le mawlid? Savoir si c’est une fitna, tu sais très bien que ça dépend du vécu des gens, ce n’est qu’une fête, pourquoi pas? Il paraît que c’est un emprunt fait aux Croisés, une sorte d’imitation de la nativité, mais les gens ne le savent même pas. Bon, mais que veux-tu qu’on y fasse, faut que les gouvernants l’interdisent, le mawlid? Comment se fait-il, si l’origine de la fête remonte bien aux Croisades, comment se fait-il que des savants plus littéralistes que toi n’ont pas jugé important de la faire abandonner? Les ikhwans ne l’ont ni instituée ni encouragée en rien, qu’Est-ce que tu veux prouver? C’est un procès à charge?

    S’agissant de l’argent qui aurait été reçu pour une mosquée, eh bien, pour autant que je saches, la société de Suez était tenue par fait et forfait d’étrangers, étant un bien égyptien, Arabe et Musulman. En quoi ça te gêne que le fruit du travail des égyptiens serve à bâtir une mosquée? Ne peut-on pas plus mal employer l’argent? Aujourd’hui même, que crois-tu, en Afrique du Nord, un certain nombre de mosquées récentes ont été financées par des entreprises, et alors? Du moment que la mosquée n’appartient pas à l’entreprise, du moment qu’il s’agit d’un versement pur et sans condition, qu’Est-ce que ça peut te faire? En ce cas, s’agissant du financement des mosquées, Est-ce que les fonds venant d’Arabie sont vraiment plus propres et sans trace de riba? Pourquoi cet acharnement, ce procès à charge? Le sheik s’est-il enrichi personellement? Non, pas autant que ceux des scribes qui forgent des fataouats monayées sur mesure, soyons clairs.

    Quand à la visite des tombes de saints, j’en tombe d’accord, autrefois, ce vécu relevait du chirk chez beaucoup de vieilles femmes. A mon avis, c’est en perte de vitesse, ça disparaît naturellement. Enfin, il y a d’autres trucs, parce que nous vivons dans le monde réel, il y a cette mode des désenvoûtements Musulmans qui fait fureur, le site du monoteisme en est plein de vidéos.

    Mais Yahia, tu vas pas y couper ce coup-ci, s’agissant des saints ou marabouts, les grandes familles maraboutiques sont du ahl-el-beyt. Admets-tu ou non, le statut particulier, spécifique, la distinction au moins dans l’honneur des gens du ahl-el-beyt? Parce qu’attention, ça, c’est canonique pourtant, demandes à tes sheiks ils le confirmeront. Autrefois dans les premiers siècles et jusqu’au règne Ottoman, les gens du Ahl-El-Beyt étaient enregistrés dans un daftar, je crois même que les premiers califes et encore pendant longtemps, leur distribuaient une partie du trésor. Ne me dis pas que c’est anti-canonique, ça s’est fait dès les débuts. Si tu refuses le maraboutisme, on est d’accord, mais jusqu’à un ceertain point, tu devrais t’interroger à propos du statut particulier du Ahl-El-Beyt.

    Tu veux un peuple Musulman tiré au cordeau? Invoques Allah, pareille perfection ne peut exister que par la volonté d’Allah tellement elle est en dehors des possibles humains. Tu veux un absolu, eh bien, nous ne sommes pas dans l’absolu, nous sommes dans le relatif, l’absolu ne procède que d’Allah, il est hors d’atteinte humaine.

    Ah, le sheik Hassan Al-Banna ne s’est pas rétracté, il ne s’est pas corrigé par écrit pour avoir dans sa jeunesse chanté certains chants populaires? Et alors, il n’est pas parfait, sans doute il a oublié, il avait trop à faire. En plus, vas savoir s’il ne l’a pas fait par oral, voire même s’il l’a écrit, tout ne se conserve pas des œuvres volumineuses. Au sheik Al-Banna, tu reproches des détails, des pécadilles, fais-tu pareille critique de ceux qui sont ta référence? Non, sauf quand il arrive qu’ils arrivent à déplaire pour on ne sait quelle raison, quand ils sont en disgrâce pour un mot mal compris des gouvernants. Pourquoi ne défends-tu jamais, jamais un sheik en disgrâce, pourquoi aprouves-tu systématiquement le gouvernant sans savoir? Et si un jour prochain la maison des Saouds disgraciait tous tes savants de référence d’un seul coup, tu dirais quoi alors? Il y en a un qui dit le quart d’un mot sur les chemins de fer, le voilà en prison. Et mais, pendant que j’y penses, la charia admet-elle l’arbitraire? Autre question, le gouvernant est-il justiciable? Parce que quoi, si la charia admets l’arbitraire, d’abord il faut le démontrer, je sais pas comment tu ferais, mais l’arbitraire anéantit la charia, c’est rationel. Et si le gouvernant et ses proches échappent à la justice, il n’y a plus de charia non plus. C’est pas un peu ça qui se passe, au point de rendre l’aplication de la charia vaine dans certains pays? Es-tu Musulman ou hizbi?

    Croissant de lune.

    1. yahyâ al-baljiki

      L’art d’éludé le plus grave…

      “Par exemple : (Hassan Al-Banna) avait l’habitude de réciter les paroles d’une chanson lors de la célébration de la naissance du prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam) (la Bid’ah du Mawlid). Durant les premières nuits du mois Islamique de Rabi’ Al-Awwal, il disait :

      Ce bien-aimé [1] s’est présenté avec les bien-aimées.

      Pardonnant à tous ce qui s’est passé et produit.

      Ces paroles furent rapporté par son frère, ‘Abdur-Rahman Al-Banna, dans son livre, Ahdaath sana’at at-taarikh.”

      “[1] Le prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam).”

      Tu ne vois ou ne comprend pas le shirk que contient cette chanson???

      Comme tant d’autres d’ailleurs…

      « Non, pas autant que ceux des scribes qui forgent des fataouats monayées sur mesure, soyons clairs. » Tu ment!!!

      Bon après le déni, c’est l’argument qu’il fut donné qui est répété, bah, il était juste à le tête d’un mouvement et non d’une simple mosquée, mais c’est vrai que c’est un sujet qui doit être creusé, afin de ne pas être injuste…

      Après je ne parle pas de ce que je ne sais pas, ou pas assez, ce que certains ne veulent comprendre, mais à ce que je sache la foi n’est pas dans le sang, ça n’a servis à rien au fils de Nouh d’être son fils à partir du moment où il a mécru, donc je sais pas trop de quoi tu parles???

      Après je dirais qu’on a des dirigeants qui nous ressemble, donc c’est toi qui veut l’impossible (en voulant des dirigeants parfaits ou comme les premiers khalifs), pas moi…

      Pour Al-Banna (rahimahoullâh) j’ai répondu plus haut, mais c’est pas des peccadilles, un peut plus de respect d’Allâh quand même!!!

      Et après c’est les même qui se plaignent qu’Allâh nous donnent des dirigeants ainsi… ???

      Après, je le redis, je ne suis pas savant et n’aie donc pas réponse à tous, mais il était où Qardawi et ses défenseurs (donc toi aussi, pourquoi t’en parle jamais de cette histoire?) pour l’histoire du poète???

      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/qatar-un-poete-condamne-a-perpetuite-pour-un-hommage-a-la-revolution-tunisienne_1193602.html

      Il était trop occupé à la télé a répandre la fitnah chez les autres, mais pas chez lui, ou plutôt, là où sont employeur vie… ???

      Donc même pour ça, les Sa’ouds, les pires???

      En prison à vie ou pour quelques mois, quel est le pire???

      Puis toit même t’as dit pour le Hamas, que le dirigeant ceci, cela, alors arrêtes ton hypocrisie!!!

      Va apprendre le sujet et puis ne commence pas à agir différemment selon qui s’est qui fait ça!!!

      Et comme j’ai dit, je ne suis pas savant, mais je ne fait pas votre traditionnel deux poids deux mesures aussi, c’est pour ça que vous tentez de m’accusez de ce que vous faites, mais vous ne faites du tord qu’à vous!!!

      Et ces gens qui se plaignent de deux poids deux mesures en France, mais le pratiquent allègrement dans le monde muslim m’exaspère et me répugne au plus haut point!!!

      Enfin les hisbis ne sont pas des muslims???

  38. Croissant de lune

    Re-salam, je reviens sur la fraternité puisqu’il paraît qu’il y aurait une fraternité privilégiée des « Frères Musulmans », distincte du reste des Musulmans, c’est pas moi qui l’a dit, c’est Yahia. Requis de s’expliquer et de démontrer ce point, il ne l’a pas démontrer, pourtant c’est lui qui l’a posé sur la table.

    Mais ici, sur ce forum, on va dire que certains sont de sensibilité plutôt ikhwan, d’autres de sensibilité plutôt salafi, pour être shématique. Eh bien, quand nous avons un article du genre qu’une fille voilée a subi une agression ou une discrimination, la différence se voit entre les deux groupes, le salafi du forum ici, accable d’abord l’oprimé, très longtemps avant la moindre compassion, le frère c’est shématiquement le contraire. Franchement, j’ai été soufflé quand nous avons eu un article dans lequel, la flicaille égyptienne agressait les étudiantes voilées ou les arrêtait et conduisait on ne sait où. Contre toute Arabité, toute Islamité et toute humanité, il y en eut un pour trouver qu’elles l’ont bien cherché, c’est dingue! Et il était bien content de ses rappels laborieux à contre-temps, notre Tâlib, on est pourtant prié de croire qu’il a voyagé en égypte, ce jour-là j’ai eu des doutes. En gros, le correspondant de sensibilité frère, mais si c’est une sœur, comme notre « Myms », il témoignera d’abord la compassion, avant de s’interroger sur les éventuelles fautes de la victime. Le salafi shématique, enfin, ceux qui se nomment comme ça ici, il accablera encore plus la victime, on va dire qu’il n’a pas la moindre fraternité.

    Dans les faits pratiques, oui, les « frères » sont plus engagés et donnants que ceux qui se nomment salafis, j’en suis désolé mais c’est comme ça.

    Croissant de lune.

    1. Tâlib

      BismiLLAH,

      @ Croissant dans la lune,

      ALLAH تعالى met en garde, Le Prophète صلى الله عليه و سلم met en garde, les compagnons رضي الله عنهم mettent en garde, les pieux prédécesseurs et savants d’hier et d’aujourd’hui mettent en garde, … contre certaines catégories de personnes et d’actes, ainsi que sur ce qui est peut en découler, il y a des causes à effets, lorsqu’un mal nous touche, que devons-nous mettre en pratique, et quelles en sont les causes d’un point de vue islamique ? D’où provient le mal qui nous touche individuellement et/ou communautairement ? … ? Pour interpeler, certains compagnons ayant des difficultés avec leurs montures, invoquaient ALLAH pour qu’IL leurs pardonne et qu’IL ne les éprouve pas ou ne les châtie pas [pour expier leurs péchés et/ou erreurs] à travers leurs montures [et ses comportements] … A développer, incha ALLAH

      A l place de la mise en pratiquer de l’acceptation, de la résignation, de la satisfaction, … en l’Islam, il y a la mise en pratique des moeurs d’autres communautés comme les lamentations, le fait de se laisser bercer par ses passions, le fait de mettre en pratique ses passions pour conforter son égo, … et pire encore, à chacun(e) de faire ses choix et de les assumer.

      1. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant des forêts,

        Petit rajout de réponse à vos divagations et autres élucubrations passionnelles [et philosophiques] …

        – Vous exprimez : « Franchement, j’ai été soufflé quand nous avons eu un article dans lequel, la flicaille égyptienne agressait les étudiantes voilées ou les arrêtait et conduisait on ne sait où. Contre toute Arabité, toute Islamité et toute humanité, il y en eut un pour trouver qu’elles l’ont bien cherché, c’est dingue! Et il était bien content de ses rappels laborieux à contre-temps, notre Tâlib, on est pourtant prié de croire qu’il a voyagé en égypte, ce jour-là j’ai eu des doutes »

        Dans « l’exemple » que vous mettez en avant, il y a un mensonge de votre part, où un problème de mémoire, car je n’ai jamais exprimez le fait que les femmes musulmanes [étudiantes voilées] s’étant fait molester par les policiers, l’avait mérité, j’ai simplement rappelé qu’il y a des causes à effets, et que si les concernées ne pratiquaient pas de manifestations non-légiférées, et qu’elles appliquaient prioritairement leurs devoirs et obligations religieuses, elles auraient sans doute étaient préserver de se faire frapper. Voir si elles avaient laisser leurs époux ou les hommes de leurs familles pratiquer des manifestations non-légiférées à leurs places, elles n’auraient pas été molester. Même si les conséquences sont tristes et désastreuses, et qu’elles ne me réjouissent pas [contrairement à votre affirmation], cela n’empêche pas qu’il y ait des causes à effets, qui plus est sur des terres où les troubles, les maux, et le chaos se sont répandus suite à des égarements et des innovations prêchés et prônés [au nom de l’Islam] par certains « érudits » musulmans, leurs suiveu(ses)rs [plus ou moins] aveugles, et donc de nombreuses sectes musulmanes.

