Montreal : Des professeurs non musulmanes portent le voile pour protester contre son interdiction

Deux professeurs non musulmanes ont décidé de porter le voile sur leur lieu de travail afin de protester contre la charte des valeurs et sa proposition d’interdire les signes religieux ostentatoires pour les enseignantes, le personnel de santé et les employées du secteur public en général. La professeur d’histoire Nora Jaffary de l’université Concordia et la professeur de science politique Catherine Lu de l’université McGill ont expliqué leur geste au journal québécois CBC Daybreak. 

Nora Jaffary porte le voile lors de ses cours mais également sur le campus de la faculté, Catherine Lu, elle, l’a porté une semaine courant septembre dans le but d’instaurer la discussion dans sa classe. Nora Jaffary a bien saisi qu’au Québec les femmes portent le voile par choix personnel et non parce qu’elles sont forcées. De ce fait, en se couvrant les cheveux, elle dénonce une loi qui les mettrait arbitrairement au ban de la société et les isolerait. 

hijab solidarity

“Je porte ce voile en signe de solidarité.C’est aussi une question de justice”. 

Cette professeur en appelle à la classe enseignante ainsi qu’aux employées du service public à suivre ce mouvement afin d’avoir un impact majeur sur les décisions législatives actuelles. 

“Si beaucoup de personnes portent des signes religieux, c’est impossible de dire pour quelles raisons elles le portent et ainsi les pistes seront brouillées”. 

Notons que deux de ses élèves se sont plaints de cette initiative à Radio canada, la radio française.

 

Partagez :