        Les rappels d’enseignements islamiques authentiques que les premières générations ont reçu et mise en pratique, ont suffit à les élever dans l’histoire de cette vie d’ici-bas, pourquoi ajouter des innovations et nouvelles pratiques / méthodologies, plutôt que de remettre en pratique les mêmes choses pour obtenir le bien et être préserver du mal, que ce soit de manière individuelle et communautaire ? [Question / interpellation rhétorique]

        Sinon « petit croissant », je me prénomme « Tâlib », et je suis pas le « votre », évitez encore d’user de ce « on » impersonnel qui donnerait un certains poids à ce que vous pourriez exprimer … Afin d’ôter vos pseudo-doutes [et votre suspicion à mon égard] … والله J’ai voyagé en Égypte, mais j’ai aussi le privilège d’Allah تعالى de voyager sur d’autres terres d’Islam telles que le Maroc, l’Algérie, La Syrie, La Jordanie, La Turquie, … et j’ai aussi le privilège d’Allah تعالى de voyager sur diverses terres de mécréance, comme les États-Unis et autres. Et chaque voyage m’a été bénéfique, الحمد لله … Et vous, « petit croissant », vous avez voyagé sur quelle terre d’Islam pour observer, échanger, constater, … ? [physiquement, pas par « Google Maps »]

        Qu’ALLAH préserve et protège les musulman(e)s des maux, des égarements, et des innovations d’autres musulman(e)s, et qu’IL réforme notre communauté sur La Seule Vérité, la bonne compréhension de La Religion, et la bonne mise en pratique de tout acte d’adoration légiféré, selon nos capacités et responsabilités individuelles, familiales, et communautaire.

  39. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Antoine,

    J’envoie mon commentaire en plusieurs fois, afin d’être accessible plus rapidement à la lecture.

    J’ai pris un peu de temps [de manière « découpée »] pour répondre, citer [des enseignements islamiques, qui font défaut dans vos « commentaires], et préciser, sur certains points soulevés …

    Concernant le(s) bon(s) comportement(s) et la fraternité, effectivement, ceci est d’une très grande importance en l’Islam, mais comme tout enseignement islamique, les deux cités ont aussi leurs règles et leurs conditions [d’applications], et à la différence de votre interprétation sectaire qui est de ne prendre que certaines parties des enseignements islamiques et de rejeter les autres, voir de ne pas comprendre la complémentarité entre l’aspect général et particulier, je précise donc qu’aux fondements des enseignements islamiques générale, viennent s’ajouter d’autres enseignements concernant certaines nuances suivant différents cas précis. Donc [et par exemple], la fraternité islamique à son socle, ses enseignements islamiques de manière générale et théorique, puis viennent s’ajouter certains enseignements précisant que les fondements sur ce sujet [ceux que vous pouvez citez, ou faire allusion] laissent la place à d’autres enseignements concernant des cas précis … Rappelons-nous [par exemple] :

    ALLAH سبحانه و تعالى dit et enseigne [selon une traduction / interpretation approchante] :
    « Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n’avais pas pris untel pour ami ! Il m’a en effet égaré loin du rappel [Le Coran], après qu’il me soit parvenu. Et le diable déserte l’homme [après l’avoir tenté]. »

    Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم a dit : « L’exemple du bon compagnon et du mauvais compagnon est celui de celui qui porte du musc et du forgeron.Quant à celui qui porte du musc : ou bien il te fait un cadeau de son parfum, ou bien tu lui en achètes, ou bien tu profites de sa bonne odeur. Quant au forgeron : ou bien il brûle tes vêtements, ou bien tu sens de sa part une vilaine odeur. » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim)

    Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « L’Homme [l’être humain] est sur la religion de son ami, que chacun d’entre vous regarde donc qui il prend pour ami. ».

    D’après Aïcha رضي الله عنها le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : « Les âmes sont des soldats regroupés; celles d’entre elles qui se connaissent vivent en harmonie, celles qui s’ignorent demeurent en discordance. » (rapporté par al-Boukhari, …) Al-Qourtoubi رحمه الله [entre autre] explique : « Même si les âmes sont naturellement identiques,elles comportent des distinction qui les rangent en catégories.Les personnes de chaque catégorie se rassemblent en raison d’une essence propre à leur catégorie.C’est pourquoi l’on voit les personnes de chaque catégorie pencher les unes vers les autres et s ’écarter d’autres. Bien plus, au sein de la même catégorie des individus qui se sentent plus attirés vers des personnes données de la catégorie que vers d’autres.Ce qui est dû à la possession commune ici ou là d’éléments rapprocheurs ou d’éléments d’éloignement. »

    Ibn Mas’oud رضي الله عنه s’adressant à ses compagnons, a dit [en ce sens] : « Considérez les gens selon leurs amis, car certes l’homme ne se lie d’amitié qu’avec quelqu’un qu’il apprécie. ».

    Concernant un cas précis [parmi d’autres] comme le fait de fraterniser avec un [musulman(e)] innovat(rice)eur, a ses enseignements islamiques à mettre en pratique afin de se préserver de la malédiction d’ALLAH Ta’âla, de Ses Anges, …

    Selon le hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dans sa mention du mérite de Médine : «…Quiconque y introduit une innovation, que la malédiction d’Allâh, des Anges et de tous les gens soit sur lui. Allâh n’acceptera de lui le Jour de la Résurrection ni échappatoire ni compensation.» Il dit : «Ainsi Ibn Anas dit : ‘‘…ou quiconque ayant hébergé un innovateur [en religion]’’.» (rapporté par al-Boukhârî [7306], et Mouslim [1366].)

    La malédiction contre l’innovation [religieuse], même si elle est énoncée dans le hadith rapporté par Anas رضي الله عنه de façon restreinte à Médine, le jugement englobe toutefois l’innovation commise ailleurs. Dans ce sens, Ibn Hadjar رحمه الله dit [en justifiant le fait qu’Al-Boukhârî ait cité ce hadith dans [le Livre] du Al-I‘tisâm] : «Le but d’avoir cité ici le hadith est de maudire celui qui introduit une innovation [religieuse], et même s’il la restreinte à Médine, le jugement est, cependant, général concernant Médine et autres, quand l’innovation se rapporte à la religion.» (Voir « Fath Al-Bârî » d’Ibn Hadjar [13/279].)

    De plus, cela est confirmé par le hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم : «Et qu’Allâh maudisse celui qui héberge un innovateur [en religion].» (rapporté par Mouslim) An-Nawawî رحمه الله a dit dans le commentaire du hadith rapporté par Anas رضي الله عنه : «Son sens est qu’Allâh تعالى le maudit, et aussi les Anges ainsi que tous les gens. Autant dire confirmer fortement son éloignement de la miséricorde d’Allâh تعالى. Car, la malédiction, linguistiquement, signifie le bannissement et l’éloignement. Ils [certains savants] ont dit : ‘‘Ce que la malédiction désigne ici est le châtiment qu’il mérite pour avoir commis ce péché, et de le bannir du paradis au début. C’est une malédiction qui n’est pas pareille à celle des mécréants, qui seront tout à fait éloignés de la miséricorde d’Allâh تعالى .’’» (Voir « Charh an-Nawawî » sur Mouslim [9/140].)

    A développer en y liant les domaines islamiques tels que le fait d’aimer et de détester fisabiliLLAH, le choix des savants et des dignes de confiance en matière d’instruction / déducation islamique [de qui prendre La religion], le choix des fréquentations en l’Islam, la définition islamique de la fraternité, l’interdiction de fréquenter certaines catégories de personnes [musulmanes et non-musulmanes], l’éloignement et/ou le boycott de certaines catégories de musulman(e)s, le vrai et le faux, l’hypocrisie, la malédiction d’ALLAH Ta’âla, … ainsi que d’autres sujets / domaines liés, incha ALLAH

    L’Islam est un tout, est pas seulement une chose extraite et le rejet des compléments d’enseignements liés. Il y a l’aspect général et l’aspect spécifique, ce que les musulman(e)s ignorant(e)s et/ou sectaire, négligent, oublient, ne mettent pas en pratique, … et ce, sous divers prétextes et/ou excuses tels que par exemple la(les) dite(s) facilités en l’Islam, qui font partie intégrante de l’Islam lorsqu’elles sont mise en pratique tel que légiféré en l’Islam, car rappelons-nous aussi … L’imam Soulayman at-Taymi رحمه الله a dit : « Si tu suis toutes les dérogations [les facilités] de chaque savant, tu auras réuni en toi tout le mal », et L’érudit abou ‘Oumar ibn abb ll-Barr رحمه الله a dit en commentant cette parole : « Ceci est un consensus sur lequel je ne connais aucune divergence » (Voir « jami bayan al-‘ilm wa fadhlihi » – Volume 2 page 92)

    A développer, incha ALLAH

    – Vous exprimez : « Quel est votre cursus? Quel est votre niveau d’étude islamique? Toujours des questions resté sans réponses. Si je vous lis bien (et cela n’engage que vous), je suis un “frère-chiite-soufi”? Et avec cette pluralité de déterminations je serai sectaire contrairement à vous qui dénigré toutes autres tendances que la votre. « 

    Mon cursus me permet d’agir et d’exprimer certaines choses, mais qu’en est-il du vôtre pour appeler à pratiquer certains actes non-légiférés, ainsi que des innovations maintes fois dénoncées et corrigées ? Je rappelle, conseille, prône et prêche l’application de priorités individuelles, familiales et communautaires, et faisant partie des enseignements islamiques authentiques reconnus par tous les savants [même les vôtres], là où pour votre part, vous prônez et prêchez votre idéologie / méthodologie sectaire et orientées majoritairement sur des projets politiques, et bien souvent pour régler les problèmes dans le monde, et de préférence sur d’autres terres que celle où vous résidez. Donc pour ce qui est de mon cursus en sciences islamiques, la question pourrait être justifiée vous concernant, pour ma part, je rappelle et invite à développer les enseignements islamiques authentiques que je cite, là où vous, vous imposez votre idéologie politique sectaire, et usez de divers dénigrements, détournements, … lorsque les enseignements islamiques authentiques cités ne confortent pas votre compréhension / interprétation passionnelle et sectaire. Sachez donc que mon cursus en sciences islamiques, me permet d’intervenir face à vos maux idéologiques exprimés publiquement, et de rappeler aux fondements de l’Islam, plutôt que de prêcher une idéologie / méthodologie sectaire comme vous le faites, et ce, sur des sujets politiques bien plus que religieux, le tout à la lueur de certains écrits de vos « érudits », et qu’un micro-zest d’enseignements islamiques, qui bien souvent sont détournés de leurs sens.

    Comme il vous a déjà été souligné, vous esquivez de nombreuses questions / interpellations, mais sachez que cela ne trompe que vous-même, ainsi que ceux(celles) qui doivent être tromper par vous … Et cela vous permet de patienter, jusqu’à ce que la rédaction du site vient retirer les commentaires de leurs articles, dont les vôtres, ainsi à chaque fois, vous pourrez feindre que les réponses à vos questions, ne vous ont pas été exprimé … Vous ne trompez que vous-même, ainsi que ceux(celles) qui doivent s’égarer par ce que vous exprimez.

    Sinon, je ne dénigre pas toutes les autres tendances, preuve en est, je précise « ikhwanisto-chi’ito-soufi » [ou autres].

    – Vous exprimez : « Mettre des hadiths c’est très bien, le rappel est très bien, mais qu’elle est le rapport vis à vis des questions posées? « 

    Précision : le pluriel [retranscrit en phonétique] de « hadith » est « Ahadith ». Votre « affirmation bateau » ne m’étonne guère de votre part, c’est un moyen de plus pour détourner et dénigrer votre interlocuteur, sinon, tout ce que je cite est en rapport direct avec ce que vous exprimez, de la manière dont vous l’exprimez, par votre suivi aveugle, idéologique / méthodologique des « érudits » de la secte à laquelle vous appartenez et dont vous vous réclamez, certains sont donc en rapport direct, et d’autres sont des compléments à lier à ceux qui sont en rapport direct, et tous sont à développer pour chacun(e) afin de le comprendre. Wa ALLAHou a’lâm.

    – Vous exprimez : « Que veux tu sous entendre vis à vis des questions posées? Que ceux qui ne son pas de TA vison, TA compréhension de l’Islam, sont mécréants? Si c’est cela, tu serais très proche des takfiristes dont pourtant tu condamnes la méthodologie »

    A la méthodologie « ikwanisto-chi’ito-soufi », toujours à détourner, faire semblant de ne pas saisir, interpréter tout et n’importe quoi à la lumière des passions, … La pratique du Takfir [hâtif], de manière sournoise ou affirmé, fait partie de votre méthodologie, ainsi que celles de vos semblables sectaires et autres takfiristes, n’essayez pas d’inverser les rôles pour paraitre celui que vous n’êtes pas.

    Ce n’est pas ma [seule] vision, c’est la mise en application de la méthodologie prophétique, et pas celle d’une secte ou d’un groupe, ou d’une tendance, …et à la différence de la vôtre, elle prend ses sources / preuves dans Le Coran, La Sounnah, Les explications des pieux prédécesseurs ainsi que des savants [reconnus] d’hier et d’aujourd’hui, et non pas dans un règlement interne et sectaire, définit et rédigé par un(des) hommes.

    …/

  40. Tâlib

    …/ suite et fin

    Votre méthodologie / idéologie sectaire est imité sur celles des mécréant(e)s, vos solutions sont tirées des solutions idéologiques et méthodologiques des mécréants, … et même si j’affirme cela, il vous faut différencier le fait de pratiquer un acte de mécréance, et être un(e) mécréant(e).

    Est-ce que vous comprenez mieux [maintenant] le lien entre les enseignements cités, vous, et ce que vous exprimez ?

    Vous citez Mouhammad al-Ghazali … Savez-vous qui il était ? Qui l’a inspiré ? Quelle tendance / mouvance / secte, il était affilié ? Quelles [graves] erreurs a-t-il exprimé et maintenu ? … ?

    – Qui est Muhammad Al-Ghazali ?
    [le lien apparaitra peut-être lors de la publication de mon commentaire dans sa totalité]

    Au passage, étant donné que vous citez le concerné, vous qui admettez [et pratiquez] du dit « Mawlid », comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a exprimé sur cette innovation ? Je cite en subtance : « En l’Islam, aucune importance n’est donnée à la date de naissance du Prophète (Paix et bénédictions sur Lui), comme il n’est donné aucune considération aux fêtes organisées pas certains musulmans lors de cette occasion (…) » (Voir : « Mouhammad Al-Ghazâlî, Fiqh as-sîra » [la biographie du Prophète Mouhammad] – Editions Maison d’Ennour, 2006)

    Alors pourquoi défendre cette innovation du dit « mawlid », alors qu’un de vos savants [entre autre] exprime cela sur la fête du dit « mawlid » équivalent à la fête de la nativité imitée sur celle des autres ?

    Pour ce qui est de l’idéologie / méthodologie « ikwanisto-chi’ito-soufis » [je catégorises, précises, mais ne pratiques pas at-Takfir à la différence des concerné(e)s], il est possible de citer de très nombreuses paroles des fondateurs et de leurs érudits, avec les risques que vos ami(e)s fraternelles sectaires de votre secte [et celles affiliés] pratiquent justement « at-Takfir » à votre égard ainsi qu’à l’encontre de vos semblables, comme ils(elles) le font à l’encontre des gouverneurs musulmans sur des terres d’Islam, et plus particulièrement ceux d’Arabie Saoudite, il est possible que les takfiristes mettent en avant des annulatifs de l’Islam à votre encontre, à moins qu’ils mettent en pratique une des règles interne à la secte « ikhwan » qui est de fermer les yeux sur le mal, mais qui est définit en ce sens : « Nous nous entraidons sur les choses où nous sommes d’accord, et nous nous excusons sur les choses où nous divergeons. », règle idéologique et sectaire que d’ailleurs les concernés, qu’ils soient les khawarij et/ou takfiristes, ainsi que les « ikwano-chi’ito-soufi » ne mettent pas [et ne veulent pas mettre] en pratique avec les musulman(e)s sur al-Mihadj salafi … Encore une énième contradiction des concerné(e)s ?! [Question rhétorique]

    Est-ce que la rédaction du site « Islam&Info » serait prête à laisser publier certaines citations et enseignements islamiques pouvant les déranger directement, et déranger aussi d’autres musulman(e)s sectaires de diverses sectes musulmanes ? Ou est-ce que les commentaires disparaitront pour le bien du paraitre du site, ainsi que de celui de nombreu(ses)x semblables et intervenant(e)s sur le site ? … Je ne suis pas sûr que cela puisse sr faire, et que cela favorise donc un échange transparent et sans aucune dissimulation idéologique / méthodologique, une autre façon de faire est privilégié et mise en pratique.

    Qu’ALLAH protège et préserve les musulman(e)s des maux, des égarements et des innovations d’autres musulman(e)s.

    Et L’Aide provient d’ALLAH

  41. Antoine

    As salam alykoum Tâlib.

    Que d’accusations.

    Je vous répondrez avec plus de temps, là juste deux choses, ou avait vous vue de moi que « vous qui admettez [et pratiquez] du dit “Mawlid”, », et là deuxième, je ferais partie d’une secte, vus que dans votre long très long exposé tourne autour de cela?

    As salam.

  42. Tâlib

    BismiLLAH,
    Wa’alaykoumsalam,

    @ Antoine,

    – Vous exprimez [encore des questions, à la place de répondre] : « ou avait vous vue de moi que “vous qui admettez [et pratiquez] du dit “Mawlid”,”, et là deuxième, je ferais partie d’une secte, vus que dans votre long très long exposé tourne autour de cela? »

    Dans un de vos commentaires d’un article sur le site, intitulé :
    « Egypte : Les massacres ” démocrates “, la vidéo qui dérange … »

    Vous y exprimiez ceci, je cite et je copie / colle :

    « Pour le mawlid, Croissant de Lune a raison, vue ton discours, on peut légitimement se demandé si tu as déjà mis les pieds dans un pays majoritairement musulman. D’ailleurs pour la majorité des populations de ses pays, quant ils fêtent le mawlid, se n’est pas assimiler à un actes religieux, mais plutôt un jour pour les enfants, ou ils leur rappellent la vie du Prophète (saws), d’ailleurs en général, à la télévision il y a le film “Le Messager”. Mais peut être trouves tu sa mal que les personnes se remémore la vie du Prophète (saws) en cette occasion.

    Ou encore, je cite et je copie / colle vos propres mots :

    « vas visité les pays musulmans, vas voir le mawlid justement pour te faire une idée avant de parlé et d’accusé les musulmans de bida’a. Je te le répète, ils ne fêtent pas l’anniversaire avec un caractère religieux, mais ils profitent de cette occasion pour se remémorer la vie du Prophète (saws) et pour l’apprendre aux enfants par un coté festif, qui si tu as des enfants, doit savoir que dans un domaine éducatif cela est un très bon moyen pour leur apprendre des choses et qu’ils retiennent. »

    Le tout en justifiant injustement sur le dos des enfants l’instruction d’une innovation.

    Mes enfants ne pratiquent que deux fêtes [dans les enseignements islamiques authentiques, le terme « Aïd » sous la forme de dualité en langue arabe], la « troisième fêtes » serait As-Salat djoumou’a, incha ALLAH, mais en aucun cas le dit « mawlid ». Précision personnelles : Ils ne fêtent pas non plus les fêtes culturelles païennes et non-musulmanes. [Qu’ALLAH fasse de mes enfants de pieux musulmans, leurs accorde La Bonne compréhension, fasse d’eux des pieux savants, et les préserve et les protège des maux et des troubles, de l’innovation et de l’égarement.]

    Le dit « mawlid » est une innovation, et vous la cautionnez, voir la pratiquez en la cautionnant, enseignez à vos enfants le fait de commémorer La Mission du Prophète صلى الله عليه و سلم tel que cela est légiféré en l’Islam, de manière continuelle en le prenant pour modèle [à suivre] continuellement, en pratiquant le jeûne du lundi continuellement, et s’instruisant sur As-Sounnah continuellement, et pas uniquement un seul jour alors que nul ne sait si le souffle de la vie lui sera accordé pour un jour précis l’année suivant [alors que la date de naissance est imprécise, et incertaine]. N’imitez pas le très grand nombre de musulman(e)s dont la pratique est hélas résumé au jeûne du mois béni de Ramadhan et au dit « mawlid », et quelques autres habitudes culturelles devenu [hélas] cultuelles avec le temps, rappelez-vous que sur les calendrier des Salawat, un calendrier d’actes cultuels se trouve cette « fête » dite « culturelle » selon vous [et d’autres], avec tous les risques que cela comportait et comporte encore aujourd’hui, et qui ont engendré de nombreux maux tel que du chirk, voir certaines formes de chirk.

    Rappelez-vous, c’est dans ces mêmes commentaires que vous exprimiez, je cite et je copie / colle :

    « Viens en Algerie, je vais t’emmené chez un sheikh, et tu débattras avec lui, bon tu risque d’avoir du mal tu n’auras pas ton internet pour googlisé ou youtubisé les questions ou réponses. Viens avec tous tes amis tel Yahya et autres. Votre supercherie sera démasquée. »

    Vous constaterez toujours cette inversion des rôles, je cite des enseignements islamiques authentiques à développer, et vous [ainsi que vos semblables] exprimez vos seuls mots et maux.
    Pour ce qui est de la supercherie, je vous conseille et vous invite, vous et votre « cheikh » à rendre visite à cheikh Ferkous حفظه الله , et posez lui vos questions et demandez lui de partagez de la sciences islamiques selon la bonne compréhension.

    Pour ce qui est de votre appartenance à une secte, le fait de s’affilier [plus ou moins] à certaines, ne ferait-il pas de vous un membre à part entière ? Voulez-vous que je vous re-cite quelques enseignements islamiques authentiques concernant certaines fréquentations engendre sur certaines assimilations ? Relisez les quelques enseignements islamiques précédemment cités, tel que le fait que ALLAH Ta’âla a maudit celui qui héberge un innovateur [en la religion], ou le fait d’être assimilé à certaines fréquentations …

    Dans certains commentaires des articles du site, vous apportez vos propres précisions [partisanes] concernant le dit « règlement mondial de la fraternité » de la secte « ikwan », dans lequel un fondement est de dissimulé son appartenance à la secte justement, ce qui fait que suite à quelques « tests » à votre égard, vous avez exprimez juste un peu afin de ne pas vous démasqué, et de poursuivre d’appliquer ce fondement [sectaire] qui est de dissimulé l’appartenance à cette secte … Mais, je peux encore faire certaines citations de vos propres écrits élogieux à l’égard de Hassan al-Banna, ou vous rappelez une question esquivé qui était, je cite et je copie / colle la question que je vous avais posé : Avez-vous prêté Bayʿa [allégeance] en secret de ce règlement idéologique interne et plus ou moins secret, dans un groupe ayant pas mal de réunions secrètes ?/ Rappelez-vous [certains de vos semblables vous lisent peut-être], répondre publiquement [même de manière plus ou moins anonyme] pourrait vous valoir l’exclusion de la secte en question.

    ALLAH est Le Plus Savant, et l’Aide provient de LUI Seul.

    1. Antoine

      As salam amaykoum Tâlib.

      Décidément vous trépignez d’impatience.

      Pour commencez, dans votre long exposé, long ne voulant pas forcément dire, juste, pertinent et fonder. Dans votre long exposé vous dite :

      -« Vous citez Mouhammad al-Ghazali », « Au passage, étant donné que vous citez le concerné, vous qui admettez [et pratiquez] du dit “Mawlid”, comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a exprimé sur cette innovation ? », « Alors pourquoi défendre cette innovation du dit “mawlid”, alors qu’un de vos savants [entre autre] exprime cela sur la fête du dit “mawlid” équivalent à la fête de la nativité imitée sur celle des autres ? » »

      Donc précision avant toute chose, concernant le « Mawlid », jamais je n’ai dis le fêté, par contre comme Croissant de lune, je vous ai expliqué (expliqué ne voulant pas forcément vouloir dire, faire ou cautionner), que dans les pays majoritairement musulmans, beaucoup de personnes marquaient et marquent toujours cette événement (parfois pour certains par des actes effectivement répressibles) mais que cela pouvait être plus apparenté à du traditionnel cas un acte de foi (relire les copier/coller justement que vous avez soigneusement gardez, je vous en remercie cela démonte votre accusation). Je vois donc que vous avez reprit mes écris, très bien, et ou est il indiqué que « JE » fête le « Mawlid » ? Vous avez perdu l’occasion de vous faire tous petit.

      Bref, ne prenons pas votre exposé sur la forme (d’une manière littérale), mais sur le fond. Vous dite : « comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a , exprimé sur cette innovation ? », puis « alors qu’un de vos savants [entre autre] exprime cela ».

      Vue votre reproche me concernant, reproche qui consiste à dire que, je ne suivrai pas aveuglement tous les avis du savant que je site, cela voudrait t’il sous-entendre que c’est votre méthodologie ? Cela montrerait t’il, votre méthodologie ? Cela serait-t-il une preuve manifeste de votre suivie aveugle ? Je l’ai dis, répété, et même je le revendique, je prends de tous savants, par contre je ne les suis pas aveuglément, je peux être en accord sur un point, sur un sujet avec un savant, sans pour autant, suivre son avis sur un autre sujet ou point, auquel son avis ou interprétation ne me conviendrait pas alors que d’autres argumentations, interprétations d’autres savants auraient tendances à me convaincre. Je ne me permets pas (contrairement à ce que vous montez de votre idéologie/méthodologie, qui justement par cette exemple révélerai votre possible prédisposition au sectarisme), d’élever des savants à un niveau qui n’est pas le leur, et oui, les savants n’ont pas comme attribue l’infaillibilité. A moins que finalement votre idéologie méthodologie soit extrêmement proche de certains soufis qui élève leurs maîtres voir gourous à ce niveau la, ou que les chiites vis-à-vis de leurs imams, pourtant vos leur reproché bien cela (à juste raison), paradoxale non ?

      Ce qui nous amène à ce qui vous dite juste avant : « Vous citez Mouhammad al-Ghazali … Savez-vous qui il était ? Qui l’a inspiré ? Quelle tendance / mouvance / secte, il était affilié ? Quelles [graves] erreurs a-t-il exprimé et maintenu ? … ? » et « – Qui est Muhammad Al-Ghazali ? »

      Commençons par votre lien, je n’en ai pas besoin, d’autant plus si encore un de ces liens de mise en garde spécialistes des dénigrements, des phrases sortir de leurs contextes ou pervertie et tortues à souhait pour justifié leurs travail plus que partial. Donc oui je le connais, de la à dire que je connais sa vie et son parcours entièrement non. Mais vous connaissez vous entièrement des vies des savants que vous prenez en référence ?

      Voyant votre question arrivé, cela évitera une perte de temps, la réponse est déjà donnée dans le premier paragraphe. Il a eu des avis et opinions qui sont les siennes mais pas forcement les miennes, et oui je ne suis pas aveuglement qu’aucun.

      Concernant vos accusations de sectarisme visant l’association des Frères Musulmans, votre exposé n’apporte aucun argument réel. Je vais donc dans d’autres commentaire, exposé ce qu’est l’association des Frères Musulmans, comme elle ce définit et comme son fondateur là définit. Cela sera plus juste, que votre propagande étrangement très proche de vos alliés les chancelleries occidentales, dans l’argumentation.

      As salam.

      1. Antoine

        As salam amaykoum Tâlib.

        Décidément vous trépignez d’impatience.

        Pour commencez, dans votre long exposé, long ne voulant pas forcément dire, juste, pertinent et fonder. Dans votre long exposé vous dite :

        -« Vous citez Mouhammad al-Ghazali », « Au passage, étant donné que vous citez le concerné, vous qui admettez [et pratiquez] du dit “Mawlid”, comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a exprimé sur cette innovation ? », « Alors pourquoi défendre cette innovation du dit “mawlid”, alors qu’un de vos savants [entre autre] exprime cela sur la fête du dit “mawlid” équivalent à la fête de la nativité imitée sur celle des autres ? » »

        Donc précision avant toute chose, concernant le « Mawlid », jamais je n’ai dis le fêté, par contre comme Croissant de lune, je vous ai expliqué (expliqué ne voulant pas forcément vouloir dire, faire ou cautionner), que dans les pays majoritairement musulmans, beaucoup de personnes marquaient et marquent toujours cette événement (parfois pour certains par des actes effectivement répressibles) mais que cela pouvait être plus apparenté à du traditionnel cas un acte de foi (relire les copier/coller justement que vous avez soigneusement gardez, je vous en remercie cela démonte votre accusation). Je vois donc que vous avez reprit mes écris, très bien, et ou est il indiqué que « JE » fête le « Mawlid » ? Vous avez perdu l’occasion de vous faire tous petit.

        Bref, ne prenons pas votre exposé sur la forme (d’une manière littérale), mais sur le fond. Vous dite : « comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a , exprimé sur cette innovation ? », puis « alors qu’un de vos savants [entre autre] exprime cela ».

        Vue votre reproche me concernant, reproche qui consiste à dire que, je ne suivrai pas aveuglement tous les avis du savant que je site, cela voudrait t’il sous-entendre que c’est votre méthodologie ? Cela montrerait t’il, votre méthodologie ? Cela serait-t-il une preuve manifeste de votre suivie aveugle ? Je l’ai dis, répété, et même je le revendique, je prends de tous savants, par contre je ne les suis pas aveuglément, je peux être en accord sur un point, sur un sujet avec un savant, sans pour autant, suivre son avis sur un autre sujet ou point, auquel son avis ou interprétation ne me conviendrait pas alors que d’autres argumentations, interprétations d’autres savants auraient tendances à me convaincre. Je ne me permets pas (contrairement à ce que vous montez de votre idéologie/méthodologie, qui justement par cette exemple révélerai votre possible prédisposition au sectarisme), d’élever des savants à un niveau qui n’est pas le leur, et oui, les savants n’ont pas comme attribue l’infaillibilité. A moins que finalement votre idéologie méthodologie soit extrêmement proche de certains soufis qui élève leurs maîtres voir gourous à ce niveau la, ou que les chiites vis-à-vis de leurs imams, pourtant vos leur reproché bien cela (à juste raison), paradoxale non ?

      2. Antoine

        Ce qui nous amène à ce qui vous dite juste avant : « Vous citez Mouhammad al-Ghazali … Savez-vous qui il était ? Qui l’a inspiré ? Quelle tendance / mouvance / secte, il était affilié ? Quelles [graves] erreurs a-t-il exprimé et maintenu ? … ? » et « – Qui est Muhammad Al-Ghazali ? »

        Commençons par votre lien, je n’en ai pas besoin, d’autant plus si encore un de ces liens de mise en garde spécialistes des dénigrements, des phrases sortir de leurs contextes ou pervertie et tortues à souhait pour justifié leurs travail plus que partial. Donc oui je le connais, de la à dire que je connais sa vie et son parcours entièrement non. Mais vous connaissez vous entièrement des vies des savants que vous prenez en référence ?

        Voyant votre question arrivé, cela évitera une perte de temps, la réponse est déjà donnée dans le premier paragraphe. Il a eu des avis et opinions qui sont les siennes mais pas forcement les miennes, et oui je ne suis pas aveuglement qu’aucun.

        Concernant vos accusations de sectarisme visant l’association des Frères Musulmans, votre exposé n’apporte aucun argument réel. Je vais donc dans d’autres commentaire, exposé ce qu’est l’association des Frères Musulmans, comme elle ce définit et comme son fondateur là définit. Cela sera plus juste, que votre propagande étrangement très proche de vos alliés les chancelleries occidentales, dans l’argumentation.

        As salam.

      3. Antoine

        Ce qui nous amène à ce qui vous dite juste avant : « Vous citez Mouhammad al-Ghazali … Savez-vous qui il était ? Qui l’a inspiré ? Quelle tendance / mouvance / secte, il était affilié ? Quelles [graves] erreurs a-t-il exprimé et maintenu ? … ? » et « – Qui est Muhammad Al-Ghazali ? »

        Commençons par votre lien, je n’en ai pas besoin, d’autant plus si encore un de ces liens de mise en garde spécialistes des dénigrements, des phrases sortir de leurs contextes ou pervertie et tortues à souhait pour justifié leurs travail plus que partial. Donc oui je le connais, de la à dire que je connais sa vie et son parcours entièrement non. Mais vous connaissez vous entièrement des vies des savants que vous prenez en référence ?

        Voyant votre question arrivé, cela évitera une perte de temps, la réponse est déjà donnée dans le premier paragraphe. Il a eu des avis et opinions qui sont les siennes mais pas forcement les miennes, et oui je ne suis pas aveuglement qu’aucun.

      4. Antoine

        Ce qui nous amène à ce qui vous dite juste avant : « Vous citez Mouhammad al-Ghazali … Savez-vous qui il était ? Qui l’a inspiré ? Quelle tendance / mouvance / secte, il était affilié ? Quelles [graves] erreurs a-t-il exprimé et maintenu ? … ? » et « – Qui est Muhammad Al-Ghazali ? »

      5. Antoine

        Commençons par votre lien, je n’en ai pas besoin, d’autant plus si encore un de ces liens de mise en garde spécialistes des dénigrements, des phrases sortir de leurs contextes ou pervertie et tortues à souhait pour justifié leurs travail plus que partial. Donc oui je le connais, de la à dire que je connais sa vie et son parcours entièrement non. Mais vous connaissez vous entièrement des vies des savants que vous prenez en référence ?

        Voyant votre question arrivé, cela évitera une perte de temps, la réponse est déjà donnée dans le premier paragraphe. Il a eu des avis et opinions qui sont les siennes mais pas forcement les miennes, et oui je ne suis pas aveuglement qu’aucun.

    2. Antoine

      As salam alaykoum Tâlib.
      Vous dite :« Mais, je peux encore faire certaines citations de vos propres écrits élogieux à l’égard de Hassan al-Banna, ou vous rappelez une question esquivé qui était, je cite et je copie / colle la question que je vous avais posé : Avez-vous prêté Bayʿa [allégeance] en secret de ce règlement idéologique interne et plus ou moins secret, dans un groupe ayant pas mal de réunions secrètes ?/ Rappelez-vous [certains de vos semblables vous lisent peut-être], répondre publiquement [même de manière plus ou moins anonyme] pourrait vous valoir l’exclusion de la secte en question. »
      Premièrement votre question, je ne l’ai pas esquivé comme vous le prétendez, mais tous simplement je ne l’ai pas vue, cela arrive, même à vous d’ailleurs, nombreuses sont mes questions toujours en suspens.
      Deuxièmement, Je n’ai pas prêté allégeance officiellement et encore moins en secret, première réponse, vous dite réunions secrètes, ou ici en France ? Pourquoi seraient elles secrétées ? Seriez-vous un adepte des romans d’espionnages ? Etend donnez que c’est une association et non une secte, de quelle secte voulez vous que je sois exclue ?
      As salam.

  43. Tâlib

    BismiLLAH,
    Wa’alaykoumsalam,

    @ Antoine,

    Vous exprimez : « Décidément vous trépignez d’impatience »

    Ne vous donnez pas autant d’importance, ni à vous-même, ni à ce que vous exprimez, restez modeste. Je ne trépignes pas d’impatience, je vis avec le fait qu’il est possible d’entamer une chose, mais de ne pas pouvoir la finir correctement du fait que nul(le) ne connait son terme, et quant ALLAH سبحانه و تعالى a décrété notre terme ici-bas.

    – Vous exprimez : « Donc précision avant toute chose, concernant le « Mawlid », jamais je n’ai dis le fêté, par contre comme Croissant de lune, je vous ai expliqué (expliqué ne voulant pas forcément vouloir dire, faire ou cautionner), que dans les pays majoritairement musulmans, beaucoup de personnes marquaient et marquent toujours cette événement (parfois pour certains par des actes effectivement répressibles) mais que cela pouvait être plus apparenté à du traditionnel cas un acte de foi (relire les copier/coller justement que vous avez soigneusement gardez, je vous en remercie cela démonte votre accusation). Je vois donc que vous avez reprit mes écris, très bien, et ou est il indiqué que « JE » fête le « Mawlid » ? Vous avez perdu l’occasion de vous faire tous petit. »

    Faisons simple concernant votre opinion sur le dit « mawlid », quel statut en l’Islam entre celui qui pratique une innovation, et celui qui s’associe et cautionne une innovation ? Faites un effort, copier / coller une source / preuve authentique [Verset et/ou Hadith], et ce, avant toute autre opinion ? Et pourquoi ne pratiquez-vous pas ce dit « mawlid » alors que vous le reconnaissez et le justifiez pour d’autres que vous-même ? Pratiquez-vous avec vos enfants le dit « moment festif pour les enfants » auquel vous faites allusions dans ce que vous avez exprimez ?

    Le fait que je vous cite vous dérangerait-il ? Je sauvegarde parfois certaines choses pour différé mes réponses, en citant certains points et en y répondant, est-ce que cette « rigueur » personnelle dans des échanges écrits, est interdites et vous dérangerait ?

    – vous exprimez : « Vue votre reproche me concernant, reproche qui consiste à dire que, je ne suivrai pas aveuglement tous les avis du savant que je site, cela voudrait t’il sous-entendre que c’est votre méthodologie ? Cela montrerait t’il, votre méthodologie ? Cela serait-t-il une preuve manifeste de votre suivie aveugle ? Je l’ai dis, répété, et même je le revendique, je prends de tous savants, par contre je ne les suis pas aveuglément, je peux être en accord sur un point, sur un sujet avec un savant, sans pour autant, suivre son avis sur un autre sujet ou point, auquel son avis ou interprétation ne me conviendrait pas alors que d’autres argumentations, interprétations d’autres savants auraient tendances à me convaincre. Je ne me permets pas (contrairement à ce que vous montez de votre idéologie/méthodologie, qui justement par cette exemple révélerai votre possible prédisposition au sectarisme), d’élever des savants à un niveau qui n’est pas le leur, et oui, les savants n’ont pas comme attribue l’infaillibilité. A moins que finalement votre idéologie méthodologie soit extrêmement proche de certains soufis qui élève leurs maîtres voir gourous à ce niveau la, ou que les chiites vis-à-vis de leurs imams, pourtant vos leur reproché bien cela (à juste raison), paradoxale non ? »

    Vos mots et maux n’ont pas besoin de réponses, ce n’est que de simple gesticulation de votre part. Je réagirais juste à votre remarque de « taqlid » aveugle, et au fait que vous preniez de n’importe quel savant tant que cela vous conforte dans votre propre pré-ijtihad, sachez que pour ma part, at-Taqlid aveugle n’est pas une pratique dans al-Minhaj salafi, bien au contraire, et il y a de nombreux rappels en ce sens, rappels auxquels d’autres enseignements islamiques viennent se greffer celle du « statut du savant [reconnu et digne de confiance] en l’Islam » [règles et conditions islamiques], c’est pour cela que je ne cherche des opinions qui me conforteraient dans mes simples interprétations / déductions personnelles, mais je cherche des opinions sourcées, avec des preuves et enseignements islamiques authentiques, et par rapport à cela je peux aussi avoir des divergences d’opinions avec un savant [reconnu] et sur al-Minhajj salafi, tout comme cerrtains savants sur al-Minhaj peuvent avoir aussi entre eux, mais pour ma part, en aucun cas je ne suivrais l’un ou l’autre pour sa personne, mais je suivrais l’opinion la plus sourcées de preuves islamiques, et qui apaiserait mon cœur dans ce qui est légiférées en l’Islam, que ce soit un consensus ou une divergence d’opinion reconnue et légiférées.

    Ne faites de pseudo-comparaisons, nul savant sur al-Minhadj Salafiya, n’est élevé comme vous l’exprimez, bien au contraire, n’inversez pas les rôles, pour ce qui est d’élever des êtres humains au statut de savants, de martyr, et autres.

    Et ALLAH est Le Plus Savant

  44. nabil

    Assalamouarleykoum,

    D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je garantie une maison à la périphérie du paradis à celui qui délaisse la polémique même si il a raison, une maison au milieu du paradis à celui qui délaisse le mensonge même si il plaisante et une maison en haut du paradis à celui qui améliore son comportement ».

    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4800 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

    (Si je peux me permettre de vous adressez ci-dessus, un rappel qui peut vous être à chacun bénéfique et contribuer sur du long terme, de part son application, à une union.)

    De part une maigre expérience, lorsqu’on quitte un débat qui perdure, bien que ce soit dur, nous fait un grand bien. On acquéri la quiétude et la sagesse. Alors que si on continue on ne voit plus rien on est animé par l’envie d’avoir raison et nos coeurs sont dérangés. Et l’énergie dépensé est conséquente.

    Saisissez l’occasion de quitter un débat pour avoir une maison, Allah ne déroge pas à sa parole.
    …….

    Deux personnes sont sur un bateau, l’un est persuader et le martèle de la située dans la mer tandis que ce n’est que son reflet…
    Bien que son deuxième ne cesse de lui dire que la lune est en haut il ne pourra la voir que s’il accepte de lever la tête (et nous pouvons chacun être ce dernier).

    Qu’Allah nous rend sincère dans notre religion.

  45. nabil

    Assalamouarleykoum,

    D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je garantie une maison à la périphérie du paradis à celui qui délaisse la polémique même si il a raison, une maison au milieu du paradis à celui qui délaisse le mensonge même si il plaisante et une maison en haut du paradis à celui qui améliore son comportement ».

    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4800 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

    (Si je peux me permettre de vous adressez ci-dessus, un rappel qui peut vous être à chacun bénéfique et contribuer sur du long terme, de part son application, à une union.)

    De part une maigre expérience, lorsqu’on quitte un débat qui perdure, bien que ce soit dur, nous fait un grand bien. On acquéri la quiétude et la sagesse. Alors que si on continue on ne voit plus rien on est animé par l’envie d’avoir raison et nos coeurs sont dérangés. Et l’énergie dépensé est conséquente.

    Saisissez l’occasion de quitter un débat pour avoir une maison, Allah ne déroge pas à sa parole.
    …….

    Deux personnes sont sur un bateau, l’un est persuader et le martèle de la située dans la mer tandis que ce n’est que son reflet…
    Bien que son deuxième ne cesse de lui dire que la lune est en haut il ne pourra la voir que s’il accepte de lever la tête (et nous pouvons chacun être ce dernier).

    Qu’Allah nous rend sincère dans notre religion.

  46. Antoine

    Commençons par citer la pensée et les écrits du fondateur de l’association.

    « Il existe une multitude mouvances islamiques très différentes les unes des autres, il y a les traditionalistes « salafis », les soufis, les adeptes d’une école juridique et les adeptes de l’ijtihad qui ne se reconnaissent pas dans les écoles juridiques.

    Dès les premiers jours de prédication, l’imam al Banna constata les divisions et les querelles qui rongeaient ces groupes. Il les trouva incroyablement divisés et en perpétuelle dispute. Il se préoccupaient davantage des détails qui les divisaient et delaissaient l’essentiel qui les réunissait.

    L’imam a voulu provoquer un rapprochement entre ses mouvements et diminuer le fossé des divergences religieuse et intellectuel qui est séparent, et les unir ainsi autour d’un strict minimum de principes fondamentaux et de conception islamique consensuels.

    C’est pourquoi il s’est intéressé aux principaux sujets de divergences et à rédigé ces vingt principes d’une façon scientifique, fidèle aux fondamentaux et équilibrée adoptant l’esprit du juste milieu, car pour se prétendre unificateur il faut se positionner au centre, à equi distance des différentes parties. Il a adopté un style intelligent, sage, concis, en évitant toute exhaustivité, s’écartant des détails souvent sources de divergences. »

  47. Antoine

    « Frères sincères: Les critères de notre engagement sont au nombre de dix, tenez les:  » La compréhension, la sincérité, l’action, la lutte dans la voix de Dieu, le sacrifice, la discipline, la persévérance, la fidélité à l’engagement, la fraternité et la confiance. »

    Les 20 principes.

    1 L’islam est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie. C’est à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force, ou encore le pardon et la justice. C’est également une culture et une juridiction, encore une science et une magistrature. C’est également une matière et une ressource, ou encore un gain et une richesse. C’est également une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée. C’est enfin une croyance sincère et une scène adoration. L’islam c’est tout cela de la même façon.

    2 Le Saint Coran et la Sunna pure sont les sources de chaque musulman désir de connaître les règles de l’islam. Le Coran ne peut être compris qu’à la lumière des règles de la langue arabe, sans raffinement superflu ni exagération de style. Quand à la Sunna pure, il faut, pour la comprendre, se fier aux transmetteurs dignes de confiance.

    3 La loi sincère, la saine adoration et l’effort continu intime procurent une lumière que Dieu projette dans le coeur de qui il veut parmi Ses serviteurs. Par contre l’inspiration, les sentiments mystérieux, les visions, ainsi que les rêves ne constituent pas des sources de législation islamique, et ne peuvent être pris en considération qu’à condition de ne pas rentrer en contradiction avec les principes de la religion et avec ses textes. « 

    1. Tâlib

      BismiLLAH,
      As-Salamoualaykoum,

      @ Antoine,

      – Vous exprimez et citez : « 2 Le Saint Coran et la Sunna pure sont les sources de chaque musulman désir de connaître les règles de l’islam. Le Coran ne peut être compris qu’à la lumière des règles de la langue arabe, sans raffinement superflu ni exagération de style. Quand à la Sunna pure, il faut, pour la comprendre, se fier aux transmetteurs dignes de confiance. »

      Qui sont les savants du Coran et de La Sounnah auxquels il est fait allusions ?
      Qui sont les « transmetteurs dignes de confiance » auxquels il est fait allusions ?
      Quel place ont Sayd Qotb et ses écrits, chez les « ikhwan » ?

      Que pensez-vous de ce cliché ?
      https://pbs.twimg.com/media/BI8_jKiCEAAp0f4.jpg:large

      1. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.
        « Qui sont les savants du Coran et de La Sounnah auxquels il est fait allusions ? », les grands savants reconnus à travers l’histoire comme des références. Exemple, Abou Hanifa, Malik, Shafi’i, Abou ibn Hambal, Al Ghazali,.. la liste peut être longue.
        « Qui sont les “transmetteurs dignes de confiance” auxquels il est fait allusions ? », ceux qui ont étaient jugés par les savants du hadith comme dignes de confiance. »
        « Quel place ont Sayd Qotb et ses écrits, chez les “ikhwan” ? », pour certains surement une grande voir très grande place, pour d’autres une moins grande place, je ne connais pas les affinités que chacun peut avoir avec lui et ses écrits. Il a eux des positions, qu’il a fait évolué toute au long de sa vie, moi personnellement je ne peut m’étendre sur sa pensé car je ne les que trop peux lue et pas ni étudié, cela ne fait pas (pour moi) parie de mes priorités dans l’étude islamique. .
        As salam.

  48. Antoine

    « 4 Les talismants, les incantations, les fétiches, la voyance, la prédiction, prétendre connaître les secrets de l’invisible et tout ce qui s’y rattache sont des actions réprouvées et contre lesquelles il faut lutter, à l’exception des versets coraniques ou d’une incantation transmise par la tradition prophétique.

    5 L’avis de l’imam ( au sens de responsable) ou de son suppléant, en l’absence du texte sacré, dans tout ce qui supporte plusieurs interprétations et dans le domaine de l’intérêt général indéterminé, est pris en concidération tant qu’il ne contredit pas fondements de la législation islamique. Cet avis peut varier en fonction, des circonstances, des coutumes et des traditions. La règle en matière de culte est temps de se conformer (aux principes du Coran et de la Sunna) sans considérer les significations. Quant aux différents domaines de la vie, la recherche des raisons et des objectifs est demandée.

    6 Chacun peut voir son avis accepté ou rejeté, à l’exception de l’infaillible (le Prophète (saws)). Ainsi que tout ce qui nous est parvenu de nos prédécesseurs (salafs), nous l’acceptons lorsqu’il est en accord avec le Coran et la Sunna. Cependant, nous ne devons apostropher les personnes, dans les questions soumises à la divergence, en les vexant ou en les blessant. Nous les renvoyons à leurs intentions: elles seront menées vers ce qu’ils ont avancé (de bien ou de mal).

    7 Il appartient à tout musulman qui n’a pas atteint le niveau permettant d’analyser des argumentations des prescriptions juridiques de suivre un imam parmi les imams de l’islam. En outre, il est bon qu’il s’efforce, dês lors qu’il suit cette imam, de connaître les texte auquels ce dernier se réfère pour justifier son opinion, et qu’il accepte chaque orientation accompagnée de preuves dês lors que la valeur et la compétence de l’imam se sont vues justifiées.

    8 La divergence de vues dans les domaines secondaires de la religion, ne peuvent être la cause de scissions, et ne doit pas provoquer l’antagonisme, ni la haine. A chaque spécialiste qui fornie un effort personnel sa rétribution. Cependant, rien n’empêche l’analyse scientifique des points de divergence dans un climat d’amour en Dieu et de fraternité, animé par la volonté de rechercher la vérité sans que ceci ne pousse à une dispute condamnable ni à l’intolérance et au fanatisme.

    9 Toute question sur laquelle aucun travail concret ne se construit ne doit pas faire l’objet d’une étude approfondie: il s’agit là de réflexion superflu qui nous ont été interdite par les prescriptions de l’islam. Il en est ainsi de la multiplication des questions au sujet des appréciations de la législation concernant des événements improbables ou qui n’ont pas encore eu lieu, ou de l’examen approfondi du sens de certains versets coraniques dont notre science n’a pas encore atteint le niveau de compréhension, ou encore de ces débats destinés à comparer les mérites respectifs des compagnons (que Dieu les agrée) ou analyser les motifs de leurs désaccords. Or, tous ont le mérite d’avoir accompagné le Prophète (saws) et chacun sera récompensé en fonction de ses intentions. Nous nous contentons d’interpréter leurs actes de la meilleure façon. »

  49. Antoine

    As salam alaykoum Tâlib.

    VOus citez ceci: « Au passage, étant donné que vous citez le concerné, vous qui admettez [et pratiquez] du dit “Mawlid”, comment se fait-il que sur cela, vous n’ayez pas prêter attention à ce que le concerné a exprimé sur cette innovation ? Je cite en subtance : “En l’Islam, aucune importance n’est donnée à la date de naissance du Prophète (Paix et bénédictions sur Lui), comme il n’est donné aucune considération aux fêtes organisées pas certains musulmans lors de cette occasion (…)” (Voir : “Mouhammad Al-Ghazâlî, Fiqh as-sîra” [la biographie du Prophète Mouhammad] – Editions Maison d’Ennour, 2006) »

      1. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        Faites un peu d’effort personnel dans votre recherche du savoir, ne soyez pas continuellement un assisté, prenez la référence. Le petit complément remplaçant  » (…) «  dans ma citation, est : « Enfin soulignons que la naissance du prophète (Paix et bénédictions sur Lui) a été ordinaire par rapport à celle de « Jésus » qui a parlé à sa naissance. ». [Précision personnelle : Le traducteur a privilégié le prénom donné par d’autres communauté au prophète ‘Isâ ibn Myriam.] Votre effort personnel est donc de vérifier dans le livre donné en source de la citation, et éventuellement d’apporter vos corrections et/ou précisions, si besoin est, incha ALLAH

      2. Antoine

        J’ai justement le livre que vous citez, et je ne parle pas de cette petite correction, je parle bien du texte en entiers avec exactitude.

      3. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        Encore un de vos principes de défilement, de détournement, et autres …

        Allez y, rajouter certains arguments habituels sur ce sujet, concernant des paroles de certains érudits musulmans ne voyant pas de mal dans cette pratique festive rituelle et annuelle, et je rajouterais peut-être ou j’inviterais chacun(e) à chercher les réelles paroles des concernés en les recontextualisant, et en ôtant les détournements habituels de certain(e)s musulman(e)s pour cautionner ce dit « mawlid ».

        Pour ce qui est de l’amour porté au Prophète صلى الله عليه و سلم et la « commémoration » de Sa Mission Prophétique, est-ce que les trois premières générations de pieux prédécesseurs, n’étaient pas les plus exemplaire en cela ? Et ce, par rapport aux générations qui ont suivi jusqu’à la nôtre actuellement ? La réponse ne pouvant être que « Oui », je poserais donc ces autres questions … Pourquoi n’ont-ils jamais pratiqué ce dit « mawlid », et serions-nous « mieux » qu’eux dans la compréhension de La Religion et toutes les pratiques pour aimer Le Prophète صلى الله عليه و سلم plus que soit-même ? [Précision : Évitez « l’argument bateaux » de la dite différenciation du cultuel et du culturel, cela ne trompe que vous, et ceux qui doivent l’être]

        Qu’ALLAH augmente notre savoir islamique et nous accorde la bonne compréhension de La Religion

      4. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.

        Pourquoi tend de blabla, vous ne pouvez tous simplement pas dire que vous n’avez pas le texte exacte et que vous ne pouvez donc pas affirmer ce que vous avez copié?

        Page 53 du livre que vous citez:

        « La naissance de Mûhammad ‘saws) à la Mecque, fut un événement très ordinaire. Si les historiens n’en ont pu déterminer avec précision la date, la plupart des récits tendent à la situer à l’année où les Abyssins attaquèrent La Macque, en 570 après J6C, soit le 12 Rabi’ Al-Awwal, cinquante-trois ans l’Hégire.
        (la partie qui nous intéresse) La précision de cette date importe peu du point de vue de l’Islam. Les fêtes organisées à cette occasion sont une tradition mondaine indépendante de la loi islamique. »

        As salam.

      5. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        – Vous exprimez : « Pourquoi tend de blabla, vous ne pouvez tous simplement pas dire que vous n’avez pas le texte exacte et que vous ne pouvez donc pas affirmer ce que vous avez copié? »

        Vous ne m’avez pas demandez d’affirmer, vous m’avez demandez : « Pouvez vous cité avec exactitude le texte en entier. » Chose que je n’ai pas faite, et que je ne souhaitais pas faire. Pour ce qui est d’affirmer ce que j’ai copié / collé, je l’affirme, c’est une traduction issue d’un passage du livre cité, et vos gesticulations sur votre clavier, ne démentes rien de cela, qui plus est, vous avez ajouter un complément auquel j’avais fait allusion, et pour lequel je vous avais exprimé d’éviter ce genre « d’argument bateau ».

        Pour ce qui est du 12, c’est une des dates incertaines tout de même, où la majorité serait presque d’accord, mais cela n’empêche pas qu’il y a bien d’autres dates avancées et tout aussi incertaines. Pourriez-vous me rappeler quelle serait la date [approximative ou pas] pour la mort du Prophète ?

      6. Tâlib

        …/ Pourriez-vous me rappeler quelle serait la date [approximative ou pas] pour la mort du Prophète صلى الله عليه و سلم ?

        Vous affirmez que cette fête serait « une tradition mondaine indépendante de la loi islamique » Pourquoi de nombreux musulmans affirment aujourd’hui que c’est une festivité religieuse, et la date précisément sur les calendriers ?

        Exprimez moi où est apparu pour la première fois ce dit mawlid ?

      7. Antoine

        As salam alaykoum Tâlib.

        Donc vous dite, « Chose que je n’ai pas faite, et que je ne souhaitais pas faire » ou pouviez pas faire ?

        Puis vous dite « c’est une traduction issue d’un passage du livre cité », j’ai le livre sous les yeux, et je viens de vous recopié le texte.

        Enfin vous dite « Vous affirmez que cette fête serait “une tradition mondaine indépendante de la loi islamique” Pourquoi de nombreux musulmans affirment aujourd’hui que c’est une festivité religieuse, et la date précisément sur les calendriers ? » Moi j’affirme rien, car le texte n’est pas de moi, à la rigueur il aurait fallu voir avec le cheikh auteur du livre.

        Pour ce qui est de ma «gesticulations sur mon clavier », ne faite pas d’accusations qui ne ferait que vous rendre petit. Fin de discutions..

        As salam.

      8. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Antoine,

        Il est toujours possible de le faire, mais tout dépend pour qui. Une personne comme vous qui avez l’ouvrage, qui s’improvise dans ce sujet, qui vient exprimer certaines choses et arguments fallacieux et erronés, qui cite un dit complément que j’avais souligné avant même que vous ne citiez les écrits du concerné sur ce point, et qui n’apporte donc nulle corrections / précisions à la citation que j’ai faite, ne me demande pas envie de l’assister dans sa fausse recherche de précision.

        Sinon, je maintiens bien que vous gesticulez sur votre clavier, sans rien apporter de sources / preuves concernant votre choix d’opinion sur le dit « mawlid », que vous cautionnez et justifiez sous divers faux prétextes et excuses.

        Cet « échange » m’a permis d »entrevoir encore diverses autres pratiques innovées que vous pourriez justifier et/ou cautionner et/ou pratiquer.

  50. Tâlib

    BismiLLAH,

    Rappel partagé …

    Cheikh Ibn Taymiyah رحمه الله a dit [en ce sens] : « Le croyant et son frère sont comme les deux mains qu’il faut frotter pour laver : La saleté ne peut s’enlever si ce n’est en faisant preuve d’un peu de rigueur. L’intention toutefois de les nettoyer et de les rendre douces, justifie tout à fait cette rigidité. » (Voir : « Madjmoû’ al-fatâwâ » [28/ 53-54].)

  51. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Antoine,

    Selon votre règle « ikhwan » qui se résume [plus ou moins] à fermer les yeux sur le mal constaté [publiquement] chez d’autres musulman(e)s [hormis pour des gouverneurs musulmans], et faisant donc fi de nombreux enseignements islamiques authentiques contraire à cette règle interne d’un règlement idéologique et partisan, nulle mise en garde ne doit être fait à l’égard de ces « soufi » fous ? Nulle catégorisation d’égarés et/ou d’innovateurs de manière généralisé et non-nominative ? Nulle critique détaillé et rappel sur ce genre de fêtes mise en pratique dans leurs sectes ?
    https://www.youtube.com/watch?v=E7eRICKJUq8

  52. Myms

    Waa 162 commentaires masha’Allah ..
    Vous avez battu le records là
    Et vous visez combien au passage ? 200 ?
    Juste pour savoir comme sa ..

  53. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Myms,

    Peut importe le nombre, il y a des sources / preuves islamiques authentiques cités à développer, incha ALLAH.

    @ Tou(te)s les musulman(e)s intéressée(e)s,

    Concernant le dit « mawlid » [ou mouloud] par une approche islamique …

    Sur un site « ikwanisto-soufi » [parmi tant d’autres dans le monde], il était exprimé, je cite :
    « Dans quelques jours, la Communauté musulmane célèbrera dans la ferveur religieuse le Mawlid ou la naissance physique du Prophète Muhammad, le Sceau des Prophète. (Qu’Allah l’élève davantage en grade et préserve sa communauté de ce que le messager craint pour elle). »

    Les pratiques diverses et innovées du dit mawlid [ou « mouloud »] dans le monde musulman, sont bien pratiqué d’un point de vue cultuel, même si nombreu(ses)x musulman(e)s prétextent que ce n’est qu’un acte culturel, tout comme de nombreu(ses)x musulman(e)s expriment pour justifier aussi leurs pratiques de fêtes païennes et/ou chrétienne comme le dit « noël » et/ou fête de la nativité.

    Pour les musulman(e)s souhaitant s’instruire en l’Islam, de ne pas mimier et suivre aveuglément, et de se préserver du mal minime paraitrait-il pour certain(e)s musulman(e)s aujourd’hui, rappelons-nous …

    D’après Al Hassan Ibn Ali رضي الله عنهما le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Laisse ce qui te fait douter pour ce qui ne te fait pas douter ». (rapporté par at-Tirmidhi dans ses Sounnan n°2518, et il a été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de « Sounnan Tirmidhi »)

    La date de la naissance du prophète صلى الله عليه وسلم n’est pas connue avec certitude, certains savants et historiens ont dit qu’il s’agissait du 9ème jour de rabi` al-awal, d’autres le 10, d’autres le 12 ou d’autres dates encore. l’avis le plus connu dit qu’il s’agit du 12 de ce mois (rabi` al-awal) et c’est ce jour-là que les gens ont choisi pour cette fête mais peu savent que le prophète صلى الله عليه وسلم est aussi mort autour du même jour, le 12 ou 13 de ce même mois (rabi` al-awal). Fêter ce jour c’est donc aussi peut-être fêter le jour de la mort de notre bien-aimé صلى الله عليه وسلم .

    L’imâm Mâlik رحمه الله a dit : « Celui qui innove dans l’Islam en considérant son innovation comme bonne, aura prétendu que Mouhammad صلى الله عليه وسلم a trahi le message, car Allah dit [traduction / interprétation approchante du verset 3 de sourate Al-mâ’idah] : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion.» Ce qui ne faisait pas partie de la religion à cette époque-là, n’en fait pas non plus partie aujourd’hui. » (citation extraite du livre « Al-I’tisâm » du savant Ach-Châtibî رحمه الله Tome 1, page 28)

    Cette pratique des « anniversaires » a été instituée au quatrième siècle de l’hégire par la dynastie chi’ite des « `oubaydiyoun ». Ils ont instauré plusieurs innovations religieuses comme ces nouvelles fêtes dans l’année : l’anniversaire du prophète صلى الله عليه وسلم , mais aussi ceux de Àlî, de Fâtimah, de Al-Hassan, Al-Houssein رضي الله عنهم

    Cheikh Ibn Taymiya رحمه الله a dit : « Quant au fait de fêter un moment hormis les saisons légitimes, comme quelques nuits de Rabî` Al-Awal qu’on prétend être la nuit de Mawlid, ou quelques nuits de Radjab, ou le 18 de Dhoul Hidja, ou le premier vendredi du mois de Radjab, ou le 8ème de Chawwâl que les ignorants appellent « la fête des gens pieux » [`Id Al-‘Abrâr], tout cela est des innovations hérétiques que les pieux prédécesseurs n’ont pas agrée et n’ont pas pratiqué non plus. » (Voir l’ouvrage intitulé « Al-Fatâwa Al-Kobra »)

    Cheikh Ibn Taymiya رحمه الله a aussi dit : « Certes, les prédécesseurs n’ont pas fêté Al-Mawlid, malgré le grand amour qu’ils vouaient au Prophète et le fait que personne ne le leur empêchait de faire ». Et il ajoute : « Si le Mawlid était un acte purement bon ou prépondérant, les prédécesseurs auraient été les plus empressés à la pratiquer que nous, puisqu’ils aimaient le Prophète صلى الله عليه وسلم et le respectait plus que nous, et puisqu’ils tenaient plus que nous à faire le bien. » (Voir l’ouvrage intitulé « Al-Iqtidâ »)

    Ibn Al-Hâdj رحمه الله a dit : « Quand le Mawlid est épargné de toutes sortes de célébration ou de mets préparé à son occasion ou d’invitations aux gens… S’il est exempt de tout cela, cela sera également considéré comme une Bid`a, puisque c’est un ajout en religion que les prédécesseurs n’ont pas fait. » (Voir l’ouvrage intitulé «Al-Madkhal»)

    Il رحمه الله a aussi dit : « L’intention de célébrer le Mawlid est encore une innovation hérétique même si on se consacre durant cette nuit à la lecture du Sahîh d’Al-Boukhârî. » […] « Certains qui s’adonnent à la célébration du Mawlid, remplacent l’écoute des chants et de la musique, par la lecture du Sahîh d’ Al-Boukhârî, ou autre, bien que la lecture des hadiths soit l’un des actes d’adoration les plus pieuses, qui comportent une grande bénédiction, mais à condition de le faire selon la manière légitime, mais pas au nom de célébrer le Mawlid. N’as-tu pas vu que la prière est l’une des meilleurs actes qui fait rapprocher l’homme d’Allah. Cependant, si l’on accomplit en dehors du temps légitime qui lui est consacré, on sera blâmé. Et si la prière occupe ce rang, qu’on est-il des autres actes d’adoration. Voilà le jugement établi par les vérificateurs sur ce genre de Mawlid. »

    A développer, à méditer, et à appliquer, incha ALLAH.

  54. Tâlib

    BismiLLAH,

    Pour ceux(celles) qui justifiraient faussement cette innovation [bien] religieuse par une soit-disante différenciation entre le cultuel et le cuturel, voici quelques exemples de « la ferveur religieuse » à travers le monde, à laquelle a amenée l’innovation appelée « Mawlid An-Nabawi », et qui est donc bel et bien comprise par ceux(celles) qui la pratiquent, comme faisant partie de la Religion :

    – Kenya : https://www.youtube.com/watch?v=oE1x0jZ3KnY
    – Egypte : http://youtu.be/HAOGNe9Ztqs
    – Afrique du Sud : http://youtu.be/gBteI24ig_Y
    – Algérie : http://youtu.be/E4QGMwsj5Aw
    – à Salé au Maroc : http://youtu.be/lpQCNjBLidA
    – Ethiopie : http://youtu.be/QyGSRX-6ts0

    Qu’ALLAH préserve et protège les musulman(e)s sincères des innovations et des égarements, et qu’IL fasse de nous des musulman(e)s sincères et repentant(e)s

  55. Myms

    Akhy Talib. T’as un hadith de nabi ‘alayhi salat wa salam qui dit que celui qui délaisse une polémique meme s’il avait raison aura une maison au paradis (approximativement, wAllah ou a3lem)

    Donc arrêter, stop.
    Je vais pas faire la morale parce que sa ne servira a rien.

    Salam wa’laykoum.

    1. Tâlib

      BismiLLAH,
      Wa’alaykoumsalam,

      @ Myms,

      Pour ma part, je ne débat pas et/ou ne polémiques pas avec Antoine et « Croissant beur », j’applique d’autres Ayat, Ahadith et enseignements islamiques authentiques lors du constat d’un mal et une(des innovation(s) prêchés publiquement … Commander le bien et interdire le mal ? Intervenir face au mal constaté ? Soutenir son coreligionnaire qu’il soit oppresseur et/ou oppressé ? Rappeler, conseiller, critiquer de manière détaillé, combattre les innovations et autres, … ?

      Ce qui est affirmé par les « ikhwano-soufis » et autres passionné philosophe, est grave, et peu avoir [encore] d’autres tristes et graves conséquences pour le(la) simple musulman(e) lect(rice)eur, d’où le fait que je cite des enseignements islamiques authentiques [à développer pour chacun(e)], là où mes interlocuteurs en sont totalement dénué, à l’exception de quelques citations d’enseignements détournés.

  56. Has

    Clément avéc les sioniste ( Parce que il ont de l argent ) et dure avéc les chiite Parce qu il résiste au sioniste je ne Di pas qu il sont tous bon Mais il y a certainement des croyant parmi eux il payront chere ceux qui monte les croyant entre eux et laisse les enemi de l islam détruite la religion pour quelqu bien de ce monde

  57. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, franchement c’est long. Tâlib, Yahia, tous ces néo-salafis sectaires qui s’acharnent sur le seul frère Antoine trop patient, j’étais absent quelques jours les commentaires se sont multipliés. Certains sont intéressants, conservez-les par devers vous puisque le site va bientôt les couper, nous sommes à 11 jours du début de l’article datté du 15 décembre.

    Vous, les néo-salafis hyper-sectaires, la barbe avec l’affaire du mawlid, en quoi sommes-nous responsables Antoine et moi? Nous n’observons pas l’usage du mawlid, nous observons qu’il est observé en Afrique du Nord, et alors. Sans compter d’autres jours de moindre usage, la hachoura où le soir venu on apprête du poulet au dîner, le Nouvel An Arabe et le Nouvel An Hajmi, plus les jours de certains saints ou marabouts, occasions à banquets populaires à la campagne. Si tout ça c’est des innovations blâmables, je crois qu’il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire, vous les hyper-salafis, prenez votre bâton et votre besace, allez convaincre les gens, qu’attendez-vous? Allez-y donc vous-mêmes convaincre les gens d’abandonner tout autre jour que les deux aïds, je vous promets bien du plaisir. Les fêtes nationales, les fêtes d’indépendance, fêtes du trône, anniversaires des gouvernants, moi j’ai rien contre, abandonnons tout ça, mais vous voyez que c’est plus facile à dire qu’à faire, non? Ces réformes sont-elles si urgentes, relèvent-elles de mesures immédiates où Est-ce que c’est plutôt des réformes graduelles? Certains usages populaires se perdent d’eux-mêmes sans besoin de flageller personne, une génération ou deux, les « zerda » auront disparu. La nation des Musulmans n’a-t-elle pas d’autres priorités, des causes vitales criantes? Faut-il être converti sans racine pour s’imaginer qu’on peut prendre des mesures immédiates s’agissant d’usages populaires profonds, ça peut exister dans l’univers du papier à musique, dans le monde réel, j’en doute.

    Au fond, sur ce forum, personne ne tient à ces usages, mais les néo-salafis aiment enfoncer les portes ouvertes, que de dérivations artificieuses, tout ça pour éviter d’avoir à répondre sur certains points précis, le premier étant à propos du comportement d’un certain gouvernement, d’un certain royaume, revenir à l’article et aux tous premiers commentaires. Je comprends que ça vous dérange, moi qui croyait que le salafi est a-politique, vous m’en direz tant! Tant de longs commentaires pour défendre l’Arabie dans son gouvernement, si c’est de l’a-politisme, moi je suis le pape, aussi bien.

    Voulez-vous prendre la Nation des Musulmans d’aujourd’hui avec ses urgences criantes, dans ses épreuves, ou bien voulez-vous que ce soit la Nation des Musulmans qui se tienne toute entière d’un seul coup avec vous sur cette ligne étroite imaginaire et invisible à l’œil nu où on croit que vous vous tenez, vous autre finambules? Ligne étroite mais non pas ligne droite, puisque même les shouiouks les plus salafis ne sont pas à l’abri de cuisants rappels et de disgrâces et emprisonnements relevant on va dire de l’arbitraire pur. Est-ce un vrai minhaj ou Est-ce juste rien de plus qu’une apparence de minhaj aux fins politiques serviles? Je voudrais bien savoir ce que les shouiouks de Dammad pensent de la politique des Saouds au Iéman, comment s’en sortent-ils, quelles sont leurs arguties? Pardonnez-moi de remuer le couteau dans la plaie, mais nos plaies à nous ne sont rien, nous ne saignons pas derrière nos écrans, ce sont nos frères qui saignent au Iéman, en Filastine, en Irak et d’autres lieux.

    Qu’Allah les fortifie dans les épreuves, qu’Allah les rende victorieux sur leurs ennemis,
    Qu’Allah leur épargne le mal et la traîtrise des Saouds.

    Croissant de lune.

    1. Tâlib

      BismiLLAH,
      Wa’alaykoumsalam,

      @ Croissant beur,

      – Vous exprimez : « Vous, les néo-salafis hyper-sectaires, la barbe avec l’affaire du mawlid, en quoi sommes-nous responsables Antoine et moi? »

      Celui qui cautionne, ferme les yeux, laisse faire, justifie, véhicule, … une innovation et/ou égarement n’aurait donc, selon vous et votre seule raison, aucune responsabilité dans le mal engendré ? Un meurtrier et son complice, reste tous les deux de mauvaises personnes, même si le complice n’a pas assassiné directement, il a fermer les yeux pour appliquer « une règle du milieu » ou un règlement intérieur dans le monde des mauvaises personnes.

      Les musulman(e)s sur al-minhadj salafi citent et apportent des enseignements islamiques authentiques, ils(elles) s’efforcent d’avoir une certaine rigueur dans ce qu’ils(elles) expriment par écrits interposés, là où pour votre part, ainsi que celle de la majorité dde vos semblables, il n’y a que précipitation, passions, élucubrations, inepties, innovations, … parfois pire encore, et que très, très mais alors très peu de citations d’enseignements islamiques pour appuyer leurs dits « choix d’opinions », bien souvent issue d’un suivi aveugle, ou d’un mimétisme de musulman(e)s vivant à proximité et/ou proches.

      Des vérités sont exprimées, les sectaires essayent de s’adapter mais chaque choses qu’ils expriment permet d’entrevoir qu’ils sont dépassés.

      Qu’ALLAH préserve et protége les musulman(e)s des maux et de l’ignorance d’autres musulman(e)s

    2. Tâlib

      BismiLLAH,

      @ Croissant dans la lune,
      – Vous exprimez :  » Si tout ça c’est des innovations blâmables, je crois qu’il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire, vous les hyper-salafis, prenez votre bâton et votre besace, allez convaincre les gens, qu’attendez-vous? Allez-y donc vous-mêmes convaincre les gens d’abandonner tout autre jour que les deux aïds, je vous promets bien du plaisir. Les fêtes nationales, les fêtes d’indépendance, fêtes du trône, anniversaires des gouvernants, moi j’ai rien contre, abandonnons tout ça, mais vous voyez que c’est plus facile à dire qu’à faire, non? Ces réformes sont-elles si urgentes, relèvent-elles de mesures immédiates où Est-ce que c’est plutôt des réformes graduelles? »/

      Vous minimisez le péché, la pratique des innovations, vous ironisez sur un sujet concernant al-‘Aqida et at-Tawhid, et vous supposez qu’il y aurait d’autres priorités ? Vos priorités politiques, idéologiques, philosophiques et sectaires ?

      Pour ce qui est du fait de minimiser la pratique du mawlid sous forme de pratique religieuse et cultuel, elle est implanté depuis déjà de très nombreuses générations, et elle perdure à cause du laxisme des musulman(e)s n’intervenant pas pour rappeler, commander le bien et interdire le mal, corriger, critiquer de manière détaillée, … et vous et vos semblables faite parti des causes de ce mal que vous banalisez et cautionnez, alors qu’il est question de croyance islamique et de fondements islamiques.

      La modération n’a pas validé les quelques liens de cet innovation pratiquée dans le monde, je vous laisse quelques liens [un par un] pour vous permettre de constater que vos affirmations en ce sens sont fausses, et cette pratique ne disparaitra pas en agissant comme vous le faite, c’est à dire fermer les yeux dessus, trouver de fausses excuses, et/ou esquiver le sujet sous divers prétextes fallacieux.

      Qu’ALLAH protège les musulman(e)s de l’égarement, de l’ignorance, et des innovations d’autres musulman(e)s

      1. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant beur, et Antoine,

        Voici [encore] en image la pratique festive qui ne serait pas assimilée à une pratique religieuse rituelle et cultuelle du dit « mawlid » [ou mouloud] …

        – Égypte : http://youtu.be/HAOGNe9Ztqs

        …/

      2. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant beur, et Antoine,

        Voici en image la pratique festive qui ne serait pas assimilée à une pratique religieuse rituelle et cultuelle du dit « mawlid » [ou mouloud] …

        – Algérie : http://youtu.be/E4QGMwsj5Aw

        …/

      3. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant beur, et Antoine,

        Voici [encore] en image la pratique festive qui ne serait pas assimilée à une pratique religieuse rituelle et cultuelle du dit « mawlid » [ou mouloud] …

        – Maroc : http://youtu.be/lpQCNjBLidA

        …/

      4. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant beur, et Antoine,

        – Croissant exprime : « Nous n’observons pas l’usage du mawlid, nous observons qu’il est observé en Afrique du Nord, et alors. »/

        Voici en image la pratique festive qui ne serait pas assimilée à une pratique religieuse rituelle et cultuelle du dit « mawlid » [ou mouloud] …

        – Afrique du Sud : http://youtu.be/gBteI24ig_Y

        …/

      5. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ Croissant beur, et Antoine,

        Voici en image la pratique festive qui ne serait pas assimilée à une pratique religieuse rituelle et cultuelle du dit “mawlid” [ou mouloud] …

        – Ethiopie : http://youtu.be/QyGSRX-6ts0

        …/ D’autres exemples de la pratique de cette innovation dans le monde, peuvent se trouver aisément sur internet, les innovateurs aiment pratiquer cela ostensiblement et publiquement, sauf pour certaines sectes.

  58. Croissant de lune

    Re-salam, @ Tâlib, toi qui tant tient à la vérification des sources d’information, toi qui insiste sur le principe du bon soupçon. Comment peux-tu reprendre la fable de la clause secrète du règlement de l’association des Frères Musulmans? Pourquoi t’avances-tu à pareille allégation, puisque s’il existait pareille clause secrète, je ne vois pas comment tu pourrais le prouver.

    Et j’ignore comment il y aurait clause secrètes, les « Frères Musulmans » étant si nombreux, pareil secret ne tiendrait pas. Démontres ton accusation, et attention, pas de témoignage, on s’en fout des témoignages de Pierre, Paul ou Jacques, nous voulons une preuve concrète irréfutable. Si tu n’as pas cette preuve, retires ton allégation, c’est aussi simple que ça.

    Du moment que les Frères Musulmans encombrent les prisons, je vois mal comment pareil secret serait gardé. Tout juste on peut admettre qu’un mouvement ou association fort, situé du bon côté du manche puisse garder des secrets, et encore. Le mouvement Sioniste a probablement des secrets bien gardés malgré de nombreuses révélations ou déclarations. Mais y a-t-il au monde une association autant oprimée que les Frères Musulmans? Combien sont-ils morts du plomb vif, combien endurent prison et torture, combien sont pourchassés, privés d’emplois, saisis dans leurs biens? Démontres ton allégation, oh Tâlib, parce que si tu n’es pas sûr de toi, et tu ne peux pas l’être, alors décidément tu es un vil menteur. Si tu ne démontres pas, alors reconnais avoir menti ou tais-toi.

    Croissant de lune lassé des mensonges des Saoudistes.

    1. Myms

      Salam wa’laykoum 3ami,

      Tes commentaires ont nourri leur débats, tu aurais du faire plus simple et couper court
      Ne réponds plus stp, ne poste plus de commentaire ici stp. Si toi tu agis sa sera déjà sa et je demande au frère Antoine d’en faire de même, svp.

      Agissez et le reste se fera tout seul insha’Allah. Mais svp, arretez .

      BarakAllah ou fikoum.

    2. yahyâ al-baljiki

      Noël en famille??? : )

      Ceci dit, comprend pas, quant Tariq Ramadan parle (dans un de ses livres) d’une allégeance (bay’a) faite à la création des Ikhwans, tu veux dire qu’il ment???

      S43-V22 – Mais plutôt ils dirent: « Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion, et nous nous guidons sur leurs traces ».

      1. yahyâ al-baljiki

        Correction:

        … d’un pacte (bay’a) …

        Pour utiliser son propre terme en français, après bay’a reste bay’a en arabe donc bon, voilà, voilà…

      2. Myms

        Ahaha, Yahya t’es un phénomène c’est pas possible
        Arrete stp, vous faites péter les plombs avec vos débats interminable

        UN hadith vous n’arrivez même pas a le respecter subhan’Allah
        C’est pourtant simple, non ??? (Lol)

      3. Tâlib

        BismiLLAH,

        @ yahyâ al-baljiki,

        Même si nous ne nous connaissons pas, djazakALLAHou khayran et qu’ALLAH vous facilite et vous récompense pour commander le bien et interdire le mal

    3. Tâlib

      BismiLLAH,

      @ Croissant dans la lune,

      Ceux(celles) qui ont dénoncé la secte « ikhwan », ont appartenu à cette secte, ils(elles) se sont ensuite repenti, et ont informé, rappelé, conseillé, corrigé, critiqué, … A vous de vous informer sur l’idéologie / méthodologie que vous suivez aveuglément, sans vérifier avant.

      Vos arguments du « Si tu ne démontres pas, alors reconnais avoir menti ou tais-toi », prêteraient presqu’à sourire si le sujet n’était pas aussi grave, car pour que vous constatiez, il vous suffit juste d’ouvrir les yeux et de rechercher fisabiliLLAH le savoir, ainsi qu’à savoir.

      Qu’ALLAH protège les musulman(e)s de l’égarement, de l’ignorance, et des innovations d’autres musulman(e)s

  59. Croissant de lune

    Assalamou alaykoum, après ça, promis, j’arrête. Sauf que Yahia me relance avec sa malveillance habituelle. Noël en famille, allègue-t-il. Loupé, Noël n’a rien à voir là-dedans, c’était affairez de famille mais je n’ai pas envie de dire ce que c’est.

    S’agissant de la bayha dont il est question, tu peux pas traduire ça par « adhésion », engagement? Et alors, il ne faudrait s’engager à rien? Parce que la Nation des Musulmans va s’accomplir toute seule sans rien faire, sans disposer d’un corps, d’une structure. C’est quoi l’alternative, des corps sociaux transparents sans organisation d’aucune sorte, une poussière de peuples? Eh bien oui, parfois il faut s’engager dans la vie, parfois il faut exister autrement que dans le virtuel. Mais il ne s’agit pas de ça, ton ami Tâlib a parlé d’une clause byzare, clause secrète, on s’aperçoit déjà que tu renonces à cette affirmation.

    Autrement, Yahia, combien de fois il faudra te poser la question du statut du Ahl-El-beyt? Tu as raison dans tes charges contre le phénomène maraboutique bien que tu en exagères les effets. Sauf que les grandes familles maraboutiques sont du ahl-el-beyt, laquelle grande famille a un statut particulier. Et ça, c’est canonique, demandes à tes sheikhs. Le maraboutisme n’est-il pas une dérive du statut au moins singulier du ahl-el-beyt? Tu n’as plus qu’aujourd’hui pour répondre, dépêches-toi alors. Choukran jazilen, jazak Allahou kheyran.

    Croissant de lune.

  60. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Croissant dans la lune,

    Toujours dans la philosophie, la politique, le sectarisme, le déni, la victimisation, …
    Votre technique / méthodologie de paraitre et de laisser croire que vous ne savez pas pour le sectarisme ikhwan, et son règlement sectaire interne, ne trompe / dupe que vous-même [ainsi que ceux(celles) qui sont destiné(e)s à être trompé(e).]

    Demandez à Antoine, ce règlement intérieur secret, qui ne doit pas être [trop] dévoilé publiquement, et concernant « al-bay’a » la traduction / interprétation approchante est bien « allégeance » ou le fait de prêter allégeance à une idéologie sectaire, à ses fondateurs, à ses « érudits », et à tenir secret ce qui doit être tenu secret. Voir les précisions / éplications des savants [reconnus] sur la secte concernée.

    Qu’ALLAH protège les musulman(e)s de l’égarement, de l’ignorance, et des innovations d’autres musulman(e)s

  61. Croissant de lune

    Re-salam, @ Tâlib, désolé mais pour moi, des propos de soitdisant repentis plutôt reniés ne me suffisent pas, je ne tiendrais même pas l’avoeu d’un suspect de meurtre pour une preuve, il m’en faut plus, beaucoup plus. Il t’en faut plus toi aussi, sur d’autres sujets, tu exiges la vérification des sources d’information, que t’en semble si on pouvait te balancer en pleine figure des repentis de l’entourage des Saouds, y compris des shouiouks? Donc, la parole n’est pas une preuve, il ne suffit pas que tel ou tel renié allègue l’existence de clause secrète pour que celle-ci existe vraiment. Mais à part ça, un argument de poids contre cette prétendue clause secrète, c’est que le secret n’est pas tenable. Déjà il est difficile de tenir ce qui est public sans que d’autres ne le déforment de commentaires malveillants, d’allégations spécieuses, alors, comment on fait pour garder pareil secret? Si encore on est fort et du bon côté du manche, ça je peux comprendre, jusqu’à un certain point, mais c’est pas le cas des Frères.

    Et puis du moment que cette prétendue clause secrète dispose qu’il faut se taire sur certaines choses, alors, puisque tu as l’air informé, dis-nous sur quoi nous devons nous taire, comme ça, j’aprendrais bien ma leçon. Foutaise, complotisme stupide, propagande hostile à l’évidence.

    Autrement, si j’étais Saoudiste moi, qu’Allah m’en garde, je conseillerais au royaume de faire meilleure propagande, parce que la leur est trop en béton armé, ça, ça ne marche pas, ça ne marche plus. Exemple, si d’aventure par curiosité je cherches à me renseigner sur la Daesh sur youtube, je tombe d’abord sur des vidéos de mise en garde au ton clairement Saoudiste et anti-Frère d’ailleurs, avec cet applomb, cette force d’affirmation, on croirait entendre le même ton que l’Arabie employait en 1991 s’agissant de la première guerre d’Irak. Hyper-démonisation des uns, à ce point, c’est juste bon pour les imbéciles. Ont-ils appris leurs leçons chez Gobels? Leurs vidéos sont trop parfaites, le ton est officiel, viril, aucune poussière d’imperfection, pas le moindre doute dans la voix, des phrases bien ciselées à l’avance prononcées d’acteurs de métier, donc des locuteurs payés. Eh bien, la vérité ne fait pas si bon ménage que ça avec l’applomb, la vérité va mieux parlée avec l’imperfection humaine, le doute relatif. Les suspects innocents, vraiment innocents ne sont pas ceux qui ne se contredisent jamais, ceux qui ne se coupent et contredisent jamais, ce sont plutôt les bons coupables.

    Et encore une chose, Tâlib, toi qui a réponse à tout. S’agissant des femmes égyptiennes, désolé pour toi, tu as cru trouver la sollution, tu faisais des rappels disais-tu, tu t’en souviens de ces étudiantes que la flicaille agresse? A d’autres tes rappels, tu les as fait aux victimes et curieusement, tu as oublié de les faire et d’en adresser aux agresseurs. De qi te moques-tu? Tout le monde a compris, ta justification était oiseuse, artificieuse, on rappelle aux uns et pas aux autres, c’est des conneries, tout ça, Tâlib. Tu étais de parti-pris, un point c’est tout! C’est trop tard pour nier maintenant, ce qui est écrit est écrit, Allah te jugeras sur ce que tu as dit et sur ce qui est dans ton cœur en secret.

    Croissant de lune.

  62. Tâlib

    BismiLLAH,

    @ Croissant dans la lune,

    – Vous exprimez : « désolé mais pour moi, des propos de soitdisant repentis plutôt reniés ne me suffisent pas, je ne tiendrais même pas l’avoeu d’un suspect de meurtre pour une preuve, il m’en faut plus, beaucoup plus »

    Un joli « deux poids et deux mesures » dans votre cas, vous qui avez pour bouc-émissaire de tous les maux dans le monde touchant aux musulman(e)s, l’Arabie Saoudite, là où pour ma part, les causes se trouvent en chaque peuple musulman, ainsi que chaque musulman(e).

    Pour ce qui est des clauses secrètes, demandez à Antoine, mais il se peut qu’il ne puisse pas s’exprimer sur cela publiquement, sinon, cherchez bien, il y a des documents officiels de cette secte qui ont été divulgué, vous savez, c’est un peu comme certaines informations non-vérifiées qui dénoncent l’Arabie Saoudite [dans sa généralité] et que vous vous empressez de valider ainsi que de renchérir, en exprimant vos passions et extériorisant vos propres frustrations personnelles d’incompétences face aux maux, troubles, épreuves et/ou châtiments touchant la communauté musulmane … Sauf que pour la secte, les informations ont été vérifié, les concernés se sont repenti et ont quitté la secte d’eux-mêmes, et comme souvent dans la méthodologie ikhwanisto-soufis, le dénigrement, l’insulte, la diffamation, la calomnie, et pire encore, sont de rigueur à l’égard des repentis de la secte.

    Pour ce qui est des repentis de la secte, ce n’est pas eux que je crois, c’est les preuves et sources qu’ils ont mis en avant et dénoncer, et les réactions sectaires que cela provoque à chaque fois dans cette secte.

    – Vous exprimez : « S’agissant des femmes égyptiennes, désolé pour toi, tu as cru trouver la sollution, tu faisais des rappels disais-tu, tu t’en souviens de ces étudiantes que la flicaille agresse? A d’autres tes rappels, tu les as fait aux victimes et curieusement, tu as oublié de les faire et d’en adresser aux agresseurs. « 

    Est-ce qu’il y a un enseignements islamiques où il est exprimé qu’il est autorisé à la femme musulmane [d’Egypte et d’ailleurs] de pratiquer des manifestations politiques, idéologieques, avec tous les maux que cela comporte, et plus précisément sur les terres où les troubles sont présent ?

    J’ai effectivement un parti pris pour l’Islam ainsi que ses enseignements islamiques authentiques, là où pour votre part, vous avez parti pour votre nâfs, ses émotions et ses passions.

    Je vous le ré-exprime, évitez le « on » et le « nous » impersonnels, ainsi que le « Tout le monde », exprimez-vous en votre seul nom et pas en celui de tout le monde, même si cela pourrait vous donner un peu d’importance ostensiblement auprès des autres.

Les commentaires sont fermés